Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fuite et expulsions des Allemands : transnationalité et représentations, 19e-21e siècle

 | 
Carola Hähnel-Mesnard
, 
Dominique Herbet

Le traitement dans la littérature

Expulsion ou bannissement : regards sur l’Histoire des Allemands dans la prose contemporaine tchèque

Kristyna Matysova

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La difficulté de décrire et de comprendre les événements qui ont marqué la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe centrale se traduit par la multitude de termes employés : expulsion, transfert ou bannissement. Dans la langue tchèque, odsun, « expulsion » qui donne Vertreibung en allemand, est le terme le plus courant. Utilisé dans les discours d’Edvard Beneš et figurant dans le texte de la Conférence de Potsdam, il désigne un processus justifié et incontournable. Le mot « transfert » évoque une action mécanique, une simple réalisation des ordres politiques qui exclut une responsabilité individuelle. En revanche, vyhnání, « bannissement », Verbannung en allemand, désigne un acte infamant. Ce sont précisément l’humiliation et le silence dans lequel étaient plongées des victimes allemandes qui ont été récemment mis en scène par les romanciers, artistes et cinéastes tchèques.

En 2006 paraît le roman Peníze od Hitlera (Letní mozaika) [L’Argent d’Hitler (Une Mosaïque d’été)] de Radka ...

Auteur

Université de Lille

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540