Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Promouvoir la RFA à l’étranger (1958-1969)

 | 
Ariane d'Angelo

Troisième partie. L’entreprise de communication politique ouest-allemande dans la France de l’ère gaullienne (1958-1969)

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La crise de Berlin déclenchée par l’ultimatum soviétique du 27 novembre 1958 eut une valeur de test pour la solidité du bloc occidental et mit en lumière l’influence du facteur opinion sur les décisions de politique étrangère et l’évolution de la concurrence Est/Ouest. L’essor rapide du secteur de la communication politique à l’étranger témoigne de l’ampleur des inquiétudes ouest-allemandes, mais aussi d’une capacité de riposte rigoureusement organisée et dûment justifiée par le recours à une série de principes vertueux comme l’Aufklärung. Devant la menace communiste, l’allié de la République fédérale le plus déterminé à ne pas céder se révéla être la France. La crise de Berlin constitua donc également une occasion d’éprouver la politique étrangère du général de Gaulle, revenu au pouvoir le 1er juin 1958 à la faveur du désordre engendré par la guerre d’Algérie. Très rapidement après son investiture, l’ancien chef de la France libre avait en effet marqué une volonté inattendue de rap...

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540