Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Décider en éducation

 | 
Véronique Castagnet-Lars
, 
Caroline Barrera

Partie 2. Innover dans et par la prise de décision (XIXe-1945)

Chapitre 8. Le self-government : l’instauration d’un principe fédérateur de l’Éducation nouvelle (1900-1930) ?

Delphine Patry et Sylvain Wagnon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Il est toujours opportun de se méfier d’une notion qui fait fortune » écrit Daniel Hameline au sujet de l’autonomie1. En travaillant sur une des racines de l’autonomie, le self-government, cette forme spécifique de la prise de décision dans les structures éducatives nous ne pouvons que souscrire à son analyse lorsqu’il écrit encore qu’

Une idée qui triomphe est une idée qui s’exténue. Les consensus qu’elle favorise sont fonction des malentendus qu’elle entretient. Et le sort de la notion sera d’être dénoncée : par ceux-là mêmes qui en avaient attendu plus que de raison, d’être abandonnée pour une autre par ceux qui s’en étaient engoués sous l’effet de l’air du temps, d’être brocardée par ceux qui s’en tenaient à un permanent scepticisme2.

L’histoire du self-government éclaire bien cette analyse. C’est une des notions les plus utilisées par les militants des pédagogies d’éducation nouvelle durant le début du XXe siècle. Elle apparaît comme un des principes fédérateurs de ces courants...

Auteurs

Doctorante en sciences de l’éducation, université de Montpellier, LIRDEF

Professeur de sciences de l’éducation, université de Montpellier, LIRDEF

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540