Version classiqueVersion mobile

Philippe Ariès (1914-1984)

 | 
Guillaume Gros

Annexes

V) Bibliographie

Texte intégral

A) Ouvrages et travaux universitaires

Amalvi Christian (sous la dir.), Dictionnaire biographique des historiens français et francophones. De Grégoire de Tours à Georges Duby, La Boutique de l’Histoire, 2004, 366 p.

Auzepy-Chavagnac Véronique, Jean de Fabrègues et la Jeune droite catholique. Aux sources de la Révolution nationale, Préface René Rémond, Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 2002, 464 p.

Azéma Jean-Pierre et Bédarida François, sous la dir., La France des Années noires, t. 1, De la Défaite à Vichy, t. 2, De l’occupation à la Libération, Paris, Seuil, 1993, 536 et 517 p.

Backer Éric de, L’Esprit public et la fin de la guerre d’Algérie, mémoire de DEA, sous la dir. de Raoul Girardet, Institut d’Études Politiques de Paris, 1984, 76 p.

Bédarida François, sous la dir., L’Histoire et le métier d’historien en France 1945-1995, Éditions de la Maison des Sciences de l’homme, Paris, 1995, 437 p.

Berstein Serge, Jean-Jacques BECKER, Histoire de l’anticommunisme en France, 1917-1940, t. 1, Olivier Orban, 1987, 407 p.

Berstein Serge, sous la dir., Les Cultures politiques en France, Paris, Seuil, 1999, 408 p.

Birnbaum, Pierre, Un Mythe politique : la « République juive ». De Léon Blum à Pierre Mendès France, Paris, Fayard, 1988, 417 p.

Bleton-Ruget Annie, Poirrier Philippe, sous la dir., Le temps des sciences humaines. Gaston Roupnel et les années trente, Paris, Editions Le Manuscrit, 2006, 279 p.

Boutang Pierre, Maurras. La destinée et l’œuvre, Paris, Plon, 1984, 710 p.

Branche Raphaëlle, L’Armée et la torture pendant la guerre d’Algérie (1954-1962), Paris, Gallimard, 2001, coll. « La suite des temps », 480 p.

Bressolette Michel, Étude de la revue de la Table Ronde de janvier 1948 à septembre 1954, thèse de doctorat de lettres, sous la dir. de Jacques Robichez, Paris IV, 1979.

Burguière André, L’Ecole des Annales. Une histoire intellectuelle, Paris, Odile Jacob, 2006, 364 pages.

Carbonell Charles-Olivier, Histoire et historiens, une mutation idéologique des historiens français, 1865-1885, Toulouse, Privat, 1976, 605 p.

Carol Anne, Histoire de l’eugénisme en France. Les médecins et la procréation XIXe-XXe siècle, Paris, Seuil, 1995, coll. « L’Univers historique », 381 p.

Charle Christophe, La République des universitaires (1870-1940), Paris, Seuil, 1994, 505 p.

Chartier Roger (dir), Histoire de l’édition française. Le livre concurrencé 1900-1950, Paris, Fayard-Cercle de la Librairie, 1991, tome IV, 724 p.

Chenaux Philippe, Entre Maurras et Maritain. Une génération intellectuelle catholique (1920-1930), Paris, Cerf, 1999, 262 p.

Chiappe Jean-François, La France et le Roi. De la Restauration à nos jours : 1814-1994, Paris, Perrin, 1994, 706 p.

Chiron Yves, La vie de Maurras, Paris, Perrin, 1991, 498 p.

Cholvy Gérard, Yves-Marie Hilaire, Histoire religieuse de la France contemporaine, t. II, 1880-1930, Toulouse, Privat, 1986, 457 p.

Corcy-Debray stéphanie, Jérôme Carcopino : un historien à Vichy, Paris, L’Harmattan, 2001, 530 p.

Coutau-Bégarie Hervé, Le Phénomène « Nouvelle Histoire ». Stratégie et idéologie des nouveaux historiens, Paris, Économica, 1983, 354 p.

Cresciucci Alain, Antoine Blondin, Paris, Gallimard, coll. « NRF Biographies », 2004, 533 p.

Daix Pierre, Braudel, Paris, Flammarion, 1995, 567 p.

Dard Olivier, Voyage au cœur de l’OAS, Paris, Perrin, 2005, 423 p.

Decherf Dominique, Bainville. L’intelligence de l’histoire, Paris, Bartillat, 2001, 300 p.

Deyon Pierre, Richez Jean-Claude, Strauss Léon, Marc Bloch, sous la dir., L’Historien et la cité, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 1997, 220 p.

Dioudonnat Pierre-Marie, Je suis partout 1930-1944. Les maurrassiens devant la tentation fasciste, Paris, La Table Ronde, 1973, 471 p.

Dosse François, L’Histoire en miettes. Des « Annales » à la « nouvelle histoire », Paris, La Découverte, 1987, 269 p.

Drouard Alain, Une Inconnue des sciences sociales. La Fondation Alexis Carrel 1941-1945, Paris, Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, 1992, 552 p.

Droz Bernard, Lever Evelyn, Histoire de la guerre d’Algérie (1954-1962), Paris, Le Seuil, 1982.

Dumoulin Olivier, Profession historien. 1919-1939, un « métier » en crise ?, thèse soutenue à l’École des hautes études en sciences sociales, 1983.

Dumoulin Olivier, Marc Bloch, Paris, Presses de Sciences Po, 2000, coll. « Références/Facette », 329 p.

Dupaquier Jacques, Dupaquier Michel, Histoire de la démographie. La statistique de la population des origines à 1914, Paris, Perrin, 1985, 462 p.

Duranton-Crabol, Le Temps de l’OAS, Bruxelles, Complexes, 1995, 319 p.

Einaudi Jean-Luc, La Bataille de Paris : 17 octobre 1961, Paris, Le Seuil, 1991, coll. « Libre examen, documents », 329 p.

Éribon Didier, Michel Foucault 1926-1984, Paris, Le Livre de Poche (Flammarion, 1989 pour l’édition originale), 1991, 409 p.

Faure Christian, Le projet culturel de Vichy. Folklore et Révolution nationale, 1940-1944, Lyon, PU de Lyon-éditions du CNRS, 1989, 335 p.

Fleutot François-Marin, Des Royalistes dans la Résistance, Paris, Flammarion, 2000, 384 p.

Fossier François, Au pays des immortels. L’institut de France hier et aujourd’hui, Paris, Mazarine, 1987, 380 p.

Fouché Pascal, L’Édition française sous l’occupation 1940-1944, t. 1, et t. 2, Paris, Bibliothèque de littérature française contemporaine de l’Université Paris VII, 1987, 453 et 447 p.

Fouché Pascal (dir), L’Édition française depuis 1945, Paris, Electre-éditions du Cercle de la Librairie, 1998, 933 p.

Fouilloux Étienne, Une Église en quête de liberté. La pensée catholique française entre modernisme et Vatican II, 1914-1962, Paris, Desclée de Brouwer, 1998, 325 p.

Gabriel Marcel, colloque organisé par la Bibliothèque nationale et l’association « Présence de Gabriel Marcel », 28-30 septembre 1998, Paris, Bibliothèque Nationale, 1989, 331 p.

Gacon Stéphane, L’Amnistie. De la Commune à la guerre d’Algérie, Paris, Seuil, coll. « L’Univers Historique », 2002, 428 p.

Gaucherand Damien, La Nation fraçaise devant la décolonisation, mémoire de Diplôme d’études approfondies, sous la dir. de Raoul Girardet, Institut d’Études Politiques de Paris, 1988, 152 p.

Gengembre Gérard, La Contre-Révolution ou l’histoire désespérante, Paris, Éditions Imago, 1989, 354 p.

Giocanti Stéphane, Charles Maurras félibre. L’itinéraire et l’œuvre d’un chantre, Paris, Louis de Montalte éditeur, 1995, 473 p.

Giocanti Stéphane, MAURRAS. Le chaos et l’ordre, Paris, Flammarion, coll. « Grandes biographies », 2006, 575 p.

Giolitto Pierre, Histoire de la jeunesse sous Vichy, Paris, Perrin, 1991, 698 p.

Girard Alain, L’Institut national d’études démographiques. Histoire et développement, Paris, INED, 1986, 253 p.

Girardet Raoul, La Société militaire dans la France contemporaine (1815-1939), Paris, Plon, 1953, coll. « Civilisations d’hier et d’aujourd’hui », 328 p.

Girardet Raoul, L’Idée coloniale en France de 1871 à 1972, Paris, La Table Ronde, 1972. Rééd. Hachette/Pluriel, 1978, 504 p.

Girardet Raoul, Mythes et mythologies politiques, Paris, Seuil, 1986, coll. « L’Univers historique », 210 p.

Goyet Bruno, Henri d’Orléans, Comte de Paris (1908-1999). Le prince impossible, Paris, Odile Jacob, 2001, 363 p.

Goyet Bruno, Charles Maurras, Paris, Presses de Science Po, 2000, coll. « Référence, facettes », 307 p.

Gros Guillaume, Philippe Ariès (1914-1984). Un traditionaliste non-conformiste : de l’Action française à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, thèse présentée sous la dir. de Serge Berstein, Institut d’Etudes Politiques de Paris, 2002, 3 vol., 750 p.

Gros Guillaume, Inventaire des archives Philippe Ariès, Annexe de la thèse de doctorat, IEP de Paris, 2002, 60 p.

Halls Wilfried D, Les Jeunes et la politique de Vichy, traduit de l’anglais par Jean Sénémaud, préface de Jean-Pierre Rioux, Paris, Syros, 1988, 502 p.

Hartog, François, Le XIXe siècle et l’histoire. Le cas Fustel de Coulanges, Paris, PUF, coll. « Les chemins de l’histoire », 1988, 400 p. Rééd., Le Seuil, 2001, coll. « Points Histoire », 428 p.

Histoire sociale, sensibilités collectives et mentalités. Mélanges Robert Mandrou, Paris, PUF, 1985, 580 p.

Huguenin François, À l’École de l’Action française. Un siècle de vie intellectuelle, Paris, JC Lattès, 1998, 637 p.

Hutton H. Patrick, Philippe Ariès and the Politics of French Cultural History, Amherst, University of Massachusetts Press, 2004, 244 p.

Joly Laurent, « Xavier Vallat. Du Nationalisme chrétien à l’antisémitisme d’Etat. 1891-1972, biographie, Paris, Grasset, 2001, 446 p.

Kauffer Rémi, L’OAS, histoire d’une organisation secrète, Paris, Fayard, 1986, 421 p.

Keylor William, Jacques Bainville and the renaissance of royalist history in twentieth-century France, London, Louisiana State University Press, 1979, 349 p.

Lacouture Jean, Jésuites. Une multibiographie, 2, Les Revenants, Paris, Seuil, 1992, 569 p.

Laurent Sébastien, Daniel Halévy. Du libéralisme au traditionalisme, préface de Serge Berstein, Paris, Grasset, 595 p.

Leclerc Gérard, Un autre Maurras, Paris, Institut de politique nationale, 1974, 177 p.

Le Goff Jacques, Rémond René, Histoire de la France religieuse, t. 3, Du roi très chrétien à la laïcité républicaine, t. 4, Société sécularisée et renouveaux religieux, Paris, Seuil, 1991 et 1992, 556 p. et 476 p.

Le Roy Ladurie, Emmanuel, Parmi les historiens. Articles et compte rendus, Paris, Gallimard, 1983, 446 p.

Levillain Philippe, Albert de Mun. Catholicisme romain et catholicisme français du Syllabus au Ralliement, Rome, École française de Rome, De Boccard, 1983, 1062 p.

Lindenberg Daniel, Les Années souterraines 1937-1947, Paris, La Découverte, 1990, coll. « Textes à l’appui, série l’aventure intellectuelle de la France au XXe siècle », 407 p.

Lire Braudel, Paris, La Découverte, coll. « Armillaire », 1988, 234 p.

Loiseaux Gérard, La Littérature de la défaite et de la collaboration, Paris, Fayard, 1995, coll. « Pour une histoire du XXe siècle », 637 p.

Long J. A., The French Right and Education : the Theory and Practice of Vichy Education Policy 1940-1944, thèse de doctorat en philosophie, Oxford, 1976.

Lottman Herbert, L’Épuration, traduit de l’anglais par Béatrice Vierne, 1943-1953, Paris, Fayard, 1986, 532 p.

Loubet Del Bayle Jean-Louis, Les Non-conformistes des années 30. Une tentative de renouvellement de la pensée politique française, Paris, Seuil, 1969, 496 p.

Louis Patrick, L’Hebdomadaire la Nation française 1955-1967, doctorat d’État en sciences politiques, sous la dir. de Pierre Albert, Paris II, 1985, 550 p.

Louis Patrick, La Table Ronde : une aventure singulière, Paris, La Table Ronde, 1992, 258 p.

Louis Patrick, Histoire des royalistes. De la libération à nos jours, Paris, Éditions Jacques Grancher, 1994, 224 p.

Paxton Robert O., La France de Vichy 1940-1944, Paris, Le Seuil, 1973. Rééd., Le Seuil, 1974, coll. « Points Histoire », 375 p.

Marrus Michael Robert et Paxton Robert O., Vichy et les Juifs, Paris, Calman-Lévy, 1981, 431p.

Mazon Brigitte, Aux Origines de l’École des hautes études en sciences sociales, le rôle du mécénat américain, Paris, Cerf, 1988, 187 p.

Mayeur Jean-Marie, La Vie politique sous la IIIe République, 1870-1940, Paris, Seuil, 1984, 445 p.

Millman Richard, La Question juive entre les deux guerres. Ligue de droite et antisémitisme en France, Paris, Armand Colin, 1972, 348 p.

Montador Jean, Jacques Bainville, historien de l’avenir, préface de Marcel Jullian, Paris, France-Empire, 1984, 122 p.

Montety Étienne de, Thierry Maulnier, Paris, Julliard, 1994, 370 p.

Nguyen Victor, Aux origines de l’Action française. Intelligence et politique à l’aube du XXe siècle, Paris, Fayard, 1991, 958 p.

Noiriel Gérard, Sur la crise de l’histoire, Paris, Belin, 1996, 343 p.

Nora Pierre, sous la dir., Les Lieux de mémoire, t. 1. La République, t. 2. La Nation, t. 3. Les France, Paris, Gallimard-Quarto, (1984 pour l’édition originale), 1997, 1658 p., 1354 p., 1744 p.

Nora Pierre, sous la dir., Essais d’égo-histoire, Paris, Gallimard, 1987, coll. « Bibliothèque des histoires », 369 p.

Novick, Peter, L’épuration française. 1944-1949, traduit de l’anglais par H. Ternois, préface de J.-P. Rioux, Paris, Balland, 1985, 366 p.

Ogé Frédéric, Le journal l’ʺAction françaiseʺ et la politique intérieure du gouvernement de Vichy, Toulouse, Centre W. I Thomas, Institut d’Études Politiques, 1984, 1054p.

Ory Pascal (dir), Nouvelle histoire des idées politiques, Paris, Hachette, 1987. Rééd., Hachette/Pluriel, 1996, 831 p.

Ory Pascal et Jean-François SIRINELLI, Les Intellectuels en France, de l’Affaire Dreyfus à nos jours, Paris, Colin, « U », 1992 (1re éd. : 1986), 271p.

Osgoog Samuel M., French royalisme since 1870, Martinus Nijhoff/The Hague, 1970, 240 p.

Poirrier Philippe, Les Enjeux de l’histoire culturelle, Paris, Seuil, 2004, coll. « Points Histoire », 435 p.

Prévotat Jacques, Les Catholiques et l’Action française : histoire d’une condamnation 1899-1939, préface de René Rémond, Paris, Fayard, 2001, coll. « Pour une histoire du XXe siècle », 742 p.

Prost Antoine, Douze leçons sur l’histoire, Paris, Le Seuil, 1996, coll. « Points histoire », 330 p.

Rémond René, Les Droites en France, Paris, Aubier, 1982, 544 p.

Renouvin Pierre, Charles Maurras et la Question sociale, Paris, Lys Rouge, 1983, 223 p.

Renouvin Pierre, Le Royalisme, histoire et actualité, Paris, Économica, 1997, coll. « Mieux connaître », 337 p.

Rials Serge, Le Légitimisme, Paris, Presses Universitaires de France, 1983, « Que sais-je ? », 125 p.

Rials Serge, Révolution et contre-révolution au XIXe siècle, Paris, Albatros, 1987, 325 p.

Richard François, L’anarchisme de droite dans la littérature contemporaine, Paris, PUF, coll. « Littératures modernes », 1988, 242 p.

Rieffel Rémy, La Tribu des clercs : les intellectuels sous la Ve République, 1958-1990, Paris, Calman-Lévy-CNRS éditions, « Liberté de l’esprit », 1993, 692 p.

Rioux Jean-Pierre (dir.), La Vie culturelle sous Vichy, Bruxelles, Complexe, 1990, 412 p.

Rioux Jean-Pierre (dir.), La Guerre d’Algérie et les intellectuels français, (colloque de l’Institut d’Histoire du Temps Présent), Paris, Fayard, 1990, 700 p.

Rousso Henry, Le Syndrome de Vichy de 1944 à nos jours, Paris, Seuil, 1987. Rééd., Le Seuil, 1990, coll. « Points Histoire », 414 p.

Saint Vincent De, Bertrand, Jacques Laurent alias Cécil Saint-Laurent, Biographie, René Julliard, Paris, 1995, 451 p.

Sapiro Gisèle, La Guerre des écrivains 1940-1953, Paris, Fayard, 1999, 807 p.

Schrader Fred E., Augustin Cochin et la République française, Seuil, 1992, coll. « L’Univers historique », 315 p.

Sérant Paul, Les dissidents de l’Action française, Paris, Copernic, 1978, 323 p.

Sirinelli Jean-François, Intellectuels et passions françaises. Manifestes et pétitions au XXe siècle, Paris, Fayard, 1990, 365 p.

Sirinelli Jean-François, Deux intellectuels dans le siècle, Sartre et Aron, Paris, Fayard, « Pour une histoie du XXe siècle », 1995, 395 p.

Sirinelli Jean-François (sous la dir.), Histoire des droites en France, Paris, Gallimard, 1992, 3 vol., 794 p., 771p., et 956 p.

Slama Alain-Gérard, Les Chasseurs d’absolu. Genèse de la droite et de la gauche, Paris, Grasset, 1980, 366 p.

Sternhell Zeev, L’éternel retour. Contre la démocratie, l’idéologie de la décadence, Paris, Presses de la FNSP, 1994, 253 p.

Sutton Michael, Nationalism, Positivism and catholicism : the politics of Charles Maurras and French Catholics 1890-1914, Cambridge/New-York, Cambridge University Press, 1982, 334 p. (Traduction française, Beauchesne, 1994, 367 p.)

Thénault Sylvie, Une Drôle de justice ? Les magistrats dans la guerre d’Algérie, préface de Jean-Jacques Becker, postface de Pierre Vidal-Naquet, Paris, La Découverte, 2001, 360 p.

Thiesse Anne-Marie, Écrire la France. Le mouvement littéraire régionaliste de langue française entre la Belle Époque et la Libération, Paris, PUF, « Ethnologies », 1991, 314 p.

Toda Michel, Henri Massis, un témoin de la droite intellectuelle, Paris, La Table Ronde, 1987, 389 p.

Touchard Jean, Le Gaullisme, 1940-1969, Paris, Le Seuil, 1978, coll. « Points histoire », 378 p.

Verdes-Leroux Jeannine, Refus et violences. Politique et littérature à l’extrême droite, des années trente aux retombées de la Libération, Paris, Gallimard, 1996, 514 p.

Viansson-Ponté Pierre, Les Gaullistes. Rituel et annuaire, Paris, Le Seuil, 1963, 190 p.

Vilgier Philippe, Le Lys rouge et les royalistes à la Libération, Paris, Éditions du Camelot et de la Joyeuse Garde, 1994, 183 p.

Weber Eugen, L’Action française, Paris, Fayard-Hachette, 1985, 665 p.

Weber Eugen, La France des années 30. Tourments et perplexités, Fayard, 1995 (W. W. Norton § Company, New York, 1994), 420 p.

Winock Michel, Le Siècle des intellectuels, Paris, Seuil, 1997, 696 p.

Yagil Limore, L’Homme nouveau et la révolution nationale de Vichy, 1940-1944, Presses Universitaires du Septentrion, Villeneuve-d’Ascq, 1997, coll. « Histoire et civilisation », 382 p.

B) Articles

Andrieu Claire, « Démographie, famille, jeunesse », dans Jean-Pierre Azéma et François Bédarida, sous la dir., La France des années noires, t. 1, De la défaite à Vichy, Paris, Le Seuil, 1993, 453-487.

Barreau Jean-Michel, « Abel Bonnard, ministre de l’Éducation nationale sous Vichy, ou l’éducation impossible », Revue d’histoire moderne et contemporaine, juillet-septembre 1996, no 43-3, pp. 464-478.

Bédarida François, « Marc Bloch, la société civile et le renouveau de l’esprit civique », dans Pierre Deyon, Jean-Claude Richez, Léon Strauss, sous la dir., Marc Bloch et la cité, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, pp. 133-142.

Berstein Serge, « Nature et fonction des cultures politiques », dans Serge Berstein, sous la dir., Les Cultures politiques en France, Paris, Seuil, 1999, pp. 7-31.

Bottin Michel, « Les royalistes et le général de Gaulle », dans Christian Bidégaray (dir.), Les Droites et le Général de Gaulle, Paris, Économica, 1991, pp. 13-41.

Boutang Pierre, « Gabriel Marcel politique », dans Gabriel Marcel, colloque organisé par la Bibliothèque nationale et l’association « Présence de Gabriel Marcel », 28-30 septembre 1998, Paris, Bibliothèque Nationale, 1989, pp. 81-89.

Boutry Philippe, Michel Alain-René, « La religion », dans Jean-François Sirinelli, sous la dir., Histoire des droites en France, t. 3, Sensibilités, Paris, Gallimard, 1992, pp. 647-687.

Charle Christophe, « Etre historien en France : une nouvelle profession ? », dans Bedarida François, sous la dir., L’Histoire et le métier d’historien en France 1945-1995, Éditions de la Maison des Sciences de l’homme, Paris, 1995, pp. 21-44.

Chartier Roger, « Philippe Ariès », dans Jacques Julliard et Michel Winock, Dictionnaire des intellectuels français. Les personnes, les lieux, les moments, Paris, Seuil, 1996, pp. 82-84.

Corcy-Debray Stéphanie, « Jérôme Carcopino. Du triomphe à la roche tarpéienne », Vingtième Siècle. Revue d’histoire, no 58, avril-juin 1998, pp. 70-82.

Corpet Olivier, « La revue », dans Jean-François Sirinelli, sous la dir., Histoire des droites en France, t. 2, Cultures, Paris, Gallimard, 1992, pp. 161-212.

Decaudin Michel, « Formes et fonctions de la revue littéraire au XXe siècle », dans Situation et avenir des revues littéraires, Nice, 1976, pp. 15-22.

Desormes Sophie, « Pierre Gaxotte, itinéraire d’un conservateur (portrait », L’Histoire, no 192, octobre 1995, pp. 19-21.

Donegani Jean-Marc, Sadoun Marc, « Les droites au miroir des gauches », dans Jean-Fraçois Sirinelli, sous la dir., Histoire des droites en France, t. 3, Sensibilités, Paris, Gallimard, 1992, pp. 759-785

Dumoulin Olivier, « L’histoire et les historiens, 1937-1947 », dans Jean-Pierre Rioux, sous la dir., La Vie culturelle sous Vichy, Bruxelles, Complexes, 1990, pp. 241-267.

Dumoulin Olivier, « Histoire et historiens de droite », dans Jean-François Sirinelli, sous la dir., Histoire des droites en France, t. 2, Cultures, Paris, Gallimard, 1992, pp. 327-398.

Dumoulin Olivier, « Comment on inventa les positivistes », dans L’Histoire entre épistémologie et demande sociale, Institut universitaire de formation des maîtres de Créteil, Toulouse, Versailles, 1994, pp. 79-103.

Faguer Jean-Louis, « « Les effets d’une éducation totale » : un collège de Jésuites, 1960 », dans Actes de la Recherche en sciences sociales, 86-87, mars 1991, pp. 25-44.

Fouché Pascal, « L’édition 1914-1992 », dans Jean-François Sirinelli, sous la dir., Histoire des droites en France, t. 2, Cultures, Paris, Gallimard, 1992, pp. 257-292.

Girardet Raoul, « L’héritage de l’« Action française » », Revue française de science politique, vol. 7, no 4, octobre-décembre 1957, pp. 765-792.

Goyet Bruno, « Charles Maurras, homme de lettres », Cahiers d’histoire, no 65, janvier 1996, pp. 29-44.

Gros Guillaume, « Itinéraire et postérité des « Hussards « (Nimier, Blondin, Laurent, Déon) : des écrivains engagés ou désengagés ? », dans Histoire et littérature au XXe siècle, recueil d’études offert à Jean Rives, préface de René Rémond, Editions du Groupe de recherche en histoire immédiate, coll. « Sources et travaux », 2003, no 13, Toulouse, pp. 513-524.

Gros Guillaume, « Philippe Ariès : un historien maurrassien engagé dans la guerre d’Algérie (1961-1964) », dans Cahier d’Histoire immédiate, no 26, automne 2004, pp. 131-145.

Gros Guillaume, « Au royaume de Philippe Ariès », dans Arkheia, Revue d’histoire, Mémoire du Vingtième siècle en Sud-Ouest, dossier « Vichy Etat occitan ? », coordonné par Emmanuel Le Roy Ladurie et Guillaume Bourgeois, no 14-15-16, 2005, pp. 76-85.

Gros Guillaume, « Philippe Ariès, entre traditionalisme et mentalités : itinéraire d’un précurseur », dans Vingtième Siècle, Revue d’histoire, avril-juin 2006, no 90, p. 121-140.

Gros Guillaume, « La posture classique en 1945 : la persistance de la droite intellectuelle après la guerre », in Baudouï Rémi, Garrigues Jean, Leymarie Michel, Musiedlak Didier, Picketty Guillaume (sous la dir.), Un professeur en République, Mélanges en l’honneur de Serge Berstein, Fayard, 2006, pp. 174-181.

Gros Guillaume, « Les Jeunes et l’Action française (1919-1939) », dans Michel Leymarie, Jacques Prévotat, sous la dir., L’Action française, culture, société, politique, Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 2008.

Guiral Pierre, « Daniel Halévy et Maurras », dans Études maurrassiennes. 4, 1980, pp. 91-101.

Hutton Patrick H., « The problem of Memory in the Historical Writings of Philippe Ariès », History and Memory, 4, I, printemps-automne 1992, pp. 95-122.

Hutton Patrick H., « The Politics of the Young Philippe Ariès », French Historical Studies, vol. 21, no 3, été 1998, pp. 476-495.

Hutton Patrick H., « The Postwar Politics of Philippe Ariès », dans Journal of Commentary History, juillet 1999, vol. 34, no 3, pp. 365-382.

Hutton Patrick H., « Late-Life Historical Reflections of Philippe Ariès on the Family in contemporary culture », Journal of Family History, vol. 26, no 3, juillet 2001, pp. 395-410.

Lebrun François, « Philippe Ariès », dans Véronique Sales (sous la dir.), Les Historiens, Armand Colin, 2003, pp. 193-209.

Levillain Philippe, « De Gaulle était-il monarchiste ? », L’Histoire, spécial « Les années De Gaulle », hors série, no 1, février 1998, pp. 32-33.

Mayeur Françoise, « L’Éducation », dans Jean-François Sirinelli, sous la dir., Histoire des droites en France, t. 3, Sensibilités, Paris, Gallimard, 1992, pp. 697-730.

Michel Marc, « La colonisation », dans Jean-Fraçois Sirinelli, sous la dir., Histoire des droites en France, t. 3, Sensibilités, Paris, Gallimard, 1992, pp. 125-163.

Mollier Jean-Yves, « L’histoire de l’édition, une histoire à vocation globalisante », Revue d’histoire moderne et contemporaine, avril-juin 1996, no 43-2, pp. 329-348.

Nora Pierre, « Les deux apogées de l’Action française », Annales ESC, janvier-février 1964, no 1, pp. 127-141.

Ory Pascal, « Le Salon », dans Jean-François Sirinelli, sous la dir., Histoire des droites en France, t. 2, Cultures, Paris, Gallimard, 1992, pp. 113-127.

Pomian Krzysztof, « L’heure des Annales. La terre, les hommes et le monde », dans Pierre Nora, sous la dir., Les Lieux de mémoire, 2, La Nation, Paris, Gallimard, 1986, pp. 377-429.

Poussou Jean-Pierre, « La démographie historique », François Bédarida (sous la dir.), L’histoire et le métier d’historien en France 1945-1995, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1995, pp. 325-338.

Prévotat Jacques, « La culture politique traditionaliste », dans Serge Berstein, sous la dir., Les Cultures politiques en France, Paris, Seuil, 1999, pp. 33-68.

Rémond René, « Gabriel Marcel, témoin de son temps », dans Gabriel Marcel, colloque organisé par la Bibliothèque nationale et l’association « Présence de Gabriel Marcel », 28-30 septembre 1998, Paris, Bibliothèque Nationale, 1989, pp. 31-37.

Rieffel Rémy, « Les historiens, l’édition et les médias », dans Bedarida François, sous la dir., L’Histoire et le métier d’historien en France 1945-1995, Éditions de la Maison des Sciences de l’homme, Paris, 1995, pp. 57-74.

Rioux Jean-Pierre, « La guerre d’Algérie et les intellectuels français », dans Sirinelli Jean-François et Rioux Jean-Pierre, La Guerre d’Algérie et les intellectuels français, Bruxelles, Complexe, 1991, pp. 32-55.

Rollet H., « Jacques Bainville dreyfusard (1898-1899) », Revue d’histoire contemporaine diplomatique, 1, janvier-mars 1981, pp. 67-81.

Rossi-Landi Guy, « La région », dans Jean-Fraçois Sirinelli, sous la dir., Histoire des droites en France, t. 3, Sensibilités, Paris, Gallimard, 1992, pp. 71-100.

Rousso Henry, « Vichy : politique, idéologie et culture », dans Jean-Pierre Rioux, sous la dir., La Vie culturelle sous Vichy, Bruxelles, Complexes, 1990, pp. 19-39.

Rousso Henry, « La Seconde Guerre mondiale dans la mémoire des droites françaises », dans Jean-François Sirinelli, sous la dir., Histoire des droites en France, t. 2, Cultures, Paris, Gallimard, 1992, pp. 549-620.

Roussellier Nicolas, « Les revues d’histoire », dans Bedarida François, sous la dir., L’Histoire et le métier d’historien en France 1945-1995, Éditions de la Maison des Sciences de l’homme, Paris, 1995, pp. 127-146.

Rovan Joseph, « Témoignage sur E. Michelet, Garde des Sceaux », dans Rioux Jean-Pierre (sous la dir.), La Guerre d’Algérie et les Français, Paris, Fayard, 1990, pp. 276-278.

Servais Paul, « L’œuvre d’un homme : Philippe Ariès », dans Histoire de la famille et de la sexualité occidentales, Louvain-la-Neuve, Pedasup, pp. 21-29.

Sirinelli Jean-François, « Effets d’âge et phénomènes de génération dans le milieu intellectuel français », Cahiers de l’I.H.T.P., novembre 1987, no 6, pp. 5-18.

Slama Alain-Gérard, « Portrait de l’homme de droite. Littérature et politique », dans Jean-François Sirinelli, sous la dir., Histoire des droites en France, t. 3, Sensibilités, Paris, Gallimard, 1992, pp. 787-838.

Slama Alain-Gérard, « L’Indépendance de l’Algérie était-elle inévitable ? », L’Histoire, spécial « Le temps de l’Algérie française. De la prise d’Alger à l’indépendance », no 140, janvier 1991, pp. 108-112.

Touchard Jean, « L’esprit des années trente : une tentative de renouvellement de la pensée politique française », Tendances dans la vie politique française depuis 1789, Paris, Hachette, « cahiers de civilisation », 1960, pp. 89-138.

Wilson Stephen, « Fustel de Coulanges and the Action Française », Journal of history of Ideas, janvier-mars 1973, XXXIV, pp. 123-134.

Wilson Stephen, « Les historiens d’Action française », Études maurrassiennes, 1973, no 2, pp. 195-202.

Winock Michel, « L’héritage contre-révolutionnaire », dans Michel Winock, sous la dir., Histoire de l’extrême droite en France, Paris, Seuil, 1994, « Points Histoire », pp. 17-48.

Yagil Limoré, « Les écoles de cadres en zone occupée (1940-1944) », Guerres mondiales et conflits contemporains, no 172, 1993, pp. 101-110.

© Presses universitaires du Septentrion, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search