Version classiqueVersion mobile

Traduction et médias audiovisuels

 | 
Adriana Şerban
, 
Jean-Marc Lavaur

Biographie des contributeurs

Texte intégral

1Nathalie Blanc est maître de conférences à l’Université Montpellier 3, France, habilitée à diriger des recherches en psychologie cognitive. Elle s’intéresse aux habiletés de compréhension des individus (enfants et adultes jeunes), qui ont la particularité d’être sollicitées dans diverses situations et qui les conduisent à se représenter mentalement les informations rencontrées. L’objectif de ses recherches est de déterminer quelles sont les conditions qui sont propices à la réussite du processus de compréhension, en tenant compte des caractéristiques des informations, de la spécificité du contexte de compréhension, et des individus concernés. Elle a publié plusieurs ouvrages et articles sur la mémoire et la compréhension de textes.

2Jean-François Cornu est traducteur professionnel depuis 1985, spécialisé dans le sous-titrage de films et la traduction d’ouvrages consacrés au cinéma et à l’art, de l’anglais vers le français. De 1994 à 2011, il a également enseigné la traduction et les études cinématographiques à l’Université de Nantes, puis à l’Université Rennes 2, France. Ses domaines de recherche portent sur la traduction audiovisuelle et sur les aspects historiques et esthétiques du cinéma. Il est l’auteur d’une thèse intitulée Le doublage et le sous-titrage des films en France depuis 1931 : contribution à une étude historique et esthétique du cinéma (2004).

3Tatiana El-Khoury est titulaire d’un doctorat en lexicologie, terminologie multilingue et traduction de l’Université Lumière – Lyon 2, France, et a enseigné durant six ans l’arabe et la traduction à l’Université Stendhal – Grenoble 3. Elle est diplômée de l’École de Traducteurs et d’Interprètes de Beyrouth, et a occupé le poste de directrice adjointe de traduction à Subtitling and Dubbing International (SDI Media). Elle a également une longue expérience dans le domaine de la traduction médiatique. Ainsi, elle a été longtemps traductrice et éditrice pour l’édition arabe du magazine Newsweek basé à Washington. Aujourd’hui, elle est journaliste-chroniqueuse, spécialisée dans les nouveaux médias, dans la chaîne d’information en continu France24, qui diffuse en français, anglais et arabe.

4Valeria Franzelli est docteur en linguistique française de l’Université de Brescia, Italie. Sa thèse porte principalement sur l’unité de traduction et sur le rapport entre les signes verbaux et non-verbaux dans le sous-titrage, sujet auquel elle a consacré plusieurs articles. Elle s’intéresse également à la traduction de la bande dessinée et des textes promotionnels. Entre 2007 et 2010, elle a enseigné la langue, la traduction et la linguistique française aux universités de Turin, Bologne et Brescia. Elle travaille actuellement à l’Université de Pise, collaborant à une recherche sur la traduction automatique.

5Yvonne Griesel travaille comme interprète assermentée et comme traductrice littéraire pour plusieurs éditeurs. Elle a écrit une thèse sur le surtitrage en 2006 et a publié deux monographies et plusieurs articles sur ce thème. Entre 1999 et 2006 elle a travaillé en tant que maître de conférences à l’Université Humboldt (Berlin, Allemagne), où elle assure encore régulièrement des séminaires de traductologie. Avec une bourse du DAAD et la Maison des Sciences, elle a réalisé en 2007 un projet de recherche chez ARTE, sur les nouvelles formes hybrides de traduction. Elle a créé également l’entreprise SprachSpiel, qui offre un concept complexe pour le transfert entre les cultures sur scène.

6Paméla Grignon a effectué un master 2 de recherche en psychologie à l’Université Paul Valéry – Montpellier 3, France, en 2005, portant sur la compréhension de films sous-titrés chez les entendants. Elle prépare une thèse en psychologie, dont l’objectif est d’utiliser les recherches sur les difficultés en lecture des personnes sourdes afin d’améliorer le sous-titrage actuel.

7Pierre Guitteny est titulaire d’un master d’interprète en langue des signes (mémoire sur la formation des interprètes) et d’un doctorat de linguistique (thèse sur la grammaire de la langue des signes). Il a travaillé durant quinze ans comme interprète de conférence et intervient dans différentes formations universitaires. Il est chargé de mission au Centre d’information sur la surdité d’Aquitaine, France, et responsable du Centre de documentation et d’information de l’Institut national des jeunes sourds de Gradignan. Ses travaux portent sur l’interprétariat français / langue des signes, la grammaire de la langue des signes, ainsi que sur les liens entre langue des signes et pensée visuelle (dessins, schémas, rhétorique visuelle, bandes dessinées, cinéma).

8Yola Le Caïnec, professeure agrégée de lettres modernes, enseigne en classes préparatoires aux Grandes Écoles (lettres / cinéma) à Rennes et initie des projets pédagogiques qui lient le mot et l’image. Elle a consacré des travaux de recherches en littérature et en philosophie aux œuvres complètes de Gaston Bachelard. Actuellement, elle prépare une thèse en études cinématographiques, historiques et actorales sur Le féminin dans le cinéma de George Cukor des années 50 au début des années 80, à l’Université Paris 3. Elle a participé à la programmation et au catalogue pour deux éditions du festival romain du Printemps du nouveau cinéma français, autour d’Arnaud Desplechin et des films italiens de Jean-Louis Comolli. Outre ses collaborations dans divers ouvrages collectifs et la revue Cinémaction, on trouve sur le site de la Cinémathèque fançaise (Bibliothèque du film) ses textes liés à George Cukor, Ida Lupino et Sacha Guitry.

9Bruno Péran est ATER à l’Université Toulouse 2 – Le Mirail, France, où il encadre des ateliers de formation au surtitrage au sein du CETIM (ex IUP de Traduction et d’Interprétation). Depuis 2004, il est surtitreur notamment pour la compagnie de théâtre Les Anachroniques, qui monte des spectacles en langue espagnole. Doctorant du laboratoire LLA-CREATIS, il achève actuellement une thèse de recherche appliquée consacrée au surtitrage (espagnol-français), dont l’objectif est l’élaboration de principes théoriques et la conception d’un outil informatique nouveau destiné à la pratique du surtitrage.

10Roselyne Quéméner est chargée d’enseignement de cinéma à l’Université Paris 3 et à l’Université Rennes 2, France. Ses cours portent sur les liens entre création, handicap, accessibilité à l’art et à la culture. Elle prépare une thèse sur le film épistolaire à l’Université Paris 3 et ses recherches portent principalement sur l’écriture mise en scène (correspondances et journaux filmés). Elle a fondé l’association Filme-moi ta plume, structure culturelle dédiée à la recherche collaborative appliquée aux arts, qui a pour objet la production de courts métrages écrits et réalisés par des élèves, des chercheurs et des cinéastes.

11Manar Rouchdy Anwar est professeur au Département de français de la Faculté des langues Al-Alsun de l’Université Aïn Chams, Le Caire, Égypte. De 2004 à 2007, elle a occupé la fonction d’attachée culturelle pour la coopération scientifique et éducative près l’Ambassade d’Égypte en France. Elle est titulaire d’un doctorat ès lettres françaises de la Faculté Al-Alsun, Université Aïn Chams, Le Caire, et d’un diplôme de traducteur trilingue (arabe, français, anglais) de l’École Supérieure d’Interprètes et de Traducteurs (ESIT) de l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle, France. Elle a traduit de nombreux ouvrages du français vers l’arabe et de l’arabe vers le français. Elle a été également interprète lors de nombreuses conférences internationales. En mai 2011 elle est promue au grade de chevalier dans l’ordre des palmes académiques.

12Agnès Surbezy est membre de l’équipe LLA/Españ@ 31 et maître de conférences au Département d’espagnol de l’Université Toulouse 2 – Le Mirail, France. Traductrice de textes théâtraux et surtitreuse, notamment pour la compagnie universitaire Les Anachroniques et la compagnie andalouse La Zaranda, elle enseigne également, à l’IUP de Traduction et d’Interprétation de Toulouse, le surtitrage et la traduction audiovisuelle, domaine dans lequel elle a écrit plusieurs articles (« Quand la traduction s’adapte à la scène : le surtitrage », « Surtitrage et langue des signes : l’expérience d’une complicité ? », « La traduction pour le théâtre : Zahra, favorita de Al-Andalus d’Antonia Bueno », « La traduction du théâtre plurilingue : une utopie ? Réflexions sur le théâtre espagnol actuel »). Actuellement, elle travaille à un projet de traduction de romans de Gregorio Morales (Puerta del Sol et La cuarta locura).

13Teresa Tomaszkiewicz est doyenne de la Faculté des langues et littératures modernes et professeur à l’Institut de philologie romane de l’Université Adam Mickiewicz, Poznań, Pologne, où elle dirige le laboratoire de traductologie. Elle a soutenu une thèse de doctorat d’État intitulée Les opérations linguistiques qui sous-tendent le processus de sous-titrage des films (1993), et a écrit deux manuels de traductologie, ainsi que 80 articles concernant les aspects linguistiques et sémiotiques de la traduction. Elle assure l’enseignement de la théorie de la traduction au niveau du master et des études doctorales.

14Cristina Valentini a obtenu en 2001 le diplôme en interprétation de conférence de l’École Supérieure pour Interprètes et Traducteurs de l’Université de Bologne (Forlì), Italie. En 2003, après un stage au Service de traduction de la Commission européenne, elle a obtenu un contrat de deux ans pour le développement de bases de données terminologiques et multimédias, Département SITLEC, Université de Bologne. Après un doctorat en langues, cultures et communication interculturelle, elle soutient sa thèse en 2009, concernant la création d’un corpus pour la traduction audiovisuelle (Forlixt 1), dont les applications possibles ont fait l’objet de plusieurs communications et publications internationales. Elle est actuellement terminologue auprès du Service de traduction du PCT, Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), Genève.

15Cristina Varga est assistant universitaire titulaire au Département de langues modernes appliquées de la Faculté des lettres de l’Université Babeş-Bolyai, Cluj-Napoca, Roumanie, et collaborateur de l’Université Pompeu Fabra, Barcelone, Espagne, où elle enseigne la traduction audiovisuelle, l’informatique appliquée à la traduction et les nouvelles technologies appliquées à la traduction. Cristina est titulaire d’un doctorat en cotutelle de l’Université Pompeu Fabra et l’Université Babeş-Bolyai et titulaire d’un DEA de linguistique générale et d’informatique. Membre, depuis 2008, du Réseau panlatin de terminologie (REALITER) et traductrice professionnelle, elle participe à des colloques et à des projets de recherche, et publie des articles sur la terminologie, le sous-titrage et la localisation de jeux vidéo.

16Christian Viviani est professeur à l’Université Paris 1 – La Sorbonne, France. Spécialiste de cinéma américain et de l’acteur, il est notamment coordinateur et rédacteur de la revue Positif et auteur de plusieurs ouvrages dont Le western (1982), Les séducteurs du cinéma américain (1984), Ernst Lubitsch (avec N. T. Binh, 1992), Al Pacino, Robert De Niro, regards croisés et Audrey Hepburn, la grâce et la compassion (tous deux avec Michel Cieutat). Il est également responsable du Larousse du cinéma (édition 2011). Il a contribué à Home is where the heart is (sous la direction de Christine Gledhill). Il a dirigé un volume collectif sur la présence française à Hollywood, Les connexions françaises, paru en 2007 (Éditions Nouveau Monde).

17Eugénie Zvonkine est maître de conférences à l’Université Paris 8, France, au Département de cinéma. Depuis 1998, elle travaille comme interprète et depuis 2000 comme auteur de sous-titres, essentiellement dans le cadre de festivals de cinéma pour les films russes et centrasiatiques. Depuis 2004, elle sélectionne des films d’Asie centrale pour deux festivals internationaux, en France et en Italie.

© Presses universitaires du Septentrion, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search