Desktop versionMobile Version

Jean De Fabrègues et la jeune droite catholique

 | 
Véronique Auzépy-Chavagnac

Deuxième partie. La Jeune Droite Catholique

Introduction de la deuxième partie

Volltext

  • 1 Sur l’histoire politique et religieuse des années trente, voir en particulier : Aline Coutrot, Fran (...)

1Les années vingt avaient été pour Jean de Fabrègues et ceux de sa génération le temps de l’apprentissage et de la maturation. La décennie suivante serait celle du témoignage et de l’engagement. Mais le vécu de la première période ne cesserait d’impressionner l’interprétation de la seconde. Les années trente voient ces jeunes catholiques affirmer leur refus d’une vie politique dominée par le clivage droite/gauche dont ils récusent le fondement idéologique1. C’est au nom d’un principe spirituel que Fabrègues entend reconstruire l’unité nationale. Il y voue le mouvement de pensée qu’il construit jusqu’à la guerre. La première moitié des années trente se montre favorable à ce type de projet, dans le climat de contestation alimenté par la crise et le conservatisme de la classe politique française. Une partie de la jeunesse intellectuelle catholique communie dans la dénonciation d’un après-guerre sans ressort, où se poursuit la décadence d’un système de gouvernement, l’injustice d’un mode de production capitalistique, la crise d’une civilisation gagnée par le matérialisme et le productivisme.

  • 2 L'expression est de Jacques Maritain qui veut opposer “l'ordre chrétien au désordre établi”.
  • 3 Titre d’un livre d’Aron et Dandieu qui paraîtra en 1933.
  • 4 Thierry Maulnier, “Témoignage pour l’évidence”, Réaction, no 8/9, janvier/février 1932.

2C’est Jean-Pierre Maxence qui ouvre le feu, suivi de près par Jean de Fabrègues puis, dès 1931, par les premières réflexions du futur groupe de L’Ordre Nouveau enfin, en octobre 1932, alors que Réaction a disparu, par la revue Esprit qui dénonce à son tour le “désordre établi”2. Fabrègues dira son accord sur ce point avec Mounier dans La Revue du Siècle en 1933. Tous veulent un changement radical et évoquent “la révolution nécessaire3” face à la crise qui, loin d’être seulement économique, leur paraît non pas “une crise entre les crises, mais le commencement d’une crise définitive d’une crise-cruciale4”, une crise de civilisation. Dans cette recherche d’un ordre temporel qui laisse s’exprimer un idéal spirituel, le groupe Fabrègues montre une constante ouverture aux positions des autres mouvements : dès Réaction il invite à s’exprimer à ses côtés d’autres tendances de pensée. Dans l’effervescence des groupes non-conformistes, Fabrègues parvient ensuite à réunir une équipe de jeunes intellectuels catholiques autour de La Revue du Siècle : ainsi se trouve fondée la Jeune Droite Catholique dont les intuitions rencontrent à plusieurs reprises celles de son pendant catholique de gauche, le mouvement Esprit.

  • 5 Sur les non-conformistes et l’esprit des années trente, voir : Jean Touchard, “L’esprit des années (...)

3L’Église ne contredit pas le discours de ces jeunes gens qui se targuent de “non-conformisme”5. Elle propose elle-même une voie originale avec sa double condamnation du socialisme (Encyclique pontificale Quadrasegimo Anno, 15 mai 1931) et du fascisme (Lettre apostolique Non abbiamo bisogno, 29 juin 1931). Par ailleurs, dans le contexte de laïcité français, elle réserve ses forces à l’apostolat social de milieu. Les mouvements de jeunesse de l’Action Catholique prospèrent au point de laisser espérer une reconquête de la population ouvrière. “La JOC est le type achevé de l’Action Catholique” proclamera Pie XI en 1935.

4Cependant, l’enlisement du régime parlementaire dans la crise et dans les affaires provoque l’explosion de février 1934. Une seconde période s’ouvre : celle du face à face fascisme/antifascisme, lieu d’une répartition droite/gauche de plus en plus grossière. Les groupes d’intellectuels catholiques sont mis au défi de l’engagement politique. Fabrègues retrouve alors la Jeune Droite de Thierry Maulnier : il fonde La Revue du xxe Siècle, fait allégeance au Comte de Paris et collabore au Courrier Royal.

5L’arrivée du Front Populaire conforte cette alliance de la Jeune Droite Catholique et de la Jeune Droite qui donne naissance à un mensuel de plus grande diffusion et de caractère plus polémique : Combat. Dans le même temps Esprit se rapproche davantage des mouvements intellectuels et politiques de gauche. Tandis que Mounier adhère au Front Populaire, Fabrègues se laisse séduire par le Parti Populaire Français de Jacques Doriot. Il ne tarde pas cependant à revenir à ses positions antérieures : recherche de l’unité catholique et régime monarchique.

Anmerkungen

1 Sur l’histoire politique et religieuse des années trente, voir en particulier : Aline Coutrot, François-Georges Dreyfus, Les forces religieuses dans la société française, Colin, 1965. René Rémond. Les crises du catholicisme en France dans les années trente, Cana, 1979. Serge Berstein, La France des années 30, Colin, 1988. Gérard Cholvy, Yves-Marie Hilaire, Histoire religieuse de la France contemporaine, T.3. 1930/1988, Privat, 1988. Jacques Le Goff, René Rémond, Histoire de la France religieuse, T.4, Le Seuil, 1992. Olivier Dard, Les années 30, le choix impossible, Paris, LGF, 1999.

2 L'expression est de Jacques Maritain qui veut opposer “l'ordre chrétien au désordre établi”.

3 Titre d’un livre d’Aron et Dandieu qui paraîtra en 1933.

4 Thierry Maulnier, “Témoignage pour l’évidence”, Réaction, no 8/9, janvier/février 1932.

5 Sur les non-conformistes et l’esprit des années trente, voir : Jean Touchard, “L’esprit des années trente”, in Tendances politiques dans la vie française depuis 1789, Klincksieck, 1960. Jean-Louis Loubet del Bayle, Les non-conformistes des années 30, op. cit. Jean-François Sirinelli, Génération intellectuelle, op. cit. Nicolas Kessler, Histoire politique de la Jeune Droite (1929-1942), op. cit.

© Presses universitaires du Septentrion, 2002

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Diese digitale Publikation wurde durch automatische optische Zeichenerkennung erstellt.
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search