Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Antiquité et traduction

 | 
Michel Ballard

Auteur et contributeurs

Texte intégral

1Michel Ballard, agrégé d’anglais et docteur d’état en traductologie, professeur émérite de l’Université d’Artois et docteur honoris causa des Universités de Genève et Timisoara, est historien, théoricien et didacticien de la traduction. Auteur de nombreux ouvrages dans le domaine (De Cicéron à Benjamin, Le nom propre en traduction, Versus, etc.), dont certains ont été traduits et d’autres réédités, il nous livre ici son dernier opus sur l’histoire de la traduction dans l’Antiquité, publié à titre posthume.

2Christian Balliu est professeur à l’Université libre de Bruxelles (ULB) et membre du centre de recherche TRADITAL ; il y enseigne notamment l’histoire et les théories de la traduction et la traduction spécialisée au départ de l’espagnol. Il est professeur invité de plusieurs universités étrangères. Ancien membre du Comité pour l’histoire de la traduction de la Fédération internationale des traducteurs, il fait actuellement partie du comité scientifique de plusieurs grandes revues internationales consacrées à la traductologie (Équivalences, Sendebar, Vestnik, Hermeneus…). Il est membre du Conseil scientifique de l’École doctorale Langues, Lettres et Traductologie du Fonds National de la Recherche Scientifique (FNRS) et a présidé de 2002 à 2015 le Conseil supérieur de la traduction et de l’interprétation auprès des Hautes Écoles. Christian Balliu est l’auteur d’environ 100 publications sur l’histoire et les théories de la traduction et sur la pédagogie de la traduction spécialisée. Il a dirigé plusieurs numéros thématiques de grandes revues internationales consacrées à la traductologie.

3Yves Chevrel, agrégé des lettres (classiques), a enseigné les langues anciennes en lycée, puis la littérature comparée aux Universités de Nantes et de Paris-Sorbonne. Professeur émérite de ce dernier établissement, il a publié de nombreux travaux sur la méthodologie de sa discipline (La littérature comparée, PUF, 7e éd. 2016, ouvrage traduit en 9 langues) ; particulièrement intéressé par les problèmes de la traduction, il est le codirecteur de l’Histoire des traductions en langue française, en cours de publication chez Verdier : les 3 premiers volumes, parus en 2012, 2014, 2015, concernent la période du XVe au XIXe siècle : le 4e et dernier volume (XXe siècle) est prévu en 2018.

4Lieven D’hulst est docteur en philologie romane (KU Leuven, 1982) et professeur à la même Université depuis 2000, où il dirige le groupe de recherche « Traduction et transfert interculturel ». Il est comparatiste et historien de la traduction. Il est l’auteur, l’éditeur ou le co-éditeur d’une trentaine d’ouvrages, dont la nouvelle Histoire des traductions en langue française. 19e siècle parue chez Verdier en 2012. En 2014, il a fait paraître des Essais d’histoire de la traduction. Avatars de Janus chez Classiques Garnier et en 2018 A History of Modern Translation Knowledge chez John Benjamins (avec Yves Gambier). Il est membre du comité éditorial de plusieurs revues internationales et co-directeur de la collection « Traductologie » d’Artois-Presses-Université. Il est également membre de l’Academia Europaea (Cambridge).

5Mickaël Mariaule est maître de Conférences au département d’Etudes Anglophones de la faculté des langues de l’Université de Lille, où il enseigne la traduction et la traductologie en Licence et en Master. Sous la direction du Professeur Michel Ballard, il a soutenu une thèse en traductologie portant sur les limites de la traduction littéraire et a publié de nombreux articles dans le domaine ainsi qu’un manuel de traductologie paru aux éditions De Boeck. Ses recherches portent sur la didactique, l’histoire et les théories de la traduction ainsi que sur la lexicologie.

6Corinne Wecksteen-Quinio est agrégée d’anglais et maître de conférences à l’Université d’Artois. Elle a soutenu une thèse en traductologie sous la direction du Professeur Michel Ballard et a publié une vingtaine d’articles dans ce domaine, ainsi qu’un manuel de traductologie aux éditions De Boeck. Ses recherches traductologiques portent sur la connotation, la variabilité du sens, l’ambiguïté, l’implicite, les allusions, la culture, l’humour, mais aussi sur le lien entre traduction et écriture ainsi que sur la didactique de la traduction. Elle co-dirige la collection « Traductologie » chez Artois Presses Université.

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540