Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'échelle des régulations politiques, XVIIIe-XXIe siècles

 | 
Virginie Albe
, 
Jacques Commaille
, 
Florent Le Bot

2. Des enjeux d’un nouveau régime de régulation des sociétés résultant d’un changement d’échelle. Le cas de l’Europe

Normes sociales, construction européenne et évolution des relations professionnelles

Arnaud Mias

Résumé

Ce chapitre présente un ensemble de travaux portant sur la place prise par la construction européenne dans l’évolution des relations professionnelles. Il interroge la production et la mobilisation des normes du travail dans le contexte d’une interdépendance plus marquée des sociétés européennes. Discutant une lecture mécaniste en termes de changement d’échelle de la régulation, il invite à explorer empiriquement la recomposition des régulations en portant attention à l’articulation de leurs échelles.

This chapter presents a series of studies on the role played by European integration in the transformation of industrial relations. It questions the production and mobilization of labour standards in the context of a greater interdependence of European societies. Discussing a mechanistic reading in terms of scale change in regulation, it invites to explore empirically the recomposition of regulations by paying attention to the articulation of their scales.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction. Une lente édification des espaces européens de régulation du travail

La construction européenne se prête aisément à une lecture en termes de régulation, lecture qui nourrit la controverse sur le déficit ou l’excès de régulations que cette construction institutionnelle engendre. Dans une telle perspective, l’Europe sociale apparaît comme un parent pauvre, un pilier insuffisamment développé, caractérisant un déséquilibre fondamental des institutions et politiques européennes. Cette lecture réactualise en la projetant sur l’échelle européenne l’interprétation « mécaniste » de la régulation rappelée par Florent Le Bot en introduction de cet ouvrage, interprétation qui prévoit (et attend) un ajustement des régulations du travail au changement d’échelle des mécanismes marchands permettant de retrouver un équilibre économique et social perturbé par cette extension géographique. Si elle peut nourrir un projet politique légitime et désirable, elle n’en reste pas moins insatisfai...

Auteur

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540