Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Former des écrivants

 | 
Rozenn Guibert

Annexe no 3 Programme Paris III – DHEPS. Diplôme des hautes études des pratiques sociales

Texte intégral

Première année : devenir lecteur et chercheur

• Lecture et écriture efficaces en situation de recherche : leur articulation

1Lire plus facilement et plus efficacement : prendre conscience de ses représentations du texte à produire et de ses pratiques de l’écrit, de la lecture, de l’écriture ; les améliorer ;

  • Accroître ses capacités de métacognition en situation de lecture-écriture ;

  • Différencier les stratégies de lecture pour apprendre/pour chercher, la lecture linéaire, scrupuleuse/la lecture modulée ;

  • Repérer le péritexte, les marques de l’énonciation, dégager les expressions-mots clés ;

  • Utiliser efficacement des bibliothèques et des centres de documentation ; utiliser les outils et les démarches documentaires

  • Utiliser les mots-expressions clés, les schémas et les questionnements heuristiques ; prendre des notes à partir d’une lecture en augmentant la proportion de texte à soi par rapport au texte d’autrui ; écrire pendant ses lectures à partir des sollicitations du texte ; utiliser mots, schémas, phrases, textes pour penser, lire et écrire ; construire et déconstruire ses écrits ;

  • Construire un dispositif d’écriture : utiliser une posture, des tremplins, des contraintes pour écrire ; distinguer l’écriture pour soi, pour penser (écriture épistémique) et l’écriture pour communiquer, pour autrui (écriture communicative) ; améliorer ses textes, apprendre à se relire.

  • Écrire à partir de son expérience.

• Le mémoire un type d’écrit particulier

  • Prendre conscience des conceptions du mémoire comme texte uniforme et univoque/définir le mémoire comme un genre discursif particulier, un discours scientifique particulier ;

  • Repérer les rituels sociolangagiers propres au mémoire.

Deuxième année : devenir aussi auteur du mémoire comme genre discursif particulier

• Façons d’écrire

  • Repérer son style de comportement rédactionnel, ses atouts, ses limites ;

  • Acquérir de nouveaux tours de main ;

  • Acquérir de plus grandes capacités de métacognition…

• Discours rapporté

  • Écrire à partir de textes d’autrui ;

  • Se situer par rapport aux citations, situer les citations ;

  • Repérer et utiliser les procédés discursifs et les stratégies du discours rapporté ;

  • Tisser de l’intertexte avec le texte ;

  • Écrire la théorie ; écrire à partir de son terrain.

Troisième année : devenir aussi éditeur de son propre texte

• Identité énonciative

  • Resserrer son sujet, affirmer son projet, construire son identité énonciative ;

• Écrire la théorie et écrire à partir de son terrain, tisser l’intertexte avec l’intratexte ;

  • Présenter et commenter sa démarche de recherche ;

  • Présenter et commenter des éléments d’infratexte ;

  • Présenter et commenter des éléments d’intertexte ;

  • Présenter ses concepts ;

  • Confronter des écoles, des courants.

• Le ton et les parties du mémoires, les décalages énonciatifs

  • Utiliser les stratégies discursives et argumentatives propres à chaque partie du mémoire ;

  • Prévoir et rédiger le péritexte du mémoire ; encadrements (introduction et conclusion), page de garde, titres et sous titres, sommaire et table des matières, bibliographie, annexes, notes, index ;

  • Articuler les éléments de théorie avec les données de l’enquête de terrain.

© Presses universitaires du Septentrion, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540