Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La RDA et la société postsocialiste dans le cinéma allemand après 1989

 | 
Hélène Camarade
, 
Élizabeth Guilhamon
, 
Matthias Steinle
, 
et al.

CHAP. 4/ Topographies de l’Allemagne de l’Est revisitées

Solitude et disparition – les Allemagnes de Jean-Luc Godard

Martin Rass

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans la période qui précède et suit la réunification, le travail de Godard est traversé par des réflexions historiques qui ont amené Antoine de Baecque à appeler « Historien du XXe siècle (1988-2000) »1 le chapitre idoine dans la biographie qu’il lui consacre. Cette formule tente de traduire l’ambition de Godard au milieu des années quatre-vingt : les travaux sur son Histoire(s) du cinéma2, vaste montage ou musée personnel des premiers cent ans du septième art, en ce sens comparable au musée imaginaire de Malraux, représentent le centre et l’archive autour desquels gravitent les autres films de la même période. Cette œuvre est pour Godard l’occasion d’un triple retour sur l’histoire, celle avec un grand H, celle du cinéma et la sienne. On verra œuvrer cette triade à facettes multiples dans son film Allemagne 90 neuf zéro (1991), objet de la présente contribution.

Jean-Luc Godard et l’Allemagne 90 neuf zéro

L’attachement de Godard à une certaine littérature allemande et aux cinéastes a...

Auteur

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540