Version classiqueVersion mobile

Des femmes éplorées ?

 | 
Emmanuelle Santinelli

Remerciements

Texte intégral

1Au moment où ce qui fut ma thèse de doctorat, soutenue à Lille en décembre 2000, se transforme en livre, je tiens à exprimer ma sincère et profonde gratitude à tous ceux qui y ont contribué et m’ont soutenue. Je veux tout d’abord dire toute ma reconnaissance à Régine Le Jan qui m’a initiée à la recherche, m’a proposé ce sujet sur lequel j’ai eu tant de plaisir à travailler, et a assuré la direction de cette étude en faisant montre d’une grande attention et de beaucoup de disponibilité. Je souhaite aussi remercier mon mari, Éric, et mes filles, Natacha et Sarah, pour leur compréhension à mon égard, épouse et mère pas toujours aussi disponible qu’ils ne l’auraient souhaité : leur affection et l’aide d’un informaticien m’ont été précieuses, de même que le soutien de mes parents – à qui je dois ce que je suis, et probablement mon goût pour l’histoire –, de mes sœurs et de mes beaux-frères.

2Mes remerciements vont également à Laurent Feller qui a suivi avec attention mes travaux, me faisant part de son opinion et me prodiguant ses encouragements, ainsi qu’aux autres membres du jury, Janet Nelson, Michel Parisse et Stéphane Lebecq pour les remarques qu’ils ont accepté de me faire. Ma pensée va aussi à Claire Thiellet et Fabrice Guizard-Duchamp, mes compagnons de thèse, avec qui nous avons échangé réflexions, traductions et indications bibliographiques. Je souhaite enfin remercier tous ceux, parents et amis, mis à contribution dans leur domaine, pour retoucher des images, faire une traduction, choisir un titre, effectuer une relecture, etc. : ils se reconnaîtront.

3Je suis enfin reconnaissante aux éditions du Septentrion d’avoir accepté de publier cet ouvrage. Les contraintes éditoriales m’ont cependant obligée à supprimer à l’intérieur des notes, outre les références bibliographiques supposées connues de tous, les textes latins que la rigueur scientifique m’avait conduite à mentionner dans la version dactylographiée de ce travail, à laquelle on pourra se reporter si besoin.

© Presses universitaires du Septentrion, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search