Versión clásicaVersión móvil

Machines. Magie. Médias.

 | 
Frank Kessler
, 
Jean-Marc Larrue
, 
Giusy Pisano

Chapitre 1. Magie et dispositifs scéniques

Le théâtre magique de Jean-Pierre Alaux

Patrick Désile

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Le Panorama-Dramatique, aujourd’hui remplacé par une maison, était une charmante salle de spectacle située vis-à-vis la rue Charlot, sur le boulevard du Temple, et où deux administrations succombèrent sans obtenir un seul succès, quoique Bouffé, l’un des acteurs qui se sont partagé la succession de Potier, y ait débuté, ainsi que Florine, actrice qui, cinq ans plus tard, devint si célèbre.
– Honoré de Balzac1

Si le Panorama-Dramatique a laissé une trace dans la mémoire collective en dépit de la brièveté de son existence (à peine plus de deux ans), c’est surtout à Balzac, sans doute, qu’il le doit : ce théâtre est l’un des principaux décors d’Illusions perdues. Son histoire n’est cependant pas si familière qu’on puisse se dispenser de la rappeler2, avant d’évoquer sa genèse, qui est plus méconnue encore et qui nous occupera surtout ici.

Le Panorama-Dramatique

L’initiative de la création du Panorama-Dramatique revient au peintre Jean-Pierre Alaux3. Né en 1783 à Rochefort, il fréquenta l’...

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search