Version classiqueVersion mobile

La RDA et la société postsocialiste dans le cinéma allemand après 1989

 | 
Hélène Camarade
, 
Elizabeth Guilhamon
, 
Matthias Steinle
, 
et al.

CHAP. 4/ Topographies de l’Allemagne de l’Est revisitées

Hétérotopie et sémantique de l’espace dans Verfehlung (1992) de Heiner Carow

Christian Klein

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Entre 1989 et 1992 plusieurs cinéastes de la DEFA, qui ont en commun d’avoir connu la censure et les tracasseries administratives du temps de la RDA, adaptent des textes qui ont paru en RDA dans les années 1980 et qui eux-mêmes avaient rencontré des difficultés pour paraître. Citons Frank Beyer avec Der Verdacht (« Le Soupçon », 1991)1, Roland Gräf avec Der Tangospieler (« Le joueur de tango », 1991)2 ou Herrmann Zschoche avec Das Mädchen aus dem Fahrstuhl (La Fille de l’ascenseur, 1990)3. En 1992, Heiner Carow adapte la nouvelle de Werner Heiduczek Verfehlung (« La faute ») publiée en 1986 après plusieurs refus et de longues « négociations » avec l’éditeur. La critique de l’époque se montra assez sévère sur ces films qui sont présentés par les grands noms de la DEFA et dont on déplore le « classicisme » et le ton « modéré »4.

Heiner Carow, né en 1929, tourna d’abord plusieurs films pour la jeunesse5. En 1968, le film Die Russen kommen (« Les Russes arrivent ») sera interdit jusqu’en...

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search