Versión clásicaVersión móvil

Machines. Magie. Médias.

 | 
Frank Kessler
, 
Jean-Marc Larrue
, 
Giusy Pisano

Chapitre 2. Magie spectaculaire et cinématographique

La pensée magique et le cinéma

Maxime Scheinfeigel

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Henri Bergson pensait que notre activité cérébrale est semblable à celle d’un « cinématographe intérieur1 ». Certes. Mais on peut savoir a contrario que l’inverse est tout aussi probable : le cinéma construit des récits d’images comme le cerveau sait le faire. Pourquoi ? Le cerveau a une puissance d’abstraction sans limites et par conséquent tous les mondes imaginaires peuvent trouver leur place dans les récits et les images qu’il fabrique, qu’ils soient mémoriels, oniriques ou encore, cinématographiques. Or, c’est bien à cet endroit que la pensée magique, liée à la conception animiste d’une autre réalité excédant le champ simplement perceptif des humains, trouve son lieu. En effet, quand le cinéma met en contact les images d’une réalité ordinaire et celles d’une réalité imaginaire, quand il les associe directement, semble-t-il, par le biais du montage notamment, il inscrit d’emblée la pensée magique au cœur de son travail. Ce phénomène est né dès les débuts du cinéma comme techniqu...

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search