Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Machines. Magie. Médias.

 | 
Frank Kessler
, 
Jean-Marc Larrue
, 
Giusy Pisano

Chapitre 2. L’art magique mis en scène

Magie, science et apparences : le théâtre d’Henri Robin

Kurt Vanhoutte et Nele Wynants

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Un des signes distinctifs de notre époque est un goût prononcé pour les choses de la science », écrit Henri Robin dans un abrégé de son œuvre pour la scène en 1865, « sans elle, on ne pourra plus s’amuser »1. Deux ans auparavant, cette intime conviction a conduit le magicien à ouvrir un théâtre sur le célèbre boulevard du Temple. Il y présente un programme dédié aux « physiques amusantes ». Pendant les cinq ans d’existence de son théâtre parisien, Robin propose un programme extrêmement populaire. Très divers, les spectacles du soir mêlent la magie, les illusions optiques et l’évocation de fantômes à la physique, l’astronomie, la géologie et la chimie, oscillant entre l’initiation scientifique sérieuse et la magie populaire.

Au xixe siècle, il n’échappe pas à Robin que le théâtre s’impose comme l’un des lieux les plus excitants pour s’essayer de manière ludique aux nouvelles sciences et leur donner corps. Ses représentations parviennent habilement à allier conditions esthétiques et ...

Auteurs

Université d’Anvers

Université libre de Bruxelles

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540