Version classiqueVersion mobile

Le maurrassisme et la culture. Volume III

 | 
Olivier Dard
, 
Michel Leymarie
, 
Neil McWilliam

Bio-bibliographies des contributeurs

Texte intégral

Grégoire Kauffmann

Docteur en histoire (Sciences Po Paris), Grégoire Kauffmann est l'auteur d'Edouard Drumont (Perrin, 2008, Prix du Sénat du livre d'histoire 2009), ouvrage issu de sa thèse. Il est par ailleurs l'auteur, avec Michaël Lenoire et Pierre-André Taguieff (dir.), de L'Antisémitisme de plume, 1940-1944. Etudes et documents (Berg international, coll. « Pensée politique et sciences sociales », 1999, Prix étudiant du livre politique 2009). Il travaille actuellement sur les collaborateurs français exilés en Espagne après la Seconde Guerre mondiale.

Philippe Secondy

Philippe Secondy est docteur en science politique. Chargé de cours à l’Université de Montpellier, il a notamment publié La persistance du Midi blanc. L’Hérault (1789-1962), Presses universitaires de Perpignan, 2006 ; « La “science traditionaliste” du docteur Joseph Grasset et ses usages politiques : une légitimité intellectuelle pour l’Action française », dans Sébastien Mosbath-Natanson, Sylvain Crépon (dir.), Les sciences sociales au prisme de l’extrême droite. Enjeux et usages d’une récupération idéologique, Paris, L’Harmattan, 2008 ; « Le Languedoc méditerranéen : une terre de nostalgiques du roi sensibles au maurrassisme », dans Michel Leymarie, Jacques Prévotat (dir.), L’Action française. Culture, Société, Politique, P. U. du Septentrion, 2008.

Christophe Dickès

Christophe Dickès est docteur ès Lettres. Sa thèse, dirigée par Georges-Henri Soutou (Paris IV-Sorbonne), consacrée à l’œuvre de Jacques Bainville en matière de politique étrangère, a été publiée en 2008 aux Editions Bernard Giovanangeli sous le titre Jacques Bainville, les lois de la politique étrangère. Christophe Dickès présente l’émission Un jour dans l’Histoire sur Canal Académie, la radio web de l’Institut de France. Il est aussi l’auteur de deux ouvrages sur Napoléon Bonaparte : La campagne d’Egypte : mythes et réalités (co-auteur, Editions Cenomane, 1998) et Au Camp de Boulogne (Société Académique du Boulonnais, 1999).

Laurent Joly

Laurent Joly est chargé de recherche au CNRS (CRHQ-Caen). En parallèle de travaux consacrés à l’histoire institutionnelle de l’État français, il prépare une thèse d’HDR sur l’Action française des origines à 1914. Il est notamment l’auteur de Vichy dans la « Solution finale ». Histoire du commissariat général aux Questions juives (1941-1944) (Grasset, 2006) et a récemment codirigé, avec Tal Bruttmann et Annette Wieviorka, Qu’est-ce qu’un déporté ? Histoire et mémoires des déportations de la Seconde Guerre mondiale (CNRS Éditions, 2009).

Thomas Roman

Diplômé de Sciences-Po Paris, Thomas Roman est l'auteur d'une étude consacrée à la Revue Critique des Idées et des Livres ainsi que d'un mémoire de D.E.A. (I.E.P. de Paris) intitulé « L'Indépendance. Anatomie d'une revue traditionaliste de la Belle époque (1911-1913) ». Il a par ailleurs consacré plusieurs études à l'Indépendance (Revue Française d'Histoire des Idées Politiques, Mil Neuf Cent. Revue d'histoire intellectuelle) et participé à l'édition critique de correspondances adressées à Charles Maurras (Agnès Callu et Patricia Gillet (dir.), Lettres à Charles Maurras. Amitiés politiques, lettres autographes. 1898-1952, Villeneuve-d'Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 2008). Ancien chercheur associé de la Bibliothèque nationale de France, il est actuellement directeur de programmes d'études pour étudiants américains à Paris, critique littéraire et rédacteur en chef du site Parutions.com.

Patricia Parkhurst Ferguson

Priscilla Parkhurst Ferguson, de formation littéraire, enseigne la sociologie à Columbia University (New York). Auteur d’études sur le champ littéraire français (La France – Nation littéraire, 1991), sur Paris (Paris as revolution : reading the 19th-century city, 1994), elle travaille actuellement sur la cuisine et la gastronomie en France (voir Accounting for taste : The triumph of French cuisine 2004, ainsi que de nombreux articles).

Michael Sutton

Michael Sutton est Honorary Professor of Modern History and International Relations à Aston University, Birmingham. Il est l’auteur de Charles Maurras et les catholiques français, 1890-1914. Nationalisme et positivisme (Paris, Beauchesne, 1994, paru d’abord en anglais : Nationalism, Positivism and Catholicism. The Politics of Charles Maurras and French Catholics, 1890-1914, Cambridge, Cambridge University Press, 1982) et de l’introduction historique in Maurice Blondel (« Testis »), Une alliance contre nature : catholicisme et intégrisme. La Semaine sociale de Bordeaux, Bruxelles, Lessius, 2000. Son dernier livre, France and the Construction of Europe, 1944-2007. The Geopolitical Imperative, a été publié en 2007 chez Berghahn, New York and Oxford.

Jean-Michel Wittmann

Professeur de littérature française moderne et contemporaine à l’université Paul Verlaine – Metz, où il dirige le Centre d’études gidiennes. Il a publié récemment Maurice Barrès, Les Déracinés (édition critique, en collaboration avec Emmanuel Godo, Paris, Champion, 2004) ; Si le grain ne meurt d’André Gide (Paris, Gallimard, « foliothèque », 2005) ; Le Traité du Narcisse, Le Voyage d’Urien, La Tentative amoureuse, Paludes, El Hadj, dans André Gide, Romans et récits, t. I (Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2009).

Carole Reynaud-Paligot

Carole Reynaud Paligot, chercheure associée au centre de recherches en histoire du XIXe siècle de Paris1/Paris4 est l’auteure de Parcours politique des surréalistes 1919-1969, CNRS éditions, 1995, réimp. 2001, La République raciale. Paradigme racial et idéologie républicaine 1860-1930, PUF, 2006, Races, racisme et antiracisme dans les années 1930, PUF, 2007.

Martha Hanna

Martha Hanna est professeur d’histoire à l’université de Colorado, Boulder (Etats Unis). Elle est l’auteure notamment de The Mobilization of Intellect : French Scholars and Writers during the Great War (Harvard University Press, 1996) ; “A Republic of Letters : The Epistolary Tradition in France during World War I” American Historical Review (December 2003) ; et Your Death Would be Mine : Paul et Marie Pireaud in the Great War (Harvard University Press, 2006), dont la traduction française a été publiée en 2008 : Ta Mort serait la mienne : Paul et Marie Pireaud dans la Grande Guerre (Anatolia, 2008).

Michel Grunewald

Michel Grunewald est professeur à l’Université Paul Verlaine – Metz, directeur du Centre d’Etudes Germaniques Interculturelles de Lorraine ; auteur de publications sur la littérature allemande de l’exil, les relations franco-allemandes, les milieux intellectuels allemands, les germanistes français, Moeller van den Bruck et l’idéologie conservatrice et nationaliste, il a publié récemment : Moeller van den Brucks Geschichtsphilosophie. 2 volumes Berne (Peter Lang, Convergences 17. 1 et 2) 2001 et dirigé : Le problème d'Alsace-Lorraine vu par les périodiques 1871-1914. Berne (Peter Lang, Convergences, vol. 7) 1998 ; Le discours européen dans les revues allemandes (1933-1939). Berne (Peter Lang, Convergences Vol. 11) 1999 ; Le milieu intellectuel conservateur en Allemagne, sa presse et ses réseaux (1890-1960) ; Berne (Peter Lang, Convergences, Vol. 27) 2003 ; Le milieu intellectuel protestant en Allemagne, sa presse et ses réseaux (1890-1963). (Peter Lang, Convergences Vol. 47) 2008 ; (en collaboration avec Olivier Dard) Charles Maurras et l’étranger / L’étranger et Charles Maurras. L’Action française – culture politique et société II (Peter Lang, Convergences Vol. 50) 2008.

Robert Kopp

Robert Kopp, professeur de littérature française à l'Université de Bâle, a été doyen de la Faculté des Lettres de cette Université. Après avoir enseigné dans plusieurs Universités américaines, il a été professeur associé à l'Université Paris IV-Sorbonne puis à l'Université Paris X-Nanterre, directeur de recherche associé à l'École pratique des Hautes Études de Paris.

Ses travaux portent sur Rousseau, Chateaubriand, Balzac, Nerval, Baudelaire, Huysmans, les Goncourt, Apollinaire, André Breton, Pierre Jean Jouve, Yves Bonnefoy. Membre du comité de rédaction des Travaux de littérature et de la Revue des Deux Mondes, il collabore également à la revue L’Histoire, à Art Passions, au Magazine littéraire, à la revue Le Point. Il a récemment publié Baudelaire. Le soleil noir de la modernité, Gallimard, 2004, coll. « Découvertes » ; Baudelaire, édition critique du Spleen de Paris, Gallimard, 2006, coll. « Poésie » ; De la Mélancolie, en collaboration avec Jean Clair, Gallimard, « Cahiers de la NRF », 2007 ; Romantisme et Révolution(s), sous la direction de Jean Clair, Daniel Couty et Robert Kopp, Gallimard, « Cahiers de la NRF », 2008 ; Album Breton, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2008. La Place de La NRF dans la vie littéraire du XXe siècle : 1908-1943, sous la direction de Robert Kopp, Gallimard, « Cahiers de la NRF », 2009.

Gaetano DeLeonibus

Gaetano DeLeonibus est professeur de littérature française à Willamette University dans l’Oregon (USA). Auteur de Charles Maurras's Aestheticization of Politics : A Classicising Aesthetics (Peter Lang Press, 2000), il a notamment publié : « Conspiracy : An Aesthetic Value in Maurras's Political System », Repression and Expression : Social Codes & Literary Visions in Nineteenth-Century France, Carrol F. Coates dir. (Peter Lang, 1996) ; « The Quarrel over Classicism : A Quest for Uniqueness », Nationalism and French Visual Arts : 1870-1914, June Hargrove et Neil McWilliam dir. (Washington, National Gallery of Art, 2005) ; « L’auto-mythologie à l’origine de la politique esthétique maurrassienne », Ecritures de soi, Norbert Col dir. (Paris, L’Harmattan, 2007)

Neil McWilliam

Neil McWilliam est Walter H. Annenberg Professor of Art and Art History à Duke University aux Etats-Unis. Spécialiste des arts plastiques en France entre 1830 et 1914, et surtout des rapports entre esthétique et théorie politique, il a publié Rêves de Bonheur. L'Art social et la gauche en France, 1830-1850, Editions du Réel, 2007 (édition anglaise, 1993), 'Monumental Intolerance. Jean Baffier, A Nationalist Sculptor in fin-de-siècle France, Penn State, 2000, et A Bibliography of Salon Criticism in Paris from the July Monarchy to the Second Republic 1831-1851, Cambridge University Press, 1991. Il a dirigé, avec June Hargrove, Nationalism and French Visual Culture, 1870-1914, Yale University Press, 2005 et il prépare une édition de la correspondance du peintre Emile Bernard (avec Laure Harscoët-Maire et Sarah Linford) et un livre The Aesthetics of Reaction : Tradition, Identity and the Visual Arts in France, c. 1900-1914.

Chritian Amalvi

Ancien élève de l'Ecole des Chartes, Christian Amalvi a été conservateur à la Bibliothèque nationale de 1980 à 1991. Il a soutenu une thèse de Doctorat d'Etat : "L'histoire pour tous : la vulgarisation historique en France d'Augustin Thierry à Ernest Lavisse : 1814-1914" et enseigne l'Histoire contemporaine à l'Université Paul Valéry de Montpellier depuis 1991. Il a notamment publié Répertoire des auteurs de manuels scolaires et de livres de vulgarisation historique de langue française, la Boutique de l'Histoire éditions, 2001 ; Le Goût du Moyen Age, 2e éd., Paris, la Boutique de l'Histoire éditions, 2002, dirigé le Dictionnaire biographique des historiens français et francophones de Grégoire de Tours à Georges Duby, la Boutique de l'Histoire éditions, 2004 et Les Lieux de l'histoire, A. Colin, coll. U, 2005. Il a, entre autres, participé au Dictionnaire encyclopédique du livre, à La République en représentations. Autour de l'œuvre de Maurice Agulhon, à Concurrences du passé. Usages politiques du passé dans la France contemporaine.

Gerd Krumeich

Gerd Krumeich, professeur d’histoire moderne et contemporaine à l’université Heinrich Heine de Düsseldorf (Allemagne), est spécialiste de l’histoire de la Première Guerre mondiale et de l’histoire de Jeanne d’Arc. Il est membre du comité directeur du Centre de Recherche de l’Historial de Péronne. On compte, parmi ses principales publications : Armaments and Politics in France on the Eve of the First World War (Leamington, 1984) ; Jeanne d’Arc à travers l’Histoire (Albin Michel, 1994) ; Jeanne d’Arc. Geschichte der Jungfrau von Orleans (Beck, 2007) ; Enzyklopädie Erster Weltkrieg (avec G. Hirschfeld, I. Renz, 2003) ; La Grande Guerre. Une histoire franco-allemande (avec Jean-Jacques Becker), Tallandier, 2008 ; Cicatrices. Paysages de guerre (avec S. Audoin-Rouzeau), Tallandier, 2008.

Michela Passini

Michela Passini, ancienne élève de la Scuola Normale Superiore de Pise, a soutenu en 2008 sa thèse : Il nazionalismo e le origini della storia dell’arte. Francia e Germania 1870-1933, sous la direction d’Enrico Castelnuovo. Elle est l’auteure d’études portant sur quelques figures majeures de l’histoire de l’art en Europe (Louis Dimier, Giovanni Morelli, Eugène Müntz, Paul Clemen, Henry Thode) ainsi que sur des problématiques plus générales (la polémique franco-allemande autour du bombardement de la cathédrale de Reims en 1914, le débat sur la “Renaissance française”, l’image de l’Italie dans l’histoire de l’art allemande des XIXe et XXe siècles). Pensionnaire à l’INHA depuis septembre 2008, elle poursuit ses recherches sur l’histoire de l’histoire de l’art en France.

Olivier Dard

Olivier Dard est professeur d’histoire contemporaine à l’université Paul Verlaine de Metz et directeur du Centre régional universitaire lorrain d’histoire. Il a notamment publié : Le rendez-vous manqué des relèves des années trente, PUF, 2002 ; Voyage au cœur de l’OAS, Perrin, 2005 ; Bertrand de Jouvenel, Perrin, 2008. Il est également le codirecteur de trois ouvrages récemment parus : Maurras et l’étranger. L’étranger et Maurras, actes du colloque co-organisé avec Michel Grunewald dans le cadre de la MSH Lorraine à l’université de Metz en mai 2008, PIE Peter Lang, 2009), L’Europe face à son passé colonial, actes du colloque co-organisé à l’université de Metz en avril 2007 avec Daniel Lefeuvre, en collaboration avec l’université de Paris VIII, Riveneuve Éditions, 2008, et Le phénomène ligueur dans la France de la IIIème République : approches transversales, actes du colloque coorganisé à l’université de Metz les 11-12 mars 2008 avec Nathalie Sévilla (CRULH). Publications du CRULH, no 36, 2008.

Ludovic Morel

Doctorant en histoire contemporaine à l'Université Paul Verlaine-Metz, Ludovic Morel prépare une thèse sur Thierry Maulnier.

Michel Leymarie

Michel Leymarie, agrégé de Lettres modernes et docteur en histoire, est maître de conférences (HDR) en histoire contemporaine à l’université Charles-de-Gaulle Lille 3, membre de l’Institut de recherches historiques du Septentrion et chercheur associé au Centre d’histoire de Sciences Po. Ses travaux portent sur l’histoire socioculturelle et politique contemporaine. Il a récemment publié : Albert Thibaudet, « l’outsider du dedans » (P. U. du Septentrion, 2006), préfacé la réédition de La République des professeurs et des Princes lorrains d’Albert Thibaudet (Hachette Littératures, 2006) et de l’Histoire de la littérature française de 1789 à nos jours (CNRS Editions, 2007) et rédigé l’avant-propos de Socrate, manuscrit inédit de Thibaudet (CNRS Editions, 2008). Codirecteur du premier volume de L’Action française. Culture société, politique (P. U. du Septentrion, 2008), il a donné un état des lieux de l’historiographie française sur le maurrassisme au colloque L’Action française II. Charles Maurras et l’étranger. L’étranger et Charles Maurras, O. Dard et M. Grunewald (dir.), Peter Lang, 2009.

Francis Balace

Professeur ordinaire à l’Université de Liège, Francis Balace est l’auteur de nombreuses publications sur l’histoire politique, diplomatique et militaire de la Belgique ; il a consacré d’importants articles à La droite belge et l’aide à Franco (1986), Le tournant des années soixante. De la droite réactionnaire à l’extrême-droite révolutionnaire (1994), et, plus récemment, Les Maurrassiens belges après 1945 et Le Réseau Dr. Martin en Belgique. De la contre-subversion à l’intoxication (2008-2009).

Jane Fulcher

Jane Fulcher, professeur de Musicologie à l’Université du Michigan à Ann Arbor, est spécialiste de l’histoire culturelle de la musique ; elle a notamment publié, The Nation’s Image : French Grand Opera as Politics and Politicized Art, Cambridge U. P., 1987 (trad. fr. : Le Grand opéra. Un art politique, Belin, 1988), French Cultural Politics and Music from the Dreyfus Affair to the First World War, Oxford U. P., 1999, et The Composer as Intellectual : Music and Ideology in France 1914-1940, Oxford U. P. Press, 2005. Elle a dirigé Debussy and his World, Princeton U.P., 2001, et en codirection, Opera and Society in Italy and France from Monteverdi to Bourdieu, Cambridge U. P., 2007. Elle dirige la collection The New Cultural History of Music (Oxford U. P.). Elle a été à trois reprises Directeur d’Études Associée à l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris, et en 2004-3004 membre de l’Institute for Advanced Study de Princeton.

Bénédicte Vergez-Chaignon

Diplômée et docteur en histoire de l’IEP Paris, Bénédicte Vergez-Chaignon travaille dans l’édition. Elle a notamment publié : Le Docteur Ménétrel, éminence grise et confident du maréchal Pétain, Paris, Perrin, 2002. Vichy en prison. Les épurés à Fresnes après la Libération, Gallimard, 2006. Les Vichysto-résistants de 1940 à nos jours, Perrin, 2008. L’Épuration. Châtiment des traîtres et répression des faits de collaboration, Larousse, 2010.

Guillaume Gros

Chercheur associé au Groupe de Recherche en Histoire Immédiate, à Toulouse 2, (FRAMESPA, UMR, CNRS no 5136), Guillaume Gros a notamment publié, en 2008, un ouvrage intitulé Philippe Ariès (1914-1984). Un traditionaliste non-conformiste de l’Action française à l’EHESS aux Presses Universitaires du Septentrion.

© Presses universitaires du Septentrion, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search