Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La RDA et la société postsocialiste dans le cinéma allemand après 1989

 | 
Hélène Camarade
, 
Elizabeth Guilhamon
, 
Matthias Steinle
, 
et al.

CHAP. 5/ Le cinéma d’auteur face à la RDA à l’exemple de Christian Petzold

Comment habiller la RDA ?1

Entretien avec Anette Guther, costumière des films Yella et Barbara, mené par Valérie Carré, Pierre Gras, Matthias Steinle

Anette Guther, Valérie Carré, Pierre Gras et Matthias Steinle
Traduction de Cécile Doulain

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Anette Guther est née en 1965 à Edimbourg (Royaume-Uni) et a grandi à Ulm et Augsbourg. Elle a commencé à dessiner des costumes de scène pour la compagnie de danse moderne « Coax » en Allemagne et aux Pays-Bas dès 1987 avant de travailler pour le cinéma. Depuis l’obtention de son diplôme de styliste de mode à la Fachhochschule de Hambourg en 1993, elle se consacre à la fois à la scène, au grand écran et à différentes expositions. Elle travaille depuis leurs débuts avec plusieurs réalisateurs de « l’École de Berlin », en particulier Thomas Arslan et Christian Petzold.

Valérie Carré : Vous travaillez depuis longtemps déjà avec Christian Petzold ainsi qu’avec d’autres réalisateurs de l’École de Berlin, et Barbara est le premier film qui ait une trame historique ; nous voudrions, dans un premier temps, savoir ce que cela a changé dans votre travail – ou plutôt si cela a changé quelque chose ?

Anette Guther : Oui, incontestablement. Les conditions de production sont toujours meilleures dan...

Auteurs

Cécile Doulain (Traducteur)

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540