Versión clásicaVersión móvil

Décider en éducation

 | 
Véronique Castagnet-Lars
, 
Caroline Barrera

Partie 1. Décider selon la norme (XVe-XVIIIe siècle) ?

Chapitre 6. La recherche d’une autre norme scolaire ? L’école des philanthropistes de Dessau (1774-1793)

Alexa Craïs

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Le 27 décembre 1774, Johann Bernhard Basedow, un pédagogue allemand, ancien précepteur et professeur au collège militaire de Soroe au Danemark, ouvre à Dessau une « école des philanthropes » (Philanthropinum) financée par le prince éclairé François Léopold III et soutenue par de grands noms comme Kant ou l’impératrice Catherine de Russie. Pourquoi Basedow prit-il la décision d’ouvrir cette école ? Pourquoi n’y eut-il pas plus d’écoles sur ce modèle alors qu’elle fut, dès son ouverture, couverte d’éloges ? Pourquoi a-t-elle fermé au bout de vingt ans ? Si nous nous référons à la définition donnée par Clément Oury sur la prise de décision comme un « ensemble d’interactions entre diverses personnes qui a mené à la naissance, à l’évolution et à la mise en œuvre d’une action1 », il nous semble pertinent de nous demander quelles prises de décision ont été rejetées, lesquelles ont cristallisé des oppositions, des points de résistance ?

Les philanthropistes, c’était le nom que les enseignant...

Autor

Professeure agrégée, université de Toulouse (ÉSPÉ), CREG, SFR AEF

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search