Version classiqueVersion mobile

Eugène Spuller 1835-1896

 | 
Nathalie Bayon

Remerciements

Texte intégral

1Il y a quelques années, Bernard Lacroix me disait, « objectivez-vous vous-même pour bien comprendre votre propre rapport à l’objet ». Je ne suis pas certaine aujourd’hui d’avoir pleinement respecté ce conseil, mais il m’a accompagnée tout au long de ce travail.

2Cet ouvrage est tiré d’une thèse, dirigée par Marc Agostino. Lieu d’étude où l’on se sent souvent bien seul, la thèse est également un lieu de rencontre des autres et de soi. C’est un épisode de la vie qui pour moi s’apparente à une aventure. Je le remercie vivement de m’avoir permis de vivre cette aventure.

3Je remercie également l’École française de Rome de m’avoir ouvert les portes des archives du Vatican, ainsi que la Mairie de Sombernon qui, en plus de son accueil chaleureux, a mis à ma disposition la bibliothèque d’Eugène Spuller.

4En marchant sur les « traces » d’Eugène Spuller, j’ai croisé des femmes et des hommes qui m’ont aidée par leurs conseils et, ce n’est pas moins important, m’ont apporté leur soutien, quelle qu’en soit la forme.

5Sans Sylvie Aprile, Jean-Pierre Masse, Hervé Fayat, combien d’erreurs méthodologiques et grammaticales resteraient dans ce travail ? Combien d’idées, de pistes explorées sont nées des multiples conversations que nous avons partagées ? Je les remercie de leur patience, souvent mise à rude épreuve, et surtout de leur amitié.

6Une pensée particulière va à Didier Bigo qui, par la simplicité et la confiance avec laquelle il m’a accueillie dans son centre de recherche, m’a donné du courage ainsi qu’à Pedro qui, par son amitié et son soutien indéfectibles est dans une large mesure responsable de la réalisation matérielle de cet ouvrage. Qu’ils me pardonnent la brièveté de cette phrase, mais il m’est impossible de traduire ma reconnaissance par des mots.

7Et enfin, pour conclure cet exercice qui ne peut être exhaustif, je remercie ma mère, mon beau-père et Christelle Bertrand pour leur amour et leur confiance.

© Presses universitaires du Septentrion, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search