Version classiqueVersion mobile

Banque et identité commerciale. La Société générale (1864-2014)

 | 
Hubert Bonin

Remerciements

Texte intégral

1L’auteur remercie tout particulièrement :

  • Le comité historique de la Société générale et son président, Joël Marchais, pour avoir conçu le programme de recherche destiné à préparer de façon « académique », la commémoration du 150e anniversaire de la Société générale ; et Xavier Breuil, chargé de mission au comité historique (jusqu’en 2012), pour avoir initié le processus de mise en œuvre de ce programme. L’idée d’un thème de recherche tournant autour de la publicité aura servi de levier à cette recherche élargie à l’identité et à la combativité commerciales, recherche menée en toute indépendance académique, mais avec un soutien administratif et financier.
  • Sylvie Guillaudeau et Marjolaine Meeschaert, animatrices du service des archives historiques de la Société générale, pour leur disponibilité sympathique et leur efficacité dans notre programme de collecte de données.
  • Divers témoins aux responsabilités récentes ou actuelles, qui ont accepté de nous accorder de longs entretiens sur leur métier et leur action en 2012-2013 : Didier Alix, Alain Cazes, Christine Clostre, Sophie Duval, Éric Flour, Alain Margaron, Jean-Louis Mattei, Laetitia Maurel, Jean-Pierre Mustier.
  • Marie-Chantal Baillaud pour avoir validé l’analyse des politiques de communication auxquels elle avait participé.
  • Benoît Mariotte qui, jadis, à la direction de la communication de la Société générale, aura initié nombre de démarches investigatrices au cœur de l’histoire de la maison en cours de maturation, sous l’égide d’un Roland Carrière à l’esprit ouvert et chaleureux.
  • Divers partenaires qui nous ont facilité notre enquête au sein de la banque : Ludovic Chaboureau, Émile Noebes (secrétaire générale Banque de détail France), Didier Valet, Jean-Marc Vallas (direction de la communication Groupe ; communication interne et institutionnelle) – ainsi que Malika Aït-Hammou, Sybille Jovien, Christine Marichy, etc.
  • Nos institutions académiques (Sciences Po Bordeaux ; le centre de recherche umr Cnrs 5113 Gretha, de l’Université de Bordeaux) et le programme ccrrdt Aquibanque financé par la Région Aquitaine (2010-2013), qui m’ont fourni les moyens financiers, techniques et humains en levier de mes recherches d’histoire bancaire.

© Presses universitaires du Septentrion, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search