Version classiqueVersion mobile

Les protestantismes en Lorraine (XVIe-XXIe siècle)

 | 
Laurent Jalabert
, 
Julien Léonard

Première partie. Mises en perspective

Le protestantisme français en situation d’extrême minorité (XVIIe-XVIIIe siècle)

Yves Krumenacker

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En dehors du cas particulier de Metz, les protestants lorrains sont très peu nombreux et ils sont dispersés dans le duché comme dans les territoires dépendant des Trois-Évêchés de Metz, Toul et Verdun, de diverses seigneuries du Saint-Empire ou de France. Cela induit-il des comportements particuliers ? Il est évidemment très difficile de répondre, car les sources manquent généralement pour aller plus loin : une communauté très réduite, quelquefois clandestine, laisse la plupart du temps peu de traces et attire peu l’attention des autorités. On peut cependant lancer quelques hypothèses. C’est pourquoi, afin d’aider à réfléchir à ce phénomène, nous avons voulu, dans les pages qui suivent, voir s’il y avait des points communs entre des espaces très différents, mais qui comptent tous des communautés calvinistes peu nombreuses et dispersées. La France possède en effet de nombreuses régions où le protestantisme est à peine plus important que dans les campagnes et petites villes de Lorrain...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search