Version classiqueVersion mobile

Un genre universitaire : le rapport de soutenance de thèse

 | 
Claudine Dardy
, 
Dominique Ducard
, 
Dominique Maingueneau

Les auteurs

Texte intégral

1Claudine Dardy enseigne la sociologie dans l’U.F.R. de Sciences de l’éducation et Sciences sociales à l’Université Paris XII. Elle s’intéresse à certains types d’écrits administratifs, professionnels, institutionnels. Son ouvrage intitulé Identités de papiers (Lieu commun, 1991 ; rééd. L’Harmattan, coll. Logiques Sociales 1988) a constitué la première étape d’une démarche voulant prendre la mesure d’une société de culture écrite qui fabrique les identités de ses citoyens par ces objets communs que sont les « papiers ». Depuis divers articles et contributions à des ouvrages collectifs sont venus compléter et préciser son approche spécifique de sociologue attentive à cerner les pratiques et usages engendrés par des objets écrits et graphiques qui restent dans le même temps à définir en tant que tels, (à paraître 1er semestre 2001, ch. 5 ouvrage collectif, éd. l’Harmattan, collection Sémantique : L’écriture administrative et ses produits : des carnets aux cartes).

2Dominique Ducard enseigne la grammaire française, la sémiologie de la communication, de la littérature et des arts dans l’U.F.R. de Sciences de l’éducation et Sciences sociales de l’Université Paris XII. Ses recherches concernent l’activité de représentation et d’interprétation liée à l’activité de langage et, en conséquence, les relations entre langage, textes et représentations. À ce titre, il essaie de conjuguer, au gré des objets d’étude, la linguistique énonciative (Culioli) et certains apports des théories de la représentation, notamment les théories sémiotique, cognitive et freudienne, dans la perspective d’une sémiologie interprétative. Il a publié plusieurs travaux sur l’écriture et l’orthographe (notamment L'Orthographe en trois dimensions, avec J.-P. Jaffré et R. Honvault, Nathan, coll. Théories et Pratiques, 1996) et divers articles concernant l’analyse des textes, littéraires et non littéraires (par exemple sur la notion d’intertextualité : « Les mémoires du poème et “Le pont Mirabeau” », Texte, Revue de critique et de théorie littéraire n° 25/26, Mnémotechnologies. texte et mémoire, Toronto, Canada, 69-85).

3Dominique Maingueneau enseigne les sciences du langage dans l’U.F.R. de Lettres de l’Université Paris XII ; ses recherches portent principalement sur la linguistique de l’énonciation et l’analyse du discours. En ce moment il mène une réflexion sur les « discours constituants » (philosophique, scientifique, religieux, littéraire...). Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles. Dans le domaine de l’analyse du discours il a publié un certain nombre de livres depuis l'Initiation aux méthodes de l'analyse du discours (Hachette, 1976) jusqu’à un Dictionnaire d'analyse du discours dont il assure la direction avec P. Charaudeau (Seuil, 2002).

© Presses universitaires du Septentrion, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search