Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Fuite et expulsions des Allemands : transnationalité et représentations, 19e-21e siècle

 | 
Carola Hähnel-Mesnard
, 
Dominique Herbet

Introduction

Dominique Herbet et Carola Hähnel-Mesnard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Entre 1944 et 1950, la grande majorité des Allemands vivant dans les territoires de l’Est ont fait l’objet d’un déplacement forcé, certains ayant fui auparavant devant l’avancée de l’Armée rouge. L’histoire de leur fuite, puis de leurs expulsions a constitué un élément majeur de la question allemande jusqu’à la fin de la Guerre froide et l’unification, les Alliés et l’Allemagne n’ayant réglé définitivement la question des frontières qu’en 1990. Le processus de transfert (forcé) de populations, compris comme nécessaire homogénéisation ethnique, fit partie des décisions prises par les Alliés lors des grandes conférences, plus particulièrement celle de Potsdam. Les Alliés avaient avalisé le principe de dédommager la Pologne à l’Ouest pour les territoires perdus à l’Est en raison des annexions soviétiques au début de la Seconde Guerre mondiale. Le déclenchement des expulsions suite à une décision unilatérale de Staline de placer les territoires de l’Est de l’Allemagne sous administratio...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540