Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Décider en éducation

 | 
Véronique Castagnet-Lars
, 
Caroline Barrera

Partie 2. Innover dans et par la prise de décision (XIXe-1945)

Chapitre 11. Innover en captivité : les universités de prisonniers de guerre français dans les oflags (1939-1945)

Jacques Cantier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au début de l’année 1941 est publié le premier – et unique – numéro des Cahiers des captifs d’Osterode. Le philosophe Jean Guitton, y évoque la naissance de l’université du camp de l’Oflag XI A, manifestation de la capacité des Français à faire société et de leur goût pour l’échange des idées. Il célèbre les vertus d’une révolution pédagogique qui a consisté à faire tourner les programmes autour des maîtres et non les maîtres autour des programmes. Il note également les leçons à tirer du développement d’une institution surgie de façon spontanée dans le laboratoire de la captivité. « Ceux qui se passionnent aux origines, ceux surtout qui se plaisent à voir les êtres naître de rien et se chercher d’abord confusément avant de trouver leur forme, ceux-là auront profit à examiner ici comment une École apparaît. Ils remarqueront combien les attentions sont plastiques, les vœux incertains, les esprits dociles et prêts à tout recevoir pour peu qu’un éveilleur soit là1. » C’est à partir de c...

Auteur

Professeur d’histoire contemporaine, université de Toulouse (UT Jean Jaurès), Framespa (Studium)

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540