Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

RDA : Culture – critique – crise

 | 
Emmanuelle Aurenche-Beau
, 
Marcel Boldorf
, 
Ralf Zschachlitz

I. Histoire des idées et littérature

Die Pole der Erinnerung : La Saxe dans l’autobiographie de Heinz Czechowski

Anne-Marie Pailhès

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La disparition du poète Heinz Czechowski en octobre 2009 serait presque passée inaperçue si elle n’avait fait l’objet de quelques entrefilets dans la presse allemande locale et nationale. Ce relatif silence a clos l’existence d’un poète allemand qui s’était coupé de ses racines après l’unification et aimait à poser, au fil de ses dépressions successives et de ses phases d’alcoolisme, en misanthrope malheureux, pourfendant l’attitude de ses ex-collègues est-allemands qui s’étaient accommodés de la nouvelle situation politique et sociale. Souvent, il les avait irrités par sa propension à les dénigrer et à se brouiller avec ses amis d’antan, même avec ceux, comme Wulf Kirsten, auxquels le liaient des décennies d’amitié et d’échanges féconds. Le germaniste néerlandais Gerrit-Jan Berendse caractérise ainsi la dernière partie de son œuvre :

Immer häufiger werden Feindschaften und Rivalitäten zwischen Kollegen thematisiert, wird auch die Bitterkeit, die manchmal an Resignation grenzt, zur T...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540