Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Machines. Magie. Médias.

 | 
Frank Kessler
, 
Jean-Marc Larrue
, 
Giusy Pisano

Chapitre 1. L’art magique : enjeux, formes et évolutions

Introduction au chapitre 1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La magie est dite « sagesse », par les anciens peuples.

La magie est dite faussement « naturelle » lorsque l’on accomplit des prodiges par la seule application des principes actifs et passifs. [Faire exploser de la poudre peut apparaître comme de la magie aux gens peu instruits.]

La magie est dite « prestidigitation », lorsque l’on fait croire que la précédente magie naturelle est due à l’influence d’une intelligence supérieure ou lorsque l’on l’entoure de circonstances énigmatiques.

La magie est véritablement dite « naturelle » lorsque l’on recourt à la vertu de sympathie et d’antipathie qu’ont les choses entre elles, comme lorsque des substances repoussent, transmutent ou attirent d’autres substances.

La magie est dite « mathématique » lorsque l’on ajoute à la magie naturelle, des mots, des formules, des rapports de nombres et de moments, des images, des figures, des sceaux, des caractères ou des lettres.

La magie est dite « surnaturelle », si on se livre au culte ou à l’invocation des...

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540