Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

Décider en éducation

 | 
Véronique Castagnet-Lars
, 
Caroline Barrera

Partie 1. Décider selon la norme (XVe-XVIIIe siècle) ?

Chapitre 1. La difficile direction des collèges séculiers à la fin du XVe siècle : le collège de Périgord, à Toulouse

Patrice Foissac

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändler im PDF- und ePub-Format online erworben werden. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

Le collège séculier est un établissement fondé pour héberger « en internat » des étudiants de l’université locale et qui assure leur subsistance grâce à un domaine foncier et des revenus de bénéfices ecclésiastiques annexés. Il peut assurer une fonction pédagogique, essentiellement par des exercices communs et surtout par la possession d’une bibliothèque, atout majeur à l’époque où bien des universités, comme celle de Toulouse d’ailleurs, n’en possèdent pas.

À la fin du XIVe siècle, l’université de Toulouse a rattrapé un certain retard pris dans la fondation de collèges universitaires séculiers, par rapport au modèle parisien principalement. D’abord avec les modestes fondations du milieu du XIVe siècle (Montlauzun, Verdale, Narbonne) suivies des « grands collèges » fondés par les Aubert : Étienne, le pape Innocent VI, avec le collège Saint-Martial (1359), son frère Audoin avec le collège de Maguelone (1363) et leur neveu, Pierre de Monteruc, le « cardinal de Pampelune », avec le coll...

Autor

Médiéviste, docteur de l’université de Toulouse, Framespa (Studium), SFR AEF

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540