Version classiqueVersion mobile

Figurines de terre cuite en Méditerranée grecque et romaine

 | 
Arthur Muller
, 
Ergün Laflı

2.2. Mobilier funéraire

Statuine di terracotta da tombe rupestri in Elaiussa Sebaste (i sec. a.C.ii sec. p.C.)

Statuettes de terre cuite de tombes rupestres d’Elaioussa Sebastè (ier s. av. J.-C. –iie s. apr. J.-C.)

Terracotta Figurines from Rock-Cut Tombs in Elaiussa Sebaste (1st c. BC – 2nd c. AD)

Adele Federica Ferrazzoli

Résumé

Quelques tombes rupestres de la phase la plus ancienne de la nécropole d’Elaioussa Sebastè, scellées par la construction du théâtre au iie s. apr. J.-C., ont été trouvées intactes, avec un mobilier très riche. Le nombre et la diversité des figurines (divinités, bustes), datables des ier et iie s. apr. J.-C., sont remarquables. Trois terres cuites provenant de l’une de ces tombes – un buste féminin, un Attis et un Héraklès – sont commentées plus en détail. Tous ces objets peuvent être attribués à un atelier de la région : ils trouvent des parallèles à Tarse. Leur étude iconographique devrait clarifier leur fonction, au moins en partie cultuelle.

Entrées d'index

Géographique :

Elaioussa-Sebaste

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La antica città di Elaiussa Sebaste (oggi Ayaş), situata sulla costa della Cilicia Tracheia, è oggetto delle indagini archeologiche a cura della missione dell’Università “La Sapienza” di Roma, diretta dalla prof.ssa E. Equini Schneider, dal 1995. Gli scavi hanno fino ad oggi portato alla luce una zona industriale appena al di fuori dell’abitato, parte dell’area portuale (la fronte del porto e un impianto termale), un grande edificio civile di età bizantina connesso con il porto, parte dell’area pubblica (l’agorà e il teatro); le due necropoli della città (a oriente e occidente dell’abitato) hanno visto sia interventi di scavo che di pulizia e restauro conservativo1 (fig. 1).

Fig. 1. – Pianta di Elaiussa Sebaste.

Image

Da E. Equini Schneider, Elaiussa Sebaste2, Bibliotheca Archaeologica37 [2003].

Le tombe rupestri, ricavate nel versante roccioso che delimita a NE l’area dove si sviluppò il quartiere pubblico della città, segnano il limite del primo insediamento urbano. Le tombe, interamente s...

Auteur

Università La Sapienza, Roma, Italia.

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search