Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Figurines de terre cuite en Méditerranée grecque et romaine

 | 
Arthur Muller
, 
Ergün Laflı

1.2. Quelques thèmes

Les danseuses voilées au ive s. av. J.-C.

Veiled Dancers (4th century BC)

Nathalie Martin

Résumé

Aux veive s. av. J.-C. apparaît sur les vases athéniens le thème de la danseuse voilée. Il connaît rapidement une large diffusion géographique, sur différents supports : bronzes, miroirs, bijoux, terres cuites, etc. Mais il est difficile, à travers la diversité des supports et des motifs, d’en percevoir la nature et la fonction. Souvent traitées comme une seule entité, les « mantle dances » recouvrent en fait des événements sociaux divers qu’il convient d’observer séparément.

The theme of the mantle dancer appeared on Athenian vases in the 5th and 4th centuries BC. As a motif it quickly enjoyed a wide geographic diffusion and was incorporated into a variety of objects: bronzes, mirrors, jewellery, terracottas, etc. However, the very diversity of these object types makes it difficult to understand its nature and function. Often treated as a single entity, the “mantle dances” in fact conceal various social events that should be studied separately.

Entrées d'index

Géographique :

Grèce

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au tournant des ve et ive s. apparaît dans l’imagerie athénienne un motif promis à une grande postérité dans tout le monde grec : la danseuse voilée. À la multiplicité de ses formes répond une large répartition géographique (fig. 1). Les danseuses appartiennent indubitablement à la sphère du féminin ; mais il est difficile, à travers la diversité des formes et des supports, de percevoir leur fonction. Elles semblent constituer une passerelle entre plusieurs ambiances culturelles : on danse voilé pour Déméter1, pour Dionysos2, ou Adonis3. La désignation moderne générique de « mantle dances »4 recouvre probablement des événements sociaux nombreux et divers, y compris profanes. Ces danses sont souvent traitées dans leur ensemble5. Or il existe plusieurs façons d’être voilée pour la danse, plusieurs lieux pour danser et probablement donc des raisons très différentes. Aussi est-il nécessaire d’établir des distinctions en fonction du détail du vêtement, et/ou de la posture, puis d’examine...

Auteur

Aix-Marseille Université, Centre Camille Jullian UMR 6573, Aix-en-Provence, France.

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540