Version classiqueVersion mobile

Cirque, cinéma et attractions

 | 
Sébastien Denis
, 
Jérémy Houillère

Partie 2. Inspirations attractionnelles

Entre art « populaire » et avant-garde, l’attraction du cirque au cinéma (La Galerie des monstres, 1924)

Laurent Guido

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans la France des années 1920, la référence au cirque a permis d’exprimer une série de tensions cruciales propres aux milieux cinématographiques. Cristallisant certains aspects essentiels des débats qui agitaient alors ce champ particulier, les réflexions autour des rapports entre cirque et cinéma se sont concentrées, chez les cinéastes comme chez les critiques, autour d’une série de distinctions, telles que populaire et élitaire ; commercial et avant-garde ; divertissement et art ; attraction et narration ; authenticité et stylisation ; ou encore intermédialité et spécificité. L’étude d’un cas emblématique, La Galerie des Monstres (Jaque-Catelain, 1924), permettra de montrer comment ces diverses notions ont marqué les conditions de réalisation, les dispositifs promotionnels et la réception des quelques films français dédiés au cirque dans les années 1920.

Dans un article général sur la place occupée au cinéma par le motif circassien, Albert Bonnaud rappelle en 1923 que le médium ci...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search