Version classiqueVersion mobile

La Catho

 | 
Catherine Masson

Préface

Thérèse Lebrun

Texte intégral

1Avec le vote, le 12 juillet 1875, de la loi déclarant la liberté de l’enseignement supérieur, très rapidement vont naître en France cinq universités catholiques à Angers, Lille, Lyon, Paris et Toulouse. Dans ce contexte, et grâce à la générosité et aux convictions ardentes de patrons chrétiens – dont Philibert Vrau et Camille Feron-Vrau – et au soutien actif des évêques de la Province ecclésiastique de Cambrai, l’Université catholique de Lille va ouvrir, en 1876-1877, cinq facultés : droit, lettres, sciences, théologie, médecine et pharmacie.

2L’ouvrage que nous présente ici Catherine Masson, professeur émérite de la faculté de lettres et sciences humaines de l’Institut catholique de Lille, retrace les évolutions de notre Université, depuis sa fondation jusqu’aux premières années de la Fédération universitaire et polytechnique de Lille et les fêtes de son premier centenaire.

3Les sept chapitres de ce livre retracent une histoire qui se déroule en trois temps. Dans un premier temps, l’auteur nous décrit le climat d’enthousiasme des fondateurs, tout en n’éludant aucune des premières difficultés. Dans un deuxième temps, sont évoquées les premières crises et les remises en cause : les difficultés financières, l’aggiornamento de l’Église durant les années 60 et les évènements de mai 1968… éléments qui contribuent à faire évoluer l’Université catholique de Lille dans un environnement de plus en plus complexe. De cette seconde période est née la volonté de réforme et de refondation qui ouvre sur la troisième période évoquant la mise sur pied de la Fédération universitaire et polytechnique de Lille.

4Cent années d’histoire… Cent années durant lesquelles notre Université va traverser le temps, avec les joies et les peines qui furent aussi celles de la France, de la Région Nord – Pas-de-Calais et de la métropole lilloise : modification du paysage industriel, évolution démographique, guerres, etc. Cependant, malgré les difficultés financières, politiques, sociales et deux guerres mondiales, notre Université poursuivra patiemment son développement qui se traduit à la fois par une extension géographique, un nombre toujours plus grand de formations, un effectif d’étudiants et d’enseignants-chercheurs sans cesse croissant et un réel rayonnement dans sa région.

5Nous voulons exprimer ici notre profonde gratitude à Catherine Masson pour son formidable travail d’historien, conduit avec précision, persévérance et perspicacité.

6Elle nous livre, avec fidélité et objectivité, une histoire en pleins et en déliés, en ombres et lumières. Son travail rend hommage aux hommes et aux femmes qui ont su, au fil des années, conjuguer excellence universitaire et solidarité humaine dans le cadre de cette Université marquée par les valeurs chrétiennes et son environnement spécifique.

7Je souhaite qu’à travers ce témoignage, qui éclairera et guidera l’avenir de nombreuses générations futures, chacun garde à l’esprit que les plus étonnantes aventures sont souvent celles de passionnés animés de convictions. L’histoire de la Catho de Lille est avant tout celle d’hommes et de femmes qui ont voulu vivre l’aventure universitaire, chrétienne et citoyenne, aventure qui se poursuit aujourd’hui dans le cadre d’une Université qui se veut aux rendez-vous du monde.

© Presses universitaires du Septentrion, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search