Version classiqueVersion mobile

L'énigme Russe

 | 
Natalia Guilluy-Sulikashvili

Préface

Alexandre Orlov

Texte intégral

1Quand au XIe siècle la princesse Anne de Kiev a entrepris un long voyage vers l’Ouest pour devenir Reine de France, elle n’imaginait pas qu’elle allait construire un long et très solide pont entre nos deux pays. Plus tard, après l’invasion des Tatars, la Russie a été séparée de l’Europe pendant une longue période.

2Nos relations ont été rétablies avec la venue en France de Pierre le Grand en 1717. Depuis maintenant trois siècles nos deux pays demeurent très liés.

3Cela ne signifie pas que nos relations ont toujours été parfaites. On peut citer des tensions politiques, la guerre de 1812, la guerre de Crimée également. Malgré cela, les cultures russe et française se sont liées étroitement pendant presque trois cents ans et demeurent soudées entre elles.

4Dans le domaine de la culture on peut souligner des périodes d’essors particuliers. Au XIXe siècle la langue française était la deuxième langue de l’aristocratie russe. Les ouvrages des grands écrivains russes avaient une influence inéluctable sur l’élite française.

5Ce n’est pas un hasard si le siècle précédent s’est terminé par un événement historique capital pour nos deux nations, « une alliance cordiale » qui était en réalité une alliance politico-militaire.

6J’espère et crois fortement qu’à l’interstice des deux derniers siècles, nous sommes devant une nouvelle époque, propice au renforcement et à la diversification de nos relations. Cette évolution découle de la transformation récente de la Russie. Après une longue période de rejet de tout ce qui provenait de l’Ouest, la Russie découvre le monde extérieur et s’ouvre à lui. La France, elle aussi évolue en se débarrassant de « la peur des Russes », abandonnant les stéréotypes de la guerre froide.

7Depuis déjà un an et demi, sous l’impulsion des deux Présidents de la République, Moscou et Paris, préparent l’année de la Russie en France et celle de la France en Russie. En 2010, les capitales ne seront pas les seules à participer à ce projet d’envergure, de nombreuses régions russes et françaises s’investiront dans cet évènement. Il est très important que Lille y participe activement.

8Je suis convaincu que l’année de la Russie en France et de la France en Russie permettra de découvrir à nouveau toutes les facettes du potentiel culturel, économique et social de nos deux pays.

9Dans ce monde instable et complexe nous devons rester ouverts l’un à l’autre, pas uniquement pour préserver les traditions, mais aussi pour construire un espace commun économique, culturel et humain.

© Presses universitaires du Septentrion, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search