Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Michel Butor

 | 
Lucien Giraudo

V. Les enjeux de l'art pluriel

Introduction

Texte intégral

1L’analyse des œuvres en collaboration chez Michel Butor serait incomplète si l’on ne tentait pas de cerner enfin les enjeux principaux d’une telle démarche. Signer une œuvre à deux ou plusieurs suppose en effet une vision qui ne s’ajuste pas complètement à l’idée que l’on se fait aujourd’hui, dans les milieux artistiques, de ce qu’est l’œuvre d’art. Ce qui implique d’abord des enjeux économiques et politiques, dans la mesure par exemple où il s’agit d’œuvres qui se situent à la lisière du marché de l’art et des grands circuits de la culture, public et amateurs étant surtout ici constitués par les amis (ceux qui suivent déjà Butor depuis des années), par des relais qui élargissent progressivement la sphère des connaisseurs, et par certains responsables de galerie et commissaires d’exposition sensibles à cette démarche qui mêle plusieurs arts.

2Par ailleurs les œuvres de l’art pluriel, chez Butor, relèvent d’une pratique poétique qui permet à l’écrivain d’illustrer certaines intuitions fouriéristes concernant les différentes « passions » organisatrices des activités qui fondent la société utopique : l’œuvre d’art étant un des objets essentiels à travers lequel se représente précisément notre vision de la société, il ne sera donc pas étonnant que Butor la considère comme le paradigme où peuvent se déployer ces différentes passions ; cette perspective confirmera l’importance que Butor accorde à la pensée de Fourier.

3Enfin, il conviendra de définir les enjeux esthétiques et philosophiques qui sont impliqués par la collaboration artistique, ce qui nous permettra, d’une part, de cerner avec davantage de recul le statut de l’œuvre d’art, et, d’autre part, de mettre en relief certains aspects déjà évoqués ou rencontrés dans ce travail de manière à mieux faire sentir leur articulation.

© Presses universitaires du Septentrion, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540