Version classiqueVersion mobile

Eternit et l’amiante 1922-2000

 | 
Odette Hardy-Hémery

Annexe. Extrait du procès-verbal de la réunion du Comité d’établissement d’Eternit-Prouvy du 17 mars 1977

Texte intégral

1… IX – RÉPONSE CFDT AUX PROPOSITIONS PATRONALES SUR L’AMIANTE Vous nous avez remis lors du CE du 17 février 1977 les renseignements concernant l’Amiante que nous vous avions demandés par lettre du mois de novembre 1976.

2Les renseignements fournis appellent quelques remarques :

3Prélèvements :

4Nous vous avions demandé les endroits précis où ils ont été faits ; nous constatons que la réponse est très vague ; dans les zones les plus exposées. Nous souhaiterions une réponse plus précise.

5Contrôles médicaux :

6Nous demandons que le registre spécial concernant les dossiers médicaux des travailleurs les plus exposés, soit établi d’urgence et nous soit communiqué. Que la radiographie standard grand format soit effectuée le plus rapidement possible.

7Investissements :

8Il était question d’investissements importants d’ici deux ans. On parle maintenant de les étaler sur plusieurs années.

9Pour 1977, 3 386 875 francs doivent être consacrés pour l’ensemble des établissements. Devant la gravité du problème, c’est beaucoup trop insuffisant, et nous exigeons des investissements plus importants.

10Information au personnel :

11Nous vous demandions une information verbale à l’ensemble du personnel en commençant par les plus exposés. Nous constatons que ce n’est pas l’orientation qui est prise. Nous réitérons notre demande.

12La Société ETERNIT accepterait-elle que les organisations syndicales désignent des techniciens compétents pour visiter certaines usines et éventuellement mesurer l’empoussièrement avec leur propre technique ?

13Quel est le coût de la campagne patronale en France sur l’amiante et quelle est la part de la société ETERNIT dans ce coût global ?

14Dans quelles décharges sont mis les déchets des bassins de décantation ?

15De quelle manière est pratiqué l’enfouissement de ces déchets dans les décharges ?

16Le rejet dans l’Escaut des eaux sortant des bassins de décantation est-il contrôlé pour s’assurer qu’il n’y a pas de rejet d’amiante ?

17En réponse à cette lettre, messieurs P. et D. peuvent préciser :

  • que 1977 sera une année marquée d’un effort important dans le domaine de l’Amiante-Santé ;
  • que cette action sera menée conformément à la réglementation en préparation ;
  • qu’en particulier, toutes les questions se rapportant aux problèmes de poussières, seront traitées dans le cadre du CHS ;
  • Information au personnel :

18Jusqu’à présent, pour être certain que tout le personnel soit informé, la diffusion par écrit a été choisie :

  • informations communiquées aux CE – CHS – Délégués du personnel – Conditions de travail, etc. ;
  • le personnel est informé par les comptes rendus de réunions CE – Conditions de travail et le M2 ;
  • information individuelle par remise de documents à la paie de janvier 1977 (2e collège).

19L’information verbale ne peut qu’être individuelle, elle se fera lors des visites médicales entre le docteur et la personne concernée.

20Source : archives Michel Salard.

© Presses universitaires du Septentrion, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search