Version classiqueVersion mobile

Figurines de terre cuite en Méditerranée grecque et romaine

 | 
Arthur Muller
, 
Ergün Laflı

1.2. Quelques thèmes

Terracotta Female Musicians from the Sanctuary of Fontana Calda (Sicily)

Musiciennes de terre cuite du sanctuaire de Fontana Calda (Sicile)

Angela Bellia

Résumé

Dans les années 50 on a mis au jour dans le sanctuaire de Fontana Calda (Sicile centrale) un dépôt constitué de centaines de figurines de joueurs d’aulos, de tympanon, de cymbales, de harpe, ainsi que des groupes de joueurs d’aulos et de tympanon ; elles datent d’entre la fin du vie s. et le début du iiie s. Des figurines comparables ont été retrouvées sur de nombreux autres sites de Sicile et en particulier dans des sanctuaires qui étaient comme celui de Fontana Calda consacrés à des divinités chthoniennes. Ces figurines semblent renvoyer à des cérémonies dont les protagonistes étaient exclusivement des femmes : les instruments de musique pourraient évoquer des moments précis du mythe et de la quête de Déméter à la recherche de sa fille Korè enlevée par Hadès. Les musiciennes de Fontana Calda donnent une image variée de la musique qui accompagnait tous les instants du rituel.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Fontana Calda is a locality near Butera, a few kilometres north of Gela and is identified with the ‘Sicana’ Omphake (fig. 1).1 In the autumn of 1951, the archaeologist Dinu Adamesteanu discovered a votive deposit belonging to a sanctuary located outside the old town centre but still connected to it.2 The place of worship, situated under the rock of Butera that overlooks Fontana Calda, is dominated by two cliffs between which flows the torrent Comunelli, a gorge where spring waters meet. Adamestanu’s excavations were on the eastern bank of the torrent, in a vineyard where, at the foot of a retaining wall built to restrict any sliding of the land, he found fragments of statuettes and terracottas.3

Fig. 1. – The Central South of Sicily.

Image

Traces of burning on some of the finds from the votive deposit made Adamesteanu think that there must been a rural shrine and that the site, being outside the town and near the stream, might have been dedicated to a cult associated with water as long ago ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search