Version classiqueVersion mobile

Dans la gueule du loup

 | 
Helga Elisabeth Bories-Sawala

De la Libération à nos jours : les vecteurs de la mémoire

Une bataille perdue, deux de gagnées : indemnisation, historiographie et enfin un nouveau titre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si, depuis les années 1990, le désintérêt des médias pour la mémoire des anciens du STO a persisté, trois nouveaux axes se sont développés autour du millénaire : la question de l’indemnisation pour le travail forcé ; les commémorations et l’historiographie, notamment la tenue d’un colloque consacré à « la main-d’œuvre française exploitée par le IIIe Reich » en décembre 2001 à Caen1, et enfin l’octroi du titre de « Victime du Travail forcé en Allemagne » en octobre 2008. Seul le premier point a quelque peu retenu l’intérêt de la presse nationale, non sans semer la confusion parmi les intéressés.2

La question de l’indemnisation

Les plaintes de nombreux anciens travailleurs forcés, représentés par des avocats influents américains au milieu des années 1990, avaient été suivies et encouragées par une sentence de la cour constitutionnelle de la RFA en date du 13 mai 1996. Le parallélisme qu’elle a créé entre les demandes de réparations inter-étatiques et les demandes individuelles avait ren...

© Presses universitaires du Septentrion, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search