Version classiqueVersion mobile

Figurines de terre cuite en Méditerranée grecque et romaine

 | 
Arthur Muller
, 
Ergün Laflı

2.1. Bâtiments privés et publics

A Group of Terracotta Figurines from Samos: a Case for a Domestic Cult?

Un groupe de figurines de terre cuite de Samos : un culte domestique ?

Maria Kosma

Résumé

Dans une maison de Samos partiellement fouillée, une structure en arc de cercle dans l’angle de deux murs a livré, en autres nombreuses trouvailles, treize figurines de terre cuite. Huit d’entre elles, représentant Dionysos, Aphrodite et une Athéna en buste, toutes datées entre le milieu du ier et le milieu du iie s. apr. J.-C., ont été recueillies dans la couche supérieure. Les autres étaient debout in situ au fond d’une fosse : deux hydrophores, un pilier hermaïque et deux statuettes fragmentaires, datables du ier s. apr. J.-C. Plusieurs hypothèses essaient de rendre compte de la présence de figurines dans les maisons ; cette trouvaille à Samos est donc d’un intérêt particulier, dans la mesure où les figurines sont in situ. Il semble bien que l’on soit en présence d’un sanctuaire domestique, où un culte était rendu à Déméter et Hermès.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

The city of Samos, situated in the south-east of the island of the same name, was one of the most powerful city-states of archaic Greece according to Herodotus (III 39-60, 120-5).1 The Greek Archaeological Service has been conducting rescue excavations at the center of modern city where a new museum is to be built. These excavations have revealed important evidence for the topography of the city, as well as for public and domestic life, religious beliefs and ritual practices, burial customs, and commercial contacts.2

An area of almost 3,500 m² was excavated, bringing to light a section of the urban fabric of the ancient city. A road paved with limestone slabs that has been identified as one of the main arteries of the city was found running through the west part of the excavated area. Sections of this road have already been uncovered in previous excavations,3 and it is believed that the road forms a branch of the famous Sacred Way, the 6 km road that connected the city with the sanct...

Auteur

Ministry of Culture, 11th Ephorate of Prehistoric and Classical Antiquities, Chalkis, Greece.

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search