Desktop versionMobile Version

Victor Duruy

 | 
Jean-Charles Geslot

Remerciements

Volltext

1Au terme de ces années de travail consacrées à Victor Duruy, nous tenons à nouveau à remercier le professeur Jean-Yves Mollier pour la bienveillante direction qu’il a donnée à nos recherches, pour le soutien appuyé qu’il nous a apporté depuis la soutenance de thèse, jusqu’à la relecture de ce volume et la préface qui l’ouvre.

2Le professeur Jean-Noël Luc a beaucoup fait également, depuis la soutenance, pour que cet ouvrage trouve son aboutissement éditorial, et le professeur Michel Leymarie a bien voulu l’accueillir, avec un enthousiasme gratifiant, dans la collection qu’il dirige. Qu’ils soient donc tous deux chaleureusement remerciés.

3Les professeurs Christian Amalvi, Patrick Cabanel, Jean-Claude Caron et Francis Démier, nous ont apporté durant notre soutenance de thèse de précieuses indications. Erreurs, oublis et maladresses ont été, dans la mesure du possible, corrigés.

4Ceci n’aurait pu être possible sans l’œil avisé de celles et ceux qui ont accepté de relire le manuscrit. Jean-Claude Yon a bien voulu s’en charger, apportant aux épreuves des ajouts et commentaires des plus judicieux. Chantal Rizet-Clergue nous a également fourni de très utiles renseignements sur l’enseignement spécial, et fut une cicérone des plus accueillantes dans notre « pèlerinage » sur les traces du souvenir de Victor Duruy à Cluny. Nos remerciements vont enfin, last but not least, à Elodie Robert-Christensen, relectrice enthousiaste et enthousiasmante. Tous trois savent déjà la reconnaissance que nous leur vouons.

5Nous tenons également à remercier ici l’Association des Amis de Napoléon III, qui a accordé au travail de thèse dont ce livre est issu une marque d’estime que nous avons recueillie avec beaucoup d’honneur, ainsi que George et Janine Duruy qui ont bien voulu nous accorder leur confiance et nous permettre de consulter leurs archives.

6Notre famille et nos amis, qui croyaient être « débarrassés » de Victor Duruy au sortir de la thèse, ont été obligés, pendant plusieurs années, de continuer à suivre les aventures de sa biographie. Ils l’ont fait avec patience et sympathie. Qu’ils trouvent ici une nouvelle fois l’expression de notre gratitude et de notre affection.

7Certains de nos proches sont partis trop tôt pour pouvoir tenir ce volume entre les mains. Leur souvenir n’a cessé de nous accompagner pendant la rédaction de ce livre. Parce que cette pensée persistante a aussi constitué un constant stimulant, ce travail, celui d’un petit-fils et d’un fils, leur est dédié.

© Presses universitaires du Septentrion, 2009

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search