Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Hawks, cinéaste du retrait

 | 
Jean-Michel Durafour

Filmographie

Texte intégral

Ne sont répertoriés ici que les films dont Hawks est, entièrement ou dans une certaine partie assignable, l’auteur. Ses activités de scénariste et de producteur pendant le muet, ainsi que ses diverses collaborations non créditées ou projets non réalisés ont été écartées pour la présente édition.

The Road to Glory (L’Ombre qui descend), 1926. Muet. Sujet : Howard Hawks. Scén. : L. G. Rigby, d’après une histoire de Hawks et Rigby intitulée « The Chariots of Gods ». Dist. : William Fox. Durée : environ 60 mn (6 bobines). Aucune copie ne subsiste.

Fig Leaves (Sa Majesté la femme), 1926. Muet (deux scènes en Technicolor). Sujet et prod. : Howard Hawks. Scén. : Hope Loring, Louis D. Lighton. Dist. : William Fox. Durée : environ 68 mn (7 bobines).

The Cradle Snatchers (Si nos maris s’amusent), 1927. Muet. Scén. : Sarah Y. Mason, d’après la pièce de Russell Medcraft et Norma Mitchell. Dist. : William Fox. Durée : environ 59 minutes (7 bobines). Partiellement conservé.

Paid to Love (Prince sans amour), 1927. Muet. Scén. : William M. Conselman, Seton I. Miller, adaptation de Benjamin Glazer, d’après une histoire originale d’Harry Carr. Opér. : William O’Connell (copies teintées). Prod. : Howard Hawks. Dist. : William Fox. Durée : environ 80 mn (7 bobines).

A Girl in Every Port (Une fille dans chaque port/Poings de fer, cœur d’or), 1928. Muet. Sujet : Howard Hawks. Scén. : Seton I. Miller (Reginald Morris, Marion Orth et Philip Klein non crédités), adaptation de James Kevin McGuinness. Opér. : L. William O’Connell, R. J. Berquist (copies teintées). Prod. : Howard Hawks. Dist. : William Fox. Durée : environ 64 mn (6 bobines).

Fazil (L’Insoumise), 1928. Muet. Scén. : Seton I. Miller, Philip Klein, d’après la pièce de Pierre Frondaie et son adaptation anglaise « Prince Fazil ». Prod. et dist. : William Fox. Durée : environ 75 mn (7 bobines).

The Air Circus (Les Rois de l’air), 1928. Muet. Séquences dialoguées réalisées par Lewis B. Seiler (15 minutes). Sujet : Graham Baker, Andrew Bennison (et Howard Hawks, non crédité). Scén. : Seton I. Miller, Norman Z. McLeod. Prod. et dist. : William Fox. Durée : environ 88 mn (8 bobines). Partition musicale et effets sonores postsynchronisés. Aucune copie ne subsiste.

Trent’s Last Case (L’Affaire Manderson), 1929. Muet. Réal. : Howard Hawks. Scén. : Scott Darling, Beulah Marie Dix, d’après une nouvelle de E. C. Bentley. Prod. et dist. : William Fox. Durée : 96 mn. (Film jamais distribué aux États-Unis.)

The Dawn Patrol (La Patrouille de l’aube), 1930. Scén. : Seton I. Miller, Dan Totheroh, Howard Hawks, d’après la nouvelle « The Flight Commander » de John Monk Saunders. Prod. : Hal. B. Wallis pour First National, Robert North. Dist. : Warner Bros. Durée : 95 mn.

The Criminal Code (Le Code criminel), 1931. Scén. : Seton I. Miller, Fred Niblo, J.-R., d’après la pièce de Martin Flavin. Prod. : Howard Hawks, Harry Cohn. Dist. : Columbia. Durée : 97 mn.

Scarface, Shame of a Nation (Scarface), 1931. Scén. : Ben Hecht, d’après « Scarface » d’Armitage Trail et livres et journaux de l’époque. Adapt. : Seton I. Miller, John Lee Mahin, William R. Burnett. Prod. : Howard Hawks, Howard Hughes pour Atlantic Pictures. Dist. : United Artists. Durée : 90 mn.

The Crowd Roars (La Foule hurle), 1932. Sujet : Howard Hawks. Scén. : Seton I. Miller, Kubec Glasmon, John Bright, Niven Busch (d’après « The Barker : A Play of Carnival Life » de Kenyon Nicholson, non crédité). Prod. : Bryan Foy pour First National-Vitaphone. Dist. : Warner Bros. Durée : 85 mn. (Une version française a été parallèlement tournée en Allemagne, « La Foule hurle », sous la direction de Jean Daumery et avec Jean Gabin. Le catalogue de l’American Film Institute crédite Hawks comme coréalisateur.)

Tiger Shark (Le Harpon rouge), 1932. Scén. : Wells Root (et John Lee Mahin, non crédité), d’après « Tuna » de Houston Branch et « They Knew What They Wanted » de Sidney Howard. Camér. séquences pêche : Byron Haskin. Prod. : First National, Vitaphone. Dist. : Warner Bros. Durée : 80 mn.

Today We Live (Après nous le déluge), 1933. Scén. : Edith Fitzgerald, Dwight Taylor, d’après « Turn About » de William Faulkner. Dial. : William Faulkner. Prod. : Howard Hawks. Dist. : M. G. M. Durée : 113 mn.

Viva Villa ! (Viva Villa !), 1934. Réal. : Howard Hawks (non crédité), Jack Conway. Scén. : Ben Hecht, Howard Hawks, d’après le livre « A Recovery of the Real Pancho Villa » de Edgcumb Pinchon et O. B. Stade. Prod. : David O’Selznick. Dist. : M. G. M. Durée : 115 mn.

Twentieth Century (Train de luxe), 1934. Scén. : Ben Hecht, Charles McArthur, d’après leur comédie adaptée de la pièce « Napoléon of Broadway » de Charles Bruce Milliholand. Prod. : Howard Hawks. Dist. : Columbia. Durée : 91 mn.

Barbary Coast (Ville sans loi), 1935. Scén. : Ben Hecht, Charles McArthur, Edward Chodorov. Prod. : Samuel Goldwyn pour Samuel Goldwyn Productions. Dist. : United Artists. Durée : 91 mn.

Ceiling Zero (Brumes), 1935. Scén. : Frank Wead (et Morrie Ryskind, non crédité), d’après sa pièce. Prod. : Harry Joe Brown, Howard Hawks pour Cosmopolitan Productions et First National Pictures. Dist. : Warner Bros. Durée : 95 mn.

The Road to Glory (Les Chemins de la gloire), 1936. Réal. : Scén. : Joel Sayre, William Faulkner (et Nunnally Johnson, non crédité), d’après le film « Les Croix de bois » de Raymond Bernard, lui-même tiré du roman de Roland Dorgelès. Prod. : Darryl F. Zanuck. Dist. : 20 th Century Fox. Durée : 95 mn.

Come and Get It (Le Vandale), 1936. Réal. : Howard Hawks (non crédité), William Wyler. Réal. scènes forêt : Richard Rosson. Scén. : Jules Furthman, Jane Murfin, Robert Wyler, d’après le roman d’Edna Ferber. Prod. : Samuel Goldwyn pour Samuel Goldwyn Productions et Howard Productions. Dist. : United Artists. Durée : 105 mn.

Bringing Up Baby (L’Impossible Monsieur Bébé), 1938. Scén. : Dudley Nichols, Hagar Wilde, d’après un roman de Hagar Wilde. Prod. : Howard Hawks. Dist. : R.K.O. Durée : 102 mn.

Only Angels Have Wings (Seuls les anges ont des ailes), 1939. Scènes additionnelles de Charles Vidor et Norman Deming, non crédités. Scén. : Jules Furthman (et Eleanore Griffin, William Rankin, Anne Wigton, John Trainor Foote, non crédités, d’après un synopsis de Wigton, « Plane Number Four », et un traitement de Hawks, « Plane Four from Baranca », non credités). Réal. 2nde équipe : Richard Rosson. Prod. : Howard Hawks. Dist. : Columbia. Durée : 121 mn.

His Girl Friday (La Dame du vendredi), 1940. Scén. : Charles Lederer (et Ben Hecht, Morrie Ryskind, non crédités), d’après la pièce « The Front Page » de Ben Hecht et Charles McArthur. Réal. 2nd équipe : Richard Rosson. Prod. : Howard Hawks. Dist. : Columbia. Durée : 92 mn.

Sergeant York (Sergent York), 1941. Scènes additionnelles de Vincent Sherman, non crédité. Scén. : Abem Finkel, Harry Chandlee, Howard Koch, John Huston, d’après « Sergeant York : His Own Life Story and War Diary » présenté par Tom Skeyhill (et « War Diary of Sergeant York » édité par Sam K. Cowan, « Sergeant York and His People » de Cowan et « Sergeant York, Last of the Long Hunters » de Skeyhill, non crédités). Réal. 2nde équipe : B. Reeves Eason. Prod. : Jesse L. Lasky, Hal B. Wallis. Dist. : Warner Bros. Durée : 134 mn.

Ball of Fire (Boule de feu), 1941. Scén. : Billy Wilder, Charles Brackett, d’après « From A to Z » de Billy Wilder et Thomas Monroe. Réal. 2nde équipe : Arthur Rosson. Prod. : Samuel Goldwyn pour Samuel Goldwyn Productions. Dist. : R.K.O. Durée : 111 mn.

The Outlaw (Le Banni), 1941. Réal. : Howard Hawks (non crédité), Howard Hughes. Scén. : Jules Furthman (d’après un traitement non crédité de Ben Hecht et Hawks). Prod. : Howard Hughes pour Hughes Productions. Dist. : R.K.O. Durée : 121 mn, puis 103 mn.

Air Force (Air Force), 1943. Scènes additionnelles de Vincent Sherman, non crédité. Scén. : Dudley Nichols (et William Faulkner, non crédité). Réal. 2nd équipe : B. Reeves Eason. Prod. : Hal B. Wallis, Howard Hawks. Dist. : Warner Bros. Durée : 124 mn.

To Have and Have Not (Le Port de l’angoisse), 1944. Scén. : Jules Furthman, William Faulkner, d’après le roman d’Ernest Hemingway. Prod. : Howard Hawks. Dist. : Warner Bros. Durée : 100 mn.

The Big Sleep (Le Grand sommeil), 1946. Scén. : Jules Furthman, William Faulkner, Leigh Brackett (et Philip Epstein, non crédité), d’après le roman de Raymond Chandler. Prod. : Howard Hawks. Dist. : Warner Bros. Durée : 116 mn (1re version) et 114 mn (version distribuée).

Red River (La Rivière rouge), 1948. Sujet : Borden Chase. Scén. : Borden Chase, Charles Schnee, d’après le roman de Chase « The Chisholm Trail » (et Jules Furthman et Leigh Brackett, non crédités). Réal. 2nde équipe : Arthur Rosson. Prod. : Howard Hawks pour Monterey Productions. Dist. : United Artists. Durée : 133 mn (version avec commentaires en voix-off ramenée à 125 mn).

A Song Is Born (Si bémol et fa dièse), 1948. Couleurs. Scén. : aucun scénariste mentionné au générique (Harry Tugend, Phil Rapp, Daniel Fuchs, Melville Shavelson, Robert Pirosh, Ken Englund, Everett Freeman, Roland Kibbee, non crédités, d’après le film de Hawks « Ball of Fire », non crédité). Prod. : Samuel Goldwyn pour Samuel Goldwyn Productions. Dist. : R.K.O. Durée : 112 mn.

I Was a Male War Bride (Allez coucher ailleurs !), 1949. Scén. : Charles Lederer, Leonard Spiegelglass, Hagar Wilde, d’après le récit autobiographique d’Henri Rochard (Dr Roger H. Charlier). Prod. : Sol C. Siegel. Dist. : 20 th Century Fox. Durée : 105 mn.

The Thing from Another World (La Chose d’un autre monde), 1951. Réal. : Christian Nyby (en fait Hawks, non crédité). Scén. : Charles Lederer (et Ben Hecht, non crédité), d’après une nouvelle de John Robin Wood Campbell, J.-R. « Who Goes There ? ». Prod. : Howard Hawks pour Winchester Productions. Dist. : R.K.O. Durée : 87 mn.

The Big Sky (La Captive aux yeux clairs), 1952. Scén. : Dudley Nichols, d’après le roman de A. B. Guthrie, J.-R. et le journal de l’expédition Lewis et Clark. Réal. 2nde équipe : Arthur Rosson. Prod. : Howard Hawks pour Winchester Productions. Dist. : R.K.O. Durée : 138 mn (ramenée à 122 mn).

Monkey Business (Chérie, je me sens rajeunir), 1952. Scén. : Ben Hecht, I. A. L. Diamond, Charles Lederer, d’après une histoire de Harry Segall. Prod. : Sol C. Siegel. Dist. : 20th Century Fox. Durée : 97 mn.

The Ransom of Red Chief, 4e sketch du film O. Henry’s Full House (La Sarabande des pantins), 1952. Coréal. : Henry Koster, Henry Hathaway, Jean Negulesco, Howard Hawks et Henry King. Scén. : Nunnally Johnson (et Ben Hecht et Charles Lederer, non crédités), d’après une nouvelle de O’Henry. Prod. André Hakim. Dist. : 20th Century Fox. Durée : 21 minutes (inédit en France).

Gentlemen Prefer Blondes (Les Hommes préfèrent les blondes), 1953. Couleurs. Scén. : Charles Lederer, d’après la comédie musicale d’Anita Loos et Joseph Fields, elle-même tirée du roman d’Anita Loos. Prod. : Sol. C. Siegel. Dist. : 20th Century Fox. Durée : 91 mn.

Land of the Pharaohs (La Terre des pharaons), 1955. Couleurs. Scén. : William Faulkner, Harry Kurnitz, Harold Jack Bloom. Réal. 2nd équipe : Noel Howard. Prod. : Howard Hawks pour Continental Company. Dist. : Warner Bros. Durée : 116 mn.

Rio Bravo, 1959. Couleurs. Scén. : Jules Furthman, Leigh Brackett, d’après la nouvelle de B. H. McCampbell. Prod. : Howard Hawks pour Armada Productions. Dist. : Warner Bros. Durée : 141 mn.

Hatari !, 1962. Couleurs. Sujet : Harry Kurnitz. Scén. : Leigh Brackett. Réal. 2nde équipe : Paul Helmick. Prod. : Howard Hawks pour Malabar Productions. Dist. : Paramount. Durée : 159 mn.

Man’s Favorite Sport ? (Le Sport favori de l’homme), 1964. Couleurs. Scén. : John Fenton Murray, Steve McNeil (et Leigh Brackett, non créditée), d’après le roman de Pat Frank « The Girl Who Almost Got Away ». Prod. : Howard Hawks pour Gibraltar productions et Laurel Productions. Dist. : Universal International. Durée : 127 mn.

Red Line 7000 (Ligne rouge 7000), 1965. Couleurs. Sujet : Howard Hawks. Scén. : George Kirgo (et Steve Mcneill et Leigh Brackett, non crédités). Réal. 2nde équipe : Bruce Kessler. Prod. : Howard Hawks pour Laurel Productions. Dist. : Paramount. Durée : 110 mn.

El Dorado, 1967. Couleurs. Scén. : Leigh Brackett, d’après le roman de Harry Brown « The Stars in Their Courses ». Prod. : Howard Hawks pour Paramount Pictures Corporation et Laurel Productions. Dist. : Paramount. Durée : 126 mn.

Rio Lobo, 1970. Couleurs. Scén. : Leigh Brackett, Burton Wohl, d’après une histoire originale de Burton Wohl. Réal. 2nde équipe : Yakima Canutt. Prod. : Howard Hawks pour Malabar Productions. Dist. : Cinema Center Films. Durée : 114 mn.

© Presses universitaires du Septentrion, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540