Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les protestantismes en Lorraine (XVIe-XXIe siècle)

 | 
Laurent Jalabert
, 
Julien Léonard

Troisième partie. Les protestantismes vus depuis la Lorraine catholique

Les antiprotestantismes lorrains aux XVIe et XVIIe siècles

Stefano Simiz

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’usage de l’adjectif « antiprotestant » est entré de longue date dans les habitudes des historiens modernistes ; ainsi, dans le chapitre consacré à l’attitude du roi de France Henri II confronté au rapide développement du calvinisme français, Henry Lemonnier consacre-t-il un développement spécifique à la « législation et police antiprotestante »1. Cette image classique de la répression caractérise encore plus les règnes de Louis XIII et de Louis XIV2. Il est en revanche très rare de trouver le substantif « antiprotestantisme », alors qu’il s’est imposé comme usuel pour décrire certaines situations du XIXe siècle. Sous réserve d’une vérification plus approfondie, il semblerait que le livre de l’historien et essayiste Anatole Leroy-Beaulieu intitulé Les doctrines de haine, tiré de diverses conférences prononcées à l’École pratique des hautes études après l’affaire Dreyfus (1902) installe l’usage des trois « anti » – antisémitisme, anticléricalisme et antiprotestantisme – analysés sur...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540