Versione classicaVersione mobile

L'échelle des régulations politiques, XVIIIe-XXIe siècles

 | 
Virginie Albe
, 
Jacques Commaille
, 
Florent Le Bot

Conclusion générale

Peut-on encore parler de régulation ?

Jacques Commaille

Abstract

Dans le présent ouvrage, pour éprouver la notion, le concept, les théories de la régulation, il a été procédé à une large mobilisation de différentes disciplines de sciences sociales. Il ne s’est pas agi de simplement juxtaposer les constats qui en sont issus mais de multiplier les angles d’attaque, ceci suivant une grille d’analyse combinant l’espace et le temps. L’objectif était de tenter de dégager le sens général qu’il convient de donner au régime de régulation des sociétés contemporaines. Loin de la période historique où la science suscitait l’espérance d’une maîtrise de plus en plus grande du fonctionnement du monde, ce régime de régulation doit se penser désormais moins comme fait d’équilibres maintenus ou retrouvés mais comme constituée de tensions, de ruptures et de contradictions. Peut-on alors encore parler de régulation ?

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

1. De nouvelles formes de mobilisation de la connaissance

Face aux défis majeurs auxquelles nos sociétés contemporaines sont confrontées, dans une magistrale analyse, Immanuel Wallerstein considérait que l’avènement d’une « culture de science sociale » s’imposait en lieu et place d’une division en disciplines, celle-ci le plus souvent sans justification épistémologique mais résultant d’abord de luttes de territoires et de rapports de pouvoir autour des moyens dont chacun de ces territoires était supposé disposer1. L’affirmation des sciences sociales en tant que telles à l’École normale supérieure de Cachan (désormais ENS Paris-Saclay) nous prédisposait à prendre cette considération au sérieux et c’est ce dont témoignent éloquemment les analyses contenues dans le présent ouvrage. Il ne s’agissait pas de juxtaposer des analyses issues de différentes disciplines de sciences sociales, de donner à voir une simple pluridisciplinarité. Il s’agissait de combiner les angles d’attaque variés q...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search