Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les protestantismes en Lorraine (XVIe-XXIe siècle)

 | 
Laurent Jalabert
, 
Julien Léonard

Deuxième partie. Les protestantismes en Lorraine à l’époque moderne

Vivre son protestantisme en Lorraine. Une histoire confessionnelle du comté de Créhange aux XVIIe et XVIIIe siècles

Claudia Ulbrich
Traduction de Laurent Jalabert

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les comtes de Créhange avaient, à la fin du XVIIe siècle, des droits seigneuriaux sur plus de soixante villages situés dans l’actuelle région frontalière entre Allemagne et France1. Seule une petite partie de ces communautés dépendait de l’Empire et appartenait au comté d’Empire de Créhange, ensemble sans cohérence territoriale et dont l’unité était forgée par la soumission commune à un prince territorial protestant, ainsi que par l’appartenance au Cercle du Haut-Rhin et la juridiction des tribunaux d’Empire. Pour les villages créhangeois, le voisinage français, lorrain et nassauvien était important au regard de la situation confessionnelle des seigneurs. En effet, ces derniers – les comtes de Créhange – étaient, à l’exemple des comtes de Nassau-Sarrebruck, luthériens2. Au XVIIIe siècle, leurs successeurs – les comtes de Wied-Runkel – étaient réformés. Ils avaient leur résidence à Dierdorf, à près de 200 km du comté, ensuite à Runkel près de Coblence, et ne se tenaient plus que quel...

Auteur

Freie Universität Berlin, Friedrich-Meinecke-Institut

Laurent Jalabert (Traducteur)

Université de Lorraine, CRULH (EA 3945)

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540