Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fuite et expulsions des Allemands : transnationalité et représentations, 19e-21e siècle

 | 
Carola Hähnel-Mesnard
, 
Dominique Herbet

La dimension mémorielle

Empathie ou courtoisie. Expulsés allemands et Sibériens polonais unis par le destin dans une petite ville polonaise ?

Katarzyna Woniak
Traduction de Roland Castres

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis plus de deux décennies, des expulsés allemands rencontrent officiellement dans plusieurs villes polonaises des citoyens polonais qui ont comme eux perdu leur patrie durant la Seconde Guerre mondiale. Dans le cadre de ces rencontres est évoquée de plus en plus souvent une expérience commune, ou apparentée, de la perte de la patrie. Des commémorations communes ont alors lieu au cours desquelles l’idée de destin partagé occupe une place centrale. Précisément à une époque où l’on tend à une universalisation européenne des souvenirs, cette évolution germano-polonaise devrait, justement, être jugée positive. Pourtant, un examen plus poussé de la nature de ce phénomène montre qu’il ne s’agit ici souvent que d’une soi-disant communauté du souvenir.

Cette étude aborde le souvenir des migrations forcées pendant et après la Seconde Guerre mondiale dans la perspective de la microhistoire. Cette approche locale permet de montrer le potentiel des pratiques mémorielles en lien avec le territ...

Auteur

Académie polonaise des sciences, Berlin

Roland Castres (Traducteur)

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540