Version classiqueVersion mobile

Les casseurs de l’été 1566

 | 
Solange Deyon
, 
Alain Lottin

Avant-propos

Texte intégral

1Lorsqu’en 1981 nous avons publié chez Hachette, dans la collection « Le Temps et les Hommes » dirigée par Jean Delumeau, cette étude consacrée au grand mouvement iconoclaste qui en 1566 a parcouru les actuelles provinces françaises du nord de la France ainsi que les Pays-Bas dont elles faisaient alors partie, « comme un tremblement de terre qui engloutit en mesme temps toute chose » (Strada), ce livre eut un effet révélateur pour beaucoup d’habitants de cette région qui connaissaient à peine cet épisode tourmenté de leur histoire. Certes, celui-ci avait au XIXe et au début du XXe siècle retenu l’attention de quelques chercheurs et érudits de qualité, tels Paul Beuzart, Edmond de Coussemaker, Charles-Louis Frossart ou Charles Paillard pour ne citer que les principaux d’entre eux, mais leurs travaux n’avaient souvent touché que des cercles limités d’érudits ou des minorités religieuses, et donc avaient été peu relayés dans les ouvrages généraux. Il était surtout souhaitable de replacer ces événements et leur signification dans le cadre du grand mouvement qui traverse alors les Pays-Bas et l’Europe en général. Nous avons donc dans une première partie du livre retracé les grandes étapes de ce « parcours de la destruction » dans ces provinces, la « perplexité » et les incertitudes qui suivent, puis la répression menée par le duc d’Albe et ses conséquences. Dans une deuxième partie nous avons exposé quelques-unes des interrogations que se posent les historiens à propos de ce mouvement et les réponses partielles que notre étude proposait.

2Plus de trente ans après cette parution, la curiosité et l’intérêt pour cette période perturbée de notre histoire ne faiblit pas. Une première réédition assurée en 1986 par les Presses universitaires de Lille en coopération avec les Editions des Beffrois à Dunkerque, hélas aujourd’hui disparues, fut rapidement épuisée. La demande de lecteurs potentiels auprès des libraires persistant, les Presses Universitaires du Septentrion, qui ont succédé aux P.U.L., ont donc proposé une réédition de cet ouvrage. Comme celui-ci repose essentiellement sur des documents d’époque, manuscrits ou imprimés, la réédition en l’état original était envisageable. Nous l’avons seulement agrémenté d’illustrations d’époque, ce que permettent plus facilement les techniques actuelles d’édition et nous avons ajouté à la bibliographie une courte liste d’ouvrages importants parus postérieurement à notre travail initial. Il nous reste à remercier l’éditeur de donner une nouvelle jeunesse à ces « Casseurs de l’été 1566 » et de permettre à celles et ceux qui n’avaient pu se le procurer de l’acquérir.

3Les auteurs, mars 2013

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search