Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Décider en éducation

 | 
Véronique Castagnet-Lars
, 
Caroline Barrera

Partie 3. Organiser, centraliser, piloter : des décisions venues « d’en haut » ?

Chapitre 15. Décider depuis la rue de Grenelle : le pouvoir vu par les archives des cabinets ministériels de l’Éducation nationale, XIXe-XXIe siècle

Fabien Oppermann

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si l’administration de l’Instruction publique a été instituée sous le Premier Empire, avec la loi du 10 mai 1806 créant l’Université impériale précisée par le décret du 17 mars 1808, ce n’est qu’une vingtaine d’années plus tard que cette administration est élevée au rang de portefeuille ministériel de plein exercice, avec Antoine Lefebvre de Vatimesnil, nommé le 1er février 1828. Depuis lors, 139 ministres chargés de l’instruction publique ou de l’éducation se sont succédé. L’opinion publique tend parfois à faire croire que les ministres ne restent pas longtemps en poste rue de Grenelle. Pourtant, certains y sont demeurés de nombreuses années : Gustave Rouland occupe ainsi son poste six ans et dix mois entre 1856 et 1863, son successeur Victor Duruy dure six ans et un mois entre 1863 et 1869, et Hippolyte Fortoul, prédécesseur de Rouland, reste quatre ans et sept mois rue de Grenelle entre 1851 et 1856. Trois ministres se partagent ainsi plus de dix-sept ans du règne de Napoléon III...

Auteur

Inspecteur général de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche, ancien chef de la Mission des archives et du patrimoine culturel, ministère de l’Éducation nationale/ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540