Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Machines. Magie. Médias.

 | 
Frank Kessler
, 
Jean-Marc Larrue
, 
Giusy Pisano

Chapitre 2. L’art magique mis en scène

Illusionnisme incohérent1

Matthew Solomon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Georges Méliès est à juste titre célébré comme un pionnier dans l’histoire du cinéma, mais nous aurions tort de ne le considérer qu’à l’aune de sa carrière de réalisateur, car une telle attitude cache autant qu’elle ne révèle. Comme le suggèrent les titres de nombreux livres et DVD, l’œuvre de Méliès devrait être appréhendé comme celui d’un magicien dont les illusions concernent à la fois la scène et l’écran. Mais quel genre d’illusionniste était-il vraiment ? Sans doute employa-t-il une pluralité de médias, mais il fut également un magicien « Incohérent », dont l’approche fut d’abord façonnée par ses relations avec un groupe d’artistes parisien des années 1880 qui s’était affublé d’un sobriquet : les Incohérents. La sensibilité « Incohérente » est peut-être plus clairement décelable dans la série de caricatures politiques que Méliès dessina sous pseudonyme pour le journal satirique anti-boulangiste de son cousin Adolphe Méliès en 1889-1890, mais elle est aussi présente dans les spe...

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540