Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'échelle des régulations politiques, XVIIIe-XXIe siècles

 | 
Virginie Albe
, 
Jacques Commaille
, 
Florent Le Bot

1. Des composantes d’un modèle classique de régulation des sociétés par l’État

Introduction. Économie, fiscalité et éducation comme instruments stratégiques d’un modèle classique de régulation des sociétés par l’État

Virginie Albe et Florent Le Bot

Résumé

L’économie, la fiscalité et l’école constituent trois des composantes d’un modèle classique de régulation des sociétés par l’État. C’est sans doute parce que les différents rapports à ces trois instruments mobilisent des modèles de société différents, voire concurrents qu’ils sont l’enjeu de disputes sociales vives, observables à différentes échelles.

Economy, taxation and education are three components of a classic model of state regulation. This is probably because the different relationships to these three instruments mobilize different, even competing, models of society that they are subject of lively social disputes, observable at various scales.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1937, le secrétaire au Trésor Henri Morgenthau Jr. attirait l’attention du président Franklin D. Roosevelt sur la gravité des problèmes soulevés par la fraude et l’évasion fiscales en ces termes : « Les impôts sont le prix à payer pour une société civilisée. Trop de citoyens veulent la civilisation au rabais1. » Derrière la question de la fiscalité, pointent les débats autour de l’intervention étatique en matière économique et sociale, entre le trop et le pas assez d’État. Le rôle de l’école dans le processus de civilisation de la société2, qui pourrait sembler plus consensuel, n’est lui-même pas sans discussions, sans controverses, ni sans contestations. C’est sans doute parce que les différents rapports des citoyens et citoyennes à l’économie, à la fiscalité et à l’école mobilisent des modèles de société différents, voire concurrents, qu’ils sont l’enjeu de disputes sociales vives.

L’économie entre l’État et le marché

Patrick Verley invite en ouverture de cette partie à se libére...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540