Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La trame incertaine

 | 
Corine Maitte

Remerciements

Texte intégral

  • 1 La version originale de la thèse s’intitule Le monde textile de Prato, XVIIIe-XIXe siècles, 809 pa (...)

1Ce travail constitue la version remaniée d’une thèse de doctorat soutenue en février 1994 à l’Institut Universitaire de Florence1. La recherche a été menée dans le climat enchanteur de la Toscane, grâce au soutien financier de l’Institut Universitaire de Florence, de l’Istituto di Ricerca Industriale e Sociale de Prato et du CNR italien.

2La dette que j’ai amassée au cours de ces années est énorme. Elle me fait débitrice tout d’abord envers messieurs Maurice Aymard, Stuart J. Woolf et Gérard Gayot, qui ont initié cette recherche, m’ont constamment aidé de leurs conseils, de leurs soutiens, ont su me guider, me réconforter aussi. Ces vifs remerciements sont également adressés à Messieurs Giorgio Mori, Giacomo Becattini, Romagnoli, qui m’ont accordé leur confiance et m’ont apporté toute la richesse de leurs remarques. Sans leur appui moral, scientifique, matériel, ce travail n’aurait sans doute pas été mené à bien. Toute ma reconnaissance va également à Alessandro Pasquini, qui, par son aide de tout moment a su faciliter les conditions dans lesquelles a été menée mon étude. Enfin, je voudrais souligner la disponibilité et la gentillesse de tout le personnel des Archives d’Etat de Prato et de Florence, qui ont su ménager des conditions optimales à la menée de mes recherches.

3Je remercie également pour les discussions toujours fructueuses que j’ai eues avec elles, mes collègues et amies Monica Martinat et Michèle Fogel, toute l’équipe de l’UMR Cersates et spécialement Chantal Petillon et Mathieu De Oliveira qui ont bien voulu relire en toute urgence les épreuves de ce manuscrit à l’initiative de Didier Terrier qui n’a jamais ménagé sa peine pour moi et m’a soutenue de ses conseils et de son humour.

4Dans l’entreprise de réécriture et de réélaboration de la thèse en vue de la publication, Gérard Gayot a assumé le gros travail de relecture du manuscrit, l’a corrigé et amendé : qu’il reçoive ici l’expression de toute ma gratitude, pour cela et pour tout le reste. Quant à ceux et celles qui ont également lu et relu ce manuscrit, et en ont trop entendu parler, Isabelle, Jacqueline, Michèle, Silvia, Bernard et Pietro, je répète ici mes remerciements quotidiens.

Notes

1 La version originale de la thèse s’intitule Le monde textile de Prato, XVIIIe-XIXe siècles, 809 pages. Elle a été soutenue devant Messieurs M. Aymard (external supervisor), A. Carreras, P. Deyon, G. Gayot, P. Malanima et S.J. Woolf (supervisor). Elle peut être consultée à la bibliothèque de l’Institut et aux Archives de Florence et de Prato.

© Presses universitaires du Septentrion, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540