Version classiqueVersion mobile

Cirque, cinéma et attractions

 | 
Sébastien Denis
, 
Jérémy Houillère

Partie 1. Dispositifs

Le web circassien : attraction hypertopique et musée imaginaire

Marta Boni

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le cirque se prête à une réflexion mettant au centre le spectateur, récepteur actif de moments d’attraction qui relèvent, selon une définition née dans le champ des études cinématographiques, de « ce moment spectaculaire qui interpelle directement le spectateur, en allant presque le chercher dans son fauteuil, pour le pousser à réagir1 ». La vitesse d’un numéro de magie ou d’une pirouette d’acrobate « agresse » les publics, leur demandant de réagir sur-le-champ, dans un temps limité. Toutes ces réactions sont également à comprendre « en situation2 » : c’est-à-dire dans le contexte où elles se déroulent ainsi qu’en relation avec les corps et les esprits qui les vivent.

Penser en termes d’attraction nous permet de lire le spectacle traditionnel du cirque comme une expérience qui, impliquant surtout le corps des spectateurs, produit un télescopage de deux espaces : la sphère du spectacle et la sphère des publics. Sous le chapiteau, c’est la force émotionnelle des numéros qui domine, déc...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search