Version classiqueVersion mobile

Moissons rouges

 | 
Édouard Lynch

Bibliographie

Texte intégral

Historiographie

Hubscher (R.), « Une histoire en quête d’auteurs. Les paysans et la politique au XXe siècle », Histoire et sociétés rurales, no3, 1er semestre 1995, Actes du colloque de Rennes, 1994 « L’histoire rurale en France », pp. 137-142.

Mayaud (J.-L.), « Une histoire rurale éclatée (1945-1993) ? La France du XIXe siècle », in Faure (A.), Plessis (A.), Farcy (J.-C.), (dir.), La terre et la cité. Mélanges offerts à Philippe Vigier, Paris, Créaphis, 1994, pp. 21-31.

Pecout (G.), « La politisation des campagnes au XIXe siècle. Réflexions sur l’histoire politique des campagnes françaises », Histoire et sociétés rurales, 2, 1994, pp. 91-125.

Méthodologie

Agulhon (M.), La République au village. Les populations du Var de la Révolution à la IIe République, Paris, Plon, 1970, 543 p.

Balandier (G.), Les scènes du pouvoir, Paris, Balland, 1992, 174 p.

Barral (P), « Les mouvements agrariens de l’ère industrielle », Revue historique, no472, 1964, pp. 299-330.

Barral (P), « Note historique sur l’emploi du terme “paysan” », Études rurales, no21, 1966.

Berstein (S.), Rudelle (O.), (dir.), Le modèle Républicain, Paris, PUF, 1992,432 p.

Berstein (S.), (dir.), Les cultures politiques en France, Seuil, 1999, 407 p.

Birnbaum (P), Un mythe politique : la « république juive », Paris, Fayard, 1988, 417 p.

Bourdieu (P.), « Une classe objet », Actes de la recherche en sciences sociales, no17-18, novembre 1977, pp. 2-5.

Chanet (J.-F.), L’École républicaine et les petites patries, Paris, Aubier, 1996, 430 p.

Chauvaud (F.), De Pierre Rivière à Landru. La violence apprivoisée au XIXe siècle, Paris, Brépols, 1991, 272 p.

Corbin (A.), Gérome (N.), Tartakowsky (D), (dir.), Les usages politiques des fêtes aux XIXe-XXe siècles, Paris, Publications de la Sorbonne, 1994, 444 p.

Corbin (A.), Le village des cannibales, Paris, Aubier, 1993, 204 p.

De Puymège (G.), Chauvin, le soldat-laboureur. Contribution à l’étude des nationalismes, Paris, Gallimard, 1993, 295 p.

Girardet (R.), Mythes et mythologies politiques, Paris, Seuil, 1986, 210 p.

Ihl (O.), La fête Républicaine, Paris, Gallimard, 1996, 402 p.

Kalifa (D.), L’encre et le sang - Récits de crimes et sociétés à la Belle Époque, Paris, Fayard, 1995, 352 p.

Noiriel (G.), « Une histoire sociale du politique est-elle possible ? », Vingtième siècle, Revue d’histoire, octobre-décembre, 1989, pp. 81-96.

Remond (R.), (dir.), Pour une histoire politique, Paris, Seuil, 1988, 400 p.

Rogers (S.C.), «Good to think: The «peasant» in contemporary France », Anthropological Quaterly, 60, 1987, pp. 56-63

Tilly (C.), « Les origines du répertoire de l’action collective contemporaine en France et en Grande-Bretagne », Vingtième siècle, Revue d’histoire, no4, octobre 1984.

Forces politiques

Belloin (G.), Renaud Jean, le tribun des paysans, Paris, Les éditions de l’Atelier, 1993, 336 p.

Berstein (S.), Histoire du Parti radical, T. 1, la recherche de l’âge d’or, Paris, FNSP, 1980, 487 p.

Berstein (S.), Histoire du Parti radical, T. 2, la crise du radicalisme, Paris, FNSP, 1982, 667 p.

Boussard (I), « Henri Queuille et la France Rurale », Henri Queuille et la République, Actes du colloque de Paris, octobre 1984, Limoges, Trames, 1987, pp. 69-116.

Burrin (P.), La dérive fasciste. Doriot, Déat, Bergery (1933-1945), Paris, Seuil, 1986, 538 p.

Cholvy (G.), Comte (B.), Feroldi (V.), Jeunesses chrétiennes au XXe siècle, Paris, Les Éditions Ouvrières, 1991, 174 p.

Digonnat (S.), Brizon, militant socialiste, maîtrise, Paris I, CHS, 1969, 226 p.

Dupeux (G.), Le Front Populaire et les élections législatives de 1936, Paris, A. Colin, 1959, 183 p.

Faugeras (D.), Henri Queuille et le Front correzien, Egletons, Éditions du CERP, 1984, 160 p.

Faure (C.), « Pétainisme et retour aux sources : autour du tricentenaire Sully », Cahiers d’histoire, t. XXVIII, 1983, no 4.

Gaillard (C.), Les travaux de l’atelier Proudhon - 1 : Proudhon et la propriété, Paris, EHESS, 1986, 23 p.

Girault (J.), Sur l’implantation du Parti communiste français dans l’entre-deux-guerres, Paris, Éditions sociales, 1977, 348 p.

Goguel (F.), Géographie des élections françaises sous la Troisième République, Paris, Cahiers de la FNSP, 1970, 185 p.

Kriegel (A.), Aux origines du communisme français (1914-1920) : contribution à l’histoire du mouvement ouvrier français, Paris-La Haye, Mouton, 1964, 995 p. (2 vol)

Kriegel (A.), Les communistes français dans le premier demi-siècle (1920-1970), Paris, Seuil, 1985, 405 p.

Loubet Del Bayle (J.-L.), Les non-conformistes des années 30. Une tentative de renouvellement de la pensée politique française, Paris, Seuil, 1969, 496 p.

Prost (A.), Les Anciens combattants et la société française (1914-1939). Mentalités et idéologies. Paris, FNSP, 1977, 3 Vol.

Pudal (B), Prendre Parti. Pour une sociologie historique du PCF, Paris, FNSP, 1989, 340 p.

Remond (R.), (dir.), Édouard Daladier, chef de gouvernement, Paris, FNSP, 1977, 320 p.

Sternhell (Z.), Maurice Barrès et le nationalisme français, Paris, A. Colin, 1972, 396 p.

Vigreux (J.), Waldeck Rochet : une biographie politique, Paris, La Dispute, 2000, 378 p.

Weber (E.), L’Action française, Paris, Stock, 1964, 649 p.

Wohl (R.), French communism in the making (1914-1924), Standford, Standford University Press, 1966, 530 p.

Parti Socialiste - SFIO

« Propagande et formation au Parti socialiste SFIO (1905-1969) », Cahiers et Revue de l’OURS, no211, mai-juin 1993.

Autour de 1936. Le parti socialiste et l’exercice du pouvoir, Paris, Centre d’histoire du socialisme, 1976.

Bergès (M.), Brana (P.), Cavignac (J.), Cuq (Y.), Dusseau (J.), Les néo-socialistes girondins, Bordeaux, Cahiers de l’Institut Aquitain d’Études Sociales, no7, 1988, 319 p.

Bergounioux (A.), « Le néo-socialisme. Marcel Déat : réformisme traditionnel ou esprit des années trente », Revue historique, 1978, pp. 389-412.

Bergounioux (A.), Manin (B.), La social-démocratie ou le compromis, Paris, PUF, 1979, 215 p.

Bilis (M.), Socialistes et pacifistes. L’intenable dilemme des socialistes français (1933-1939), Paris, Syros, 1979, 372 p.

Bodin (L.), Touchard (J.), Front populaire 1936, Paris, A. Colin, 1961, 240 p.

Bouvier (J.), (dir.), La France en mouvement (1934-1938), Seyssel, Champ Vallon, 1986, 350 p.

Brecy (R.), Florilège de la chanson révolutionnaire, Paris, Éditions ouvrières, 1990, 272 p.

Burrin (P), « Poings levés et bras tendus. La contagion des symboles au temps du Front populaire », Vingtième Siècle. Revue d’Histoire, no11, juillet-septembre 1986, pp. 5-20.

Cadé (M.), « Traditions identitaires du mouvement ouvrier français », Le Mouvement social, no166, janvier-mars 1994, pp. 91-105.

Candar (G.), Prochasson (C.), « Le socialisme à la conquête des terroirs », Le Mouvement social, no160, « Paris-Province 1900 », juillet-septembre 1992, pp. 33-63.

Castagnez-Ruggiu (N.), « Le Pays socialiste, par la Liberté, par la Paix : des socialistes pacifistes autour de Paul Faure », Matériaux pour l’histoire de notre temps, no30, janvier-mars 1993, pp. 48-52.

Charles (J), Girault (J), Robert (J.-L.), Tarkowsky (D.), Willard (C.), Le Congrès de Tours, Paris, Éditions sociales, 1980, 919 p.

Clouet (S.), De la rénovation à l’utopie socialiste. Révolution constructive, un groupe d’intellectuels socialistes des années 1930, Nancy, PUN, 1991, 249 p.

Colton (J.), Léon Blum, Paris, Fayard, 1968, 257 p.

Delperrie De Bayac (J.), Histoire du Front populaire, Paris, Fayard, 1972, 542 p.

Freville (J.), La nuit finit à Tours, Paris, Les Éditions sociales, 1970, 240 p.

Goguel (F.), « Le phénomène communiste-socialiste en Haute-Vienne », Revue française de sciences politiques, 1951.

Goldberg (H.), The life of Jean Jaurès, Wisconsin, Madison, 1961.

Greene (N.), Crisis and decline. The french socialist party in the Popular Front era, New-York, Cornell University Press, 1969, 361 p.

Hommage à Georges Monnet, « La pensée en action », Paris, Imprimerie de la SEPAIC, 1983, 72 p.

Jamet (C.), Notre Front populaire. Journal d’un militant (1934-1939), Paris, La Table ronde, 1977, 325 p.

Judt (T), La reconstruction du Parti socialiste (1921-1926), Paris, FNSP, 1972, 231 p.

Judt (T.), Le marxisme et la gauche française (1830-1981), Paris, Hachette, 1986, 353 p.

Kergoat (J.), La France du Front populaire, Paris, La Découverte, 1986, 414 p.

Kergoat (J.). Le Parti socialiste, Paris, Sycomore, 1983, 381 p.

Kriegel (A.), Le pain et les roses. Jalons pour une histoire des socialismes, Paris, PUF, 1968, 255 p.

Labrousse (E.), (dir.), Léon Blum, chef de gouvernement, colloque de 1965, Paris, A. Colin, 1967, 439 p.

Lacouture Q.), Léon Blum, Paris, Le Seuil, 1977, 596 p.

Le Thoer (Y.), Tanguy-Prigent (1929-1944), un socialiste paysan, université de Brest, maîtrise, 1990, 182 p.

Lefranc (G.), Histoire du Front populaire (1934-1938), Paris, Payot, 1965, 554 p.

Lefranc (G.), Juin 1936, Paris, Gallimard Archives, 1974, 350 p.

Lefranc (G.), Le mouvement socialiste sous la IIIe République, T.2, 1920-1940, Paris, Payot, 1977, p. 262.

Lefranc (G.), Visage du mouvement ouvrier français, Paris, PUF, 1982, 236 p.

Ligou (D.), Histoire du socialisme en France (1871-1961), Paris, PUF, 1962, 672 p.

Macgraw (R.), «Pierre Joigneux and Socialist Propaganda in the French Countryside (1849-1851)», French Historical Studies, 10, 4, Fall 1978, pp. 599-640.

Marcus (J.-T), French socialisme in the crisisyears, New York, 1958, 216 p.

Margairaz (D.), « L’Office du blé : une innovation socialiste en régime capitaliste », Économie et société. Cahier de l’ISMEA, Série PE, no4, 1985, pp. 37-55.

Maktinage (R.), Syndicalisme et socialisme agraire dans « Le mouvement socialiste » : 1899-1914, Mémoire de maîtrise, Lille II, 1979, 149 p.

Nadaud (E.), « Le renouvellement des pratiques militantes de la SFIO. au début du Front populaire (1934-1936) », Vingtième siècle, Revue d’histoire, no153, octobre-décembre 1990, p. 24.

Ory (P.), La belle illusion. Culture et politique sous le signe du Front populaire (1935-1938), Paris, Plon, 1994, 1033 p.

Panne (J.-L.), Brochures socialistes (1878-1939), Paris, Institut d’histoire sociale, 1983, 58 ff.

Pech (R.), « La SFIO et le problème viticole de 1921 à 1939 », Bulletin du centre d’histoire du socialisme, no9, 1976.

Pruvot (M.), Arthur Chaussy (1880-1945), Combs-la-Ville, Collection La Fresnay, 1983, 204 p.

Roels (M.), Nos anciens. Ils creusèrent le sillon..., Paris, Éditions de la Liberté, 1948, 62 p.

Sadoun (M.), Les socialistes sous l’Occupation, Paris, FNSP, 1982, 323 p.

Sirot (S.), « Les congés payés en France avant le Front Populaire », Vingtième Siècle, Revue d’histoire, no50, avril-juin 1996, pp. 68-89,

Vanneste (B.), Augustin Laurent ou toute une vie pour le socialisme, Westhoek, Les Éditions des Beffrois, 1983, 166 p.

Wahl (A.), « Les députés SFIO de 1924 à 1940 : essai de sociologie », Le Mouvement social, no106, janvier-mars 1979, pp. 24-44.

Willard (C.), Jules Guesde, l’apôtre, Paris, Les Éditions Ouvrières, 1991, 125 p.

Willard (C.), Le mouvement socialiste en France (1893-1905). Les Guesdistes, Paris, Éditions sociales, 1965, 770 p.

Agriculture

Auge-Laribé (M.), L’agriculture, Paris, Éditions de la SAPE, 1927, 105 p.

Auge-Laribé (M.), La politique agricole de la France de 1880 à 1940, Paris, PUF, 1950, 485 p.

Auge-laribé (M.), Le paysan français après la guerre, Paris, Garnier, 1923, 289 p.

Auge-laribé (M.), Syndicats et coopératives agricoles, Paris, A. Colin, 1938, 211 p.

Cepede (M.), Agriculture et alimentation durant la IIe guerre mondiale. Paris, M. Th. Genin, 1961, 511 p.

Clavel-Leveque (M.), Lemarchand (G.), Lorcin (M.-T.), Les campagnes françaises. Précis d’histoire rurale, Paris, Éditions sociales - Messidor, 1983, 311 p.

Cochou (M.), « La population non agricole au village : différenciation et prolétarisation de la société rurale », Études rurales, no67, 1977.

Collet (I.), « Le monde rural aux expositions de 1900 et 1937 », in Muséologie et Ethnologie, Paris, Éditions de la RMN, 1987, pp. 100-124.

Dion-Salitot (M.), Dion (M.), La crise d’une société villageoise. « Les survivanciers ». Les paysans du Jura français (1800-1970), Paris, Anthropos, 1972, 399 p.

Gavignaux-Fontaine (G.), La Révolution rurale dans la France contemporaine, Paris, L’Harmattan, 1996, 224 p.

Grenadou (E.), Prévost (A.), Grenadou, paysan français, Paris, Seuil, 1978 [1966], 253 p.

Houee (P.), Coopération et organisations agricoles françaises, Paris, Éditions Cujas, 1970, 128 p.

Houee (P.), Les étapes du développement rural, T. 1, Une longue évolution (1815-1950), Paris, Les Éditions ouvrières, 1972, 192 p.

Houssel (J.-P.), Histoire des paysans français du XVIIIe siècle à nos jours, Roanne, Horvath, 1976, 549 p.

James (R.), Les paysans en France, Paris, Hatier, 1979, 79 p.

Le Roy Ladurie fl.), Mémoires (1902-1945), Paris, Flammarion-Plon, 1997, 497 p.

Marduel (M.-L.), Robert (M.), Les sociétés rurales françaises, éléments de bibliographie, Paris, Éd. du CNRS, 1979, 262 p.

Mayaud (J.-L), La petite exploitation paysanne triomphante, Paris, Belin, 1999, 278 p.

Mendras (H.), La fin des paysans. Innovations et changements dans l’agriculture française, Paris, Sedeis, 1967, 311 p.

Mendras (H.), Sociétés paysannes, Paris, A. Colin, 1976, 235 p.

Mendras (H.), Voyage au pays de l’utopie rustique, Paris, Actes Sud, 1979, 162 p.

Postel-Vinay (G.), « L’agriculture dans l’économie française », in Lévy-Leboyer (M.), (dir.), Entre l’État et le marché : l’économie française des années 1880 à nos jours, Paris, Gallimard, 1991.

Rimareix (G.), « Recherches sur l’expression syndicale et politique des milieux ruraux », Études rurales, no13-14, 1964.

Vigato (J.-C.), « Le Centre régional, le Centre artisanal et le Centre rural », in Paris 1937-Cinquantenaire de l’exposition internationale des arts et des techniques dans la vie moderne, Paris, Institut français d’architecture - Paris Musée, 1987.

Wright (G.), La révolution rurale en France, Paris, L’Épi, 1967, 351 p.

La Guerre et les paysans

Audoin-Rouzeau (S.), 14-18. Les combattants des tranchées, Paris, A. Colin, 1986, 223 p.

Barou (L.), « La guerre de 1914-1918 à travers les témoignages des paysans foréziens », Bulletin du Centre d’histoire régionale de l’université de Saint-Étienne, no 2, 1976.

Becker (J.-J.), (dir.), 1914-1918, l’autre front, Paris, Éditions ouvrières, 1977, 238 p.

Becker (J.-J.), Les Français dans la Grande Guerre, Paris, R. Laffont, 1980, 318 p.

Bonzon (T.), Robert (J.-L.), Nous crions grâce. 154 lettres de pacifistes, Paris, Éditions ouvrières, 1989, 191 p.

Canini (G.), (dir.), Mémoire de la Grande Guerre. Actes du colloque de Verdun, Nancy, PUN, 1989, 414 p.

Cochet (A.), « Les paysans sur le front en 1916 », Bulletin du centre d’histoire de la France contemporaine, no3, 1982.

Cochet (A.), L’opinion et le moral des soldats en 1916, d’après les archives du contrôle postal, Thèse, Université Paris X, 1986.

Cru (J.-N.), Témoins, Nancy, P.U.N., 1993 [1929], 727 p.

Ducasse (A.), Meyer (J.), Perreux (G.), Vie et mort des Français (1914-1918), Paris, Hachette, 1959, 509 p.

Duroselle (J.-B.), La France et les Français (1914-1920), Paris, Éditions Richelieu, 1972, 397 p.

Gerest (H.), Les populations rurales du Montbrisonnais et la Grande Guerre, Saint-Étienne, Centre d’études foréziennes, 1975, 336 p.

Jacobzone (A.), 14-18, en Anjou, loin du Front, La Botellerie, Éditions Ivain Davy, 1988, 326 p.

Lequin (Y.), « 1914 1918 : L’opinion publique en Haute-Savoie devant la guerre », Revue Savoisienne, 1967, fasc. Il, pp. 125-141.

Maurin (J.), Armée - Guerre - Société : soldats languedociens (1889-1919), Paris, Publications de la Sorbonne, 1982, 758 p.

Michelon (A.-M.), L’opinion publique pendant la première guerre mondiale dans l’Ailier, maîtrise, 1980,149 p.

Pedroncini (G.), Les mutineries de l’armée française, Paris, PUF, 1967, 328 p.

Pourcher (Y.), Les jours de guerre. La vie des Français au jour le jour (1914-1918), Paris, Plon, 1994, 546 p.

Robert (J. L), Les ouvriers, la patrie, la révolution, Besançon, Annales littéraires de l’Université de Besançon, 1995, 484 p.

Smith (L.V.), Between mutiny and obedience. The case of the french fifth infantry division during World War I, Princeton, Princeton University Press, 1994, 274 p.

Paysans et politique

« Pouvoir et patrimoine au village », Études rurales, 63, Numéro spécial, juilletdécembre 1976.

Agulhon (M.) (dir.), Les maires en France du Consulat à nos jours, Paris, Publications de la Sorbonne, 1986, 462 p.

Agulhon (M.), Bodiguel (M.), Les associations politiques au villages, Le Paradou, Actes Sud, 1981, 107 p.

Bages (R.), Les paysans et le syndicalisme, Toulouse, thèse, 1970, 1999 ff.

Barral (P.), « Aspects régionaux de l’agrarisme français avant 1930 », Le Mouvement social, no67, avril-juin 1969, pp. 2-5.

Barral (P.), Les agrariens français de Méline à Pisani, Paris, A. Colin, 1968, 388 p.

Boussard (I.), Les agriculteurs et la politique, Paris, Économica, 1990, 160 p.

Boussard (L), Vichy et la corporation paysanne, Paris, FNSP, 1980, 414 p.

Burns (M.), Rural society and french politics (1886-1900), Princeton, Princeton University Press, 1984, 249 p.

Cleary (M.C.), Peasants, politicians and producers, Cambridge, Cambridge University Press, 1989, 209 p.

Cogniot (G.), « La question paysanne devant le mouvement ouvrier français de 1892 à 1921 », Cahiers d’histoire de l’IMT, 4e trim. 1971.

Darroux (S.), Le SNI à la conquête des campagnes : « La Terre Libre », Paris I, maîtrise, 1980, 108 p.

Ehrmann (H.W.), «The French Peasant and Communism», American Political Science Review, mars 1952, pp. 19-43.

Forget (E.), Le serment de l’unité paysanne, Paris, Nouvelle cité, 1982, 247 p.

Frelastre (G.), Paysans et collectivisme, Paris, Cujas, 1977, 286 p.

Gagon (J.), « La politique paysanne du Parti communiste français de 1921 à 1939 », Cahiers d’histoire de l’IMT, 4e trim. 1971.

Gratton (P.), La lutte des classes dans les campagnes, Paris, Anthropos, 1971, 483 p.

Gratton (P.), Les paysans français contre l’agrarisme, Paris, Maspéro, 1972, 220 p.

Guillerot (J.-P.), La politique agraire et paysanne du PCF de 1920 à 1934, maîtrise, Paris VII, 1973, 2 vol, 487 p.

Hervieux (B.), « “Le pouvoir au village” : difficultés et perspectives d’une recherche », Études rurales, no63 64, 1976.

Hervieu (B.), Vial (A.), « L’Église catholique et les paysans », in Tavernier (Y.), Gervais (M.), Servolin (C.), (dir.), L’univers politique des paysans dans la France contemporaine, Paris, A. Colin, 1972, pp. 291-315.

Hubscher (R.), Farcy (J.-C.), La moisson des autres. Les salariés agricoles aux XIXe et XXe siècles, Paris, Ophris, 1996, 364 p.

Lamarca, La question paysanne lors du Front populaire à travers L’Humanité et Le Populaire, Grenoble, mémoire de l’ΙΕΡ Grenoble, 1986.

Lambert (B.), Les paysans dans la lutte des classes, Paris, Seuil, 1970, 187 p.

Le Floch (H.), L’économie politique agraire de Karl Marx, thèse, Rennes, 1953, 178 p.

Lenhing (J.-R), Peasant and French. Cultural Contact in rural France during the nineteenth century, Cambridge University Press, 1995, 240 p.

Maitron (M.), Histoire de Jacques Bonhomme, paysan français, Paris, Éditions ouvrières, 1957, 127 p.

Mayaud (J.-L.), « Protestation rurale, contestation politique », La protestation rurale dans les campagnes françaises. Actes du 13e Colloque national (1987), Paris, Association des ruralistes français, 1987, pp. 1-6.

Mcphee (P.), The politics of Rural life. Political mobilization in the french Countryside (1846-1852), Oxford, Oxford University Press, 1992, 310 p.

Mesliand (C.), Paysans du Vaucluse (1960-1939), Aix-en-Provence, université de Provence, 1989, 2 vol., 1039 p.

Muel (F.) « Les instituteurs, les paysans et l’ordre républicain », Actes de la recherche en sciences sociales, no17-18, novembre 1977.

Mythes scientifiques sur la terre et les paysans, Montpellier, INRA, 1981, 50 p.

Ory (P.), « Le dorgérisme, institution et discours d’une colère paysanne (1929-1939) », Revue d’histoire moderne et contemporaine, noXXII, avril-juin 1975, p. 182.

Paxton (R.O.), Le temps des Chemises vertes, Paris, Seuil, 1997.

Sagnes (J.), (dit), La viticulture française aux XIXe et XXe siècles, Béziers, Presses du Languedoc, 1993, 142 p.

Tavernier (Y.), Gervais (M.), Servolin (C.), (dir.), L’univers politique des paysans, Paris, Armand Colin, 1972, 652 p.

Vigier (R), « La République à la conquête des paysans, les paysans à la conquête du suffrage universel », Politix, 15, « La politique en campagne », 3e Trim. 1991. pp. 7-11.

Weber (E.), « Comment la politique vint au paysan : A Second Look at Peasant Politicization », The American Historical Review, 87, avril 1982, pp. 352-389.

Weber (E.), La fin des terroirs. La modernisation de la France rurale (1870-1914), Paris, Fayard, 1983, 363 p.

Littérature et représentations paysannes

Alliot (J.-L.), Les paysans dans l’œuvre de Balzac, Paris, mémoire de l’IΕΡ, 1973, 134 ff.

Ballini (C.), L’image du paysan dans l’histoire du cinéma en France, Paris, mémoire de l’ΙΕΡ, 1979, 103 ff.

Barjon (L.), Le paysan. Le Puy, X. Mappus, 1945, 307 p.

Bernard (H.), La terre toujours réinventée, Lyon, PUL, 1990, 340 p.

Bernard (S.), Rencontre avec un paysan révolutionnaire, Paris, J.-J. Pauvert, 1977, 159 p.

Centenaire Émile Guillaumin, Paris, Klincksieck, 1975.

Chamboredon (J.-C.), « Peinture des rapports sociaux et invention de l’éternel paysan : les deux manières de Jean-François Millet », Actes de la recherche en sciences sociales, no17-18, novembre 1977, pp. 6-28.

Champetier de Ribes (B.), Les paysans dans l’œuvre de G. Sand, Paris, mémoire de 1ΊΕΡ, 1975, 121 ff.

Charveron (J P), Émile Guillaumin et la paysannerie bourbonnaise, Paris, mémoire de 1ΊΕΡ, 1973, 196 ff.

Faure (C.), Littérature et société (1940-1944) : la Mystique du retour à la terre dans l’œuvre d’Henri Pourrai, hors série no11 des Chroniques historiques d’Ambert et son arrondissement, 1988, 129 p.

Gaulmier (J.). « Le pacifisme d’Émile Guillaumin », Le Bourbonnais rural, 9 novembre 1973.

Grafteaux (S.), Mémé Santerre. Une Vie..., Paris, Édition du Jour, 1975, 230 p.

Guillaume-Grimaud (G.), Le cinéma du Front populaire, Paris, Lherminier, 1986, 228 p.

Helias (P.-J), Le cheval d’orgueil. Mémoires d’un Breton du pays bigouden, Paris, Plon, 1975, 564 p.

Jeancolas (J.-P.), Quinze ans d’années trente : le cinéma des Français (1929-1944), Paris, Stock, 1983, 383 p.

Lagrave (R.-M.), Le village romantique, Le Paradou, Actes Sud, 1980, 234 p.

Mathe (R.), Émile Guillaumin, l’homme de la terre et l’homme de lettres, université de Paris, thèse, 1966, 759 p.

Mathe (R.), 113 lettres d’Émile Guillaumin, Paris, Klincksieck, 1969, 319 p.

Nicklaus-Dubucq (M.), Émile Guillaumin, apôtre social, université de Grenoble, thèse, 1982, 340 p.

Pillet (E.), « Gaston Couté, ou la parole des paysans sur les scènes parisiennes », Le Mouvement social, juillet-sept 1992, p. 125-146.

Pourrat (H.), L’homme à la bêche, histoire du paysan, Paris, Flammarion, 1941, 284 p.

Ragon (M.), Histoire de la littérature prolétarienne de langue française, Paris, Albin Michel, 1986, 371 p.

Roger (G.), Maîtres du roman du terroir, E. Le Roy, H. Pourrat, Genevoix, de Chateaubriand, Paris, A. Silvaire, 1959, 192 p.

Thiesse (A.-M.), Écrire la France. Le mouvement littéraire régionaliste de langue française entre la Belle Époque et la Libération, Paris, PUF, 1991, 314 p.

Vernois (P.), Le roman rustique de Georges Sand à Ramuz, Université de Paris, Thèse, 1963, 559 p.

Monographies locales

Abbiateci (A.), Le Front populaire dans l’Ain et à Bourg-en Bresse, Bourg, Les Amis des archives de l’Ain, 1989, 191 p.

Autrand (A.), Un siècle de politique en Vaucluse. Les élections, les évènements, les partis et les candidats de 1848 à 1956, Avignon, Aullière, 1958, 410 p.

Baechler (C.), Le parti catholique alsacien (1890-1939). Du Reichsland à la République jacobine, Paris, Ophrys, 1982, XXI - 764 p.

Baroin (M.), « Le socialisme dans l’Aube sous la IIIe et la IVe République », Actes du 55e congrès des sociétés savantes, Reims, 1970.

Barral (P.), « Les syndicats bretons de cultivateurs cultivants », Le Mouvement social, no66, « Aspects régionaux de l’agrarisme français avant 1930 », avril-juin 1969.

Barral (P), Le département de l’Isère sous la IIIe République (1870-1940). Histoire sociale et politique, Paris, A. Colin, 1962, 599 p.

Basso (J). Les élections législatives dans le département des Alpes-Maritimes de 1860 à 1939, Paris, LGDJ, 1968, 399 p.

Berger (S.), Les paysans contre la politique, Paris, Seuil, 1975, 342 p.

Bontron (J.-C.), « Transformations et permanences des pouvoirs dans une société rurale. A propos du Morvan », Études rurales, no63-64, 1976.

Brot (Μ.), Le Front Populaire dans les Alpes-Maritimes, Nice, Éditions Serre, 1988, 287 p.

Cade (M.), Le parti des campagnes rouges. Histoire du PC dans les Pyrénées Orientales (1920-1949), Marcevol, Éditions du Chiendent, 1988, 382 p.

Canevet (C.), Le modèle agricole breton, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 1992, 398 p.

Caron (M.), Le Front populaire dans le Bas-Languedoc et dans le Roussillon, Thèse de doctorat de 3e cycle, Montpellier, 1972, 2 tomes, 692 p.

Chauderge (E.), Les paysans et le Front populaire dans l’Orne, maîtrise, Paris I, 1971.

Chevallier (J-M.), Desbouis (D.), Hu (A.), Roger (M.), Les moissons rouges. 1936 en Soissonnais, Laferté-Milon, Corps 9 Éditions, 1986, 285 p.

Commission internationale d’histoire des mouvements sociaux et des structures sociales, Les mouvements paysans dans le monde contemporain, Napoli, ISMOS, 1976, 3 vol, X - 377 p.

Corbin (A.), Prélude au Front populaire. Étude de l’opinion publique dans le département de la Haute-Vienne (février 1934 mai 1936), Thèse pour le doctorat de troisième cycle, Poitiers, 1968, 270 p.

Dauger (G.), Le guesdisme en Limousin, Limoges, Institut CGT d’histoire sociale, 1989, 28 p.

Delaruelle (M.), Les campagnes bourbonnaises entre les deux guerres mondiales, université de Clermont-Ferrand, thèse, 1977, 434 p.

Deniel (A.), Le mouvement breton (1919-1945), Paris, Maspéro, 1976, 452 p.

Dupeux (G.), Aspects de l’histoire sociale et politique du Loir-et-Cher, Paris, Imprimerie Nationale, 1962, 631 p.

Frader (L.L.), Peasants and protest: agricultural workers, politics, and unions in the Aude (1850-1914), Berkeley, University of California press, 1991, 260 p.

Garrier (G.), Paysans du Beaujolais et du Lyonnais (1800-1970), Grenoble, PUG, 1973, 2 vol’, 960 p.

Gaultier (M), Le Front populaire dans le département du Cher, université de Tours, maîtrise, 1972.

Girault (J.), « Le rôle du socialisme dans la révolte des vignerons de l’Aube », Le Mouvement social, no66, « Aspects régionaux de l’agrarisme français avant 1930 », avril-juin 1969.

Girault (J·). Les Varois et le socialisme, université de Paris I, Thèse, 1989, 2870 p.

Gratton (P.), « Le communisme rural en Corrèze », Le Mouvement social, no66, « Aspects régionaux de l’agrarisme français avant 1930 », avril-juin 1969.

Guegan (F.), Le Parti communiste français, la SFIO et le mouvement paysan et ouvrier de 1930 à 1939 dans les Côtes-du-Nord, université de Paris I, maîtrise, 1974, 108 p.

Hanen (P.) Le PC et la SFIO pendant le Front populaire en Basse et moyenne Corrèze (1934-1939), université de Paris I, maîtrise, 1975, 150 p.

Judt (T.), Socialism in Provence (1871-1914), Cambridge, Cambridge University Press, 1979, 370 p.

La Jeunesse agricole catholique dans le département de la Loire - Première approche historique : 1930-1961, Ambierle, Centre de recherches ethnologiques - Musée Alice Taverne, 1988, 112 p.

Le Beguec (G.), « Caractères originaux du recrutement parlementaire dans les régions du Centre-Ouest durant la seconde moitié de la IIIe République », in La vie politique et le personnel parlementaire dans les régions du Centre-Ouest, Actes du colloque de Limoges, Limoges, Lucien Souny, 1986.

Lenoble (J.), L’évolution politique du socialisme en Haute-Vienne sous la IIIe République, Paris, IER thèse, 1950, 183 p.

Marie (J.-L.), Luttes paysannes et déclin des sociétés rurales : les paysans de la Creuse, Paris, Pédone, 1986, 310 p.

Mayrry (L.), La vie politique dans le département du Doubs sous la IIIe République, Paris, Presses universitaires de la Sorbonne, 1990, 1722 p.

Mazeaud (M.), Le Populaire du Centre, journal socialiste de la Haute-Vienne, 1905-1948, université de Limoges, maîtrise, 1982, p. 136.

Mesliand (C.), « Gauche et droite dans les campagnes provençales sous la IIIe République », Études rurales, no63-64, 1976, pp. 207-234.

Monpied (C.), « Le mouvement des métayers de l’Adour (1919-1920) », Le Mouvement social, no67, avril-juin 1969.

Panthou (E.), L’année 1936 dans le Puy-de-Dôme, Paris, Cahiers du centre fédéral, no14, 1995, 384 p.

Pech (R.), Entreprise viticole et capitalisme en Languedoc-Roussillon, du phylloxéra aux crises de mévente, Toulouse, Association des publications de l’université de Toulouse-le-Mirail, 1975, 567 p.

Pigenet (A.-M. et C.), Influence et implantation de la fédération communiste du Cher (1921-1934), université de Paris I, maîtrise, 1970.

Pennetier (C.), Le socialisme dans les départements ruraux français, l’exemple du Cher (1850-1921), Créteil, thèse 3e Cycle, 1979, 668 p.

Perrier (A.), « Esquisse d’une sociologie du mouvement socialiste dans la Haute-Vienne et le Limousin », Actes du 87e congrès des sociétés savantes, Poitiers, 1963.

Pierre (R.), La Drôme et l’Ardèche entre-deux-guerres (1920-1939), le mouvement ouvrier, le Front populaire, Valence, Notre Temps, 1977, 254 p.

Pierre (R.), Les origines du syndicalisme et du socialisme dans la Drôme (1850-1920), Paris, Éditions sociales, 1973, 254 p.

Pigenet (P. et H.), Rygiel (R.), Picard (M.), Histoire du mouvement ouvrier dans le Cher, terre de luttes ; les précurseurs (1848-1949), Paris, Éditions sociales, 1977, 245 p.

Ponchelet (D.), Ouvriers nomades et patrons briards, les grandes exploitations dans la Brie, 1848-1938, Paris X - Nanterre, thèse de sociologie, 1986, 2 vol, 488 ff.

Quellien (J.), Bleus, blancs, rouges. Politique et élections dans le Calvados (1870-1939), Caen, Cahiers des annales de Normandie, 1986, 424 p.

Quellien (J.), Le Calvados au temps du Front populaire, Caen, Éditions du Lys, 1996, 288 p.

Raymond (J.), La Haute-Savoie sous la IIIe République. Histoire économique, sociale et politique de 1875 à 1940, Paris, Éditions du Champ Vallon, 1983, 488 et 683 p.

Reimeringer (B.), « Un mouvement paysan extrémiste des années trente : les chemises vertes », Revue d’Alsace, 106, 1980, pp. 113-133.

Rivet (A.), La vie politique dans le département de la Haute-Loire de 1815 à 1974, Le Puy, L’Éveil de la Haute-Loire, 1979, 643 p.

Rougeron (G.), Le département de l’Ailier sous la IIIe République (1870-1940), Montluçon, Préfecture de l’Ailier, 1965, 499 p.

Sagnes G), « Viticulture et politique : l’action d’Édouard Barthe dans l’Hérault », dans Mélanges offerts à Robert Laurent, Montpellier, Université Paul Valéry, 1980, pp. 217-249.

Sagnes (J.), (dir). La viticulture française aux XIXe et XXe siècles, colloque d’histoire nationale de Béziers, Béziers, Presses du Languedoc, 1993, 142 p.

Sagnes G). Le Midi Rouge : mythe et réalité. Études d’histoire occitane, Paris, Anthropos, 1982, 310 p.

Siegfried (A.), Géographie électorale de l’Ardèche sous la IIIe République, Paris, A. Colin, cahiers de la FNSP, 1949, 140 p.

Stévenot (F.), Quelques aspects de l’agriculture dans l’Aisne sous le Front populaire - Les grèves agricoles de 1936-1937, université de Reims, maîtrise, 1986, 170 p.

Sueur (R.), Socialisme et esprit républicain dans le département de la Somme (1920-1950), université de Paris I, thèse, 1992, 418 p.

Thomas (G.), « Le socialisme et le syndicalisme dans l’Indre des origines à 1920-1922 », Actualités de l’histoire, décembre 1957.

Tissot (S.), « Le socialisme dans l’arrondissement d’Avesnes pendant l’entre-deux-guerres », dans Menager (B.), Sirinelli (J.-F.), Vavasseur (L), Cent ans de socialisme septentrional, colloque tenu à Lille les 3 et 4 décembre 1993, Villeneuve d’Ascq, université Charles de Gaule - Lille III, 452 p.

Vallin (P.), Paysans rouges du Limousin, Paris, L’Harmattan, 1984, 362 p.

Vaudon (J.-P·). « L’implantation du Parti communiste dans les milieux ruraux des arrondissements d’Issoire et de Thiers de 1920 à 1936 », Le Mouvement social, no74, Janvier-mars 1971, pp. 75-98

Vercherand G), Un siècle de syndicalisme agricole, Saint-Étienne, Centre d’études foreziennes, 1994, 443 p.

Viple (J.-F.), Sociologie politique de l’Ailier. La vie politique et les élections dans l’Ailier sous la Troisième République, Paris, LGDJ, 1967, 354 p.

Warner (C.K.), The winegrowers of France and the Government since 1875, New York, Columbia University Press, 1960, 303 p.

© Presses universitaires du Septentrion, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search